Matthieu Cailliez

 

ATER au sein du Département de Musicologie de l’Université Grenoble Alpes

 

THÈMES DE RECHERCHE

Spécialisé dans le répertoire lyrique du XIXe siècle, ses principaux champs de recherche concernent la diffusion européenne des genres de l’opera buffa, de l’opera semiseria, de l’opéra-comique, de l’opérette, du Singspiel et de la komische Oper, la circulation des livrets, des partitions, des chanteurs et des compositeurs, les écrits et la correspondance des compositeurs, des librettistes, des interprètes et des directeurs de théâtre, la traduction et l’adaptation des œuvres lyriques françaises, allemandes et italiennes, l’analyse du comique musical, la réception internationale des œuvres, l’étude des périodiques musicaux et des dictionnaires de musique français, allemands, italiens et anglais.

TITRES ET DIPLÔMES

– 2015 : Qualifications aux fonctions de maître de conférences dans les sections n° 18 et n° 22 du Conseil National des Universités (CNU).

– 2014 : Doctorat dans le cadre de l’école doctorale européenne des Universités de Paris-Sorbonne, Bonn et Florence (Codiplomation) « Les Mythes fondateurs de l’Europe dans la littérature, les arts et la musique ». Sujet : « La Diffusion du comique en Europe à travers les productions d’opere buffe, d’opéras-comiques et de komische Opern (France – Allemagne – Italie, 1800-1850) ». Directeurs de recherche (cotutelle de thèse) : Jean-Pierre Bartoli (musicologie, Paris-Sorbonne), Helmut J. Schneider (études germaniques, Bonn) et Fiamma Nicolodi (musicologie, Florence). Membres externes du jury (président du jury, puis rapporteurs) : Jean-François Candoni (études germaniques, Rennes II), Arnold Jacobshagen (musicologie, Cologne) et Claudio Toscani (musicologie, Milan). Mention très honorable avec les félicitations du jury.

– 2013 : Trois certifications complémentaires : secteur DNL en allemand et en italien (enseignement en langue étrangère dans une discipline non linguistique), et secteur Histoire de l’Art, délivrées par le Service Interacadémique des Examens et Concours (SIEC) des Académies de Créteil – Paris – Versailles.

– 2009 : Licence LLCE Allemand, Université Paris Ouest Nanterre La Défense (Paris X).

– 2007 : Master 2 de musicologie, Université Paris-Sorbonne, « La contribution de la komische Oper à l’émergence d’un opéra national allemand » (dir. Jean-Pierre Bartoli). Mention TB.

– 2005 : Agrégation de musique, concours externe (rang : 13e).

– 2004 : Maîtrise de musicologie, Université Paris-Sorbonne, « Der Barbier von Bagdad, opéra-comique en deux actes de Peter Cornelius (1824-1874) » (dir. Jean-Pierre Bartoli). Mention TB.

 

Études à l’étranger / Bourses de recherche

– 2010-2011 : une année d’études à l’Università degli Studi di Firenze (Florence). Obtention d’une bourse de recherche financée par l’Université Paris-Sorbonne.

– 2009-2010 : une année d’études à la Rheinische Friedrich-Wilhelms-Universität Bonn. Obtention d’une bourse de recherche d’une durée de dix mois financée par le DAAD : Deutscher Akademischer Austausch Dienst / Office allemand d’échanges universitaires.

– 2003-2004 : neuf mois d’études à la Technische Universität Berlin dans le cadre du programme d’échange Erasmus.

 

Études musicales

– 1997-2002 : Études musicales à l’École Normale de Musique de Paris – Alfred Cortot (piano dans la classe de Jean Micault, musique de chambre, déchiffrage, analyse, formation musicale, harmonie, histoire de la musique).

 

EXPÉRIENCES PROFESSIONNELLES

Enseignement supérieur

– 2015-2018 : Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche (ATER) au sein du département de musicologie de l’Université Grenoble Alpes.

– 2015-2017 : Création de deux devoirs et de leurs corrigés pour la licence de musique du CNED (histoire de la musique du XIXe siècle : licence 2, semestre 4).

– 2012-2013 et 2014-2015 : Chargé de cours à l’U.F.R. de musique et musicologie de l’Université Paris-Sorbonne.

Enseignement secondaire

– 2005–2015 : Professeur agrégé de musique dans les académies de Paris (2005-2006), Versailles (2006-2007) et Créteil (2007-2009 et 2011-2015).

 

ACTIVITÉ SCIENTIFIQUE

Organisation de colloque

Coorganisation, avec Valérie Bonche et Charlotte Loriot, du colloque international « Rire et sourire dans l’opéra-comique en France aux XVIIIe et XIXe siècles » les 19 et 20 mars 2010 à l’Université Paris-Sorbonne.

 

PUBLICATIONS

Articles dans des revues à comité de lecture

« L’emploi d’onomatopées par les compositeurs lyriques italiens, français et allemands entre 1815 et 1848 : une « mécanique musicale » pour produire du rire », article paru en avril 2015 dans le quatrième numéro (Langue et musique) de la revue électronique Savoirs en Prisme (ISSN 2260-7838), adossée au Centre Interdisciplinaire de Recherches sur la Langue Et la Pensée, équipe d’accueil (EA 4299) du Pôle Sciences de l’Homme et de la Société de l’Université de Reims Champagne-Ardennes :

http://savoirsenprisme.com/numeros/04-2015-langue-et-musique/

« La diffusion du théâtre musical comique en Europe dans la première moitié du XIXe siècle », in : TRAN-GERVAT, Yen-Maï (éd.), Humoresques n° 37 : Adapter le comique et l’humour, Paris, CORHUM, Printemps 2013, p. 51-62.

Articles et chapitres d’ouvrages collectifs

« Nationalmusik, patriotische Musik, Widerstand und Zensur: Diskurse in der europäischen Musikpresse während der Revolutionsperiode von 1848 », in : Bericht zur Jahrestagung der Gesellschaft für Musikforschung in Halle, 29. September bis 2. Oktober 2015, online veröffentlicht auf www.schott-campus.com [= Actes du colloque annuel de la Gesellschaft für Musikforschung, organisé du 29 septembre au 2 octobre 2015 à Halle, publiés en ligne sur le site www.schott-campus.com] :http://schott-campus.com/wp-content/uploads/2016/09/caillez_musikpresse.pdf

« Rire et sourire dans Fra Diavolo (1830) de Scribe et Auber », in : LORIOT, Charlotte (éd.), Rire et sourire dans l’opéra-comique en France aux XVIIIe et XIXe siècles, Lyon, Symétrie, 2015, p. 161-182.

« Ferdinand Hiller und das Théâtre-Italien in Paris 1851-1852 », in : ACKERMANN, Peter, JACOBSHAGEN, Arnold, SCOCCIMARRO, Roberto, STEINBECK, Wolfram (éd.), Ferdinand Hiller: Komponist, Interpret, Musikvermittler, Cassel, Merseburger, 2014, p. 379-400.

« Verdi et Wagner : dramaturgie comparée dans l’optique de la comédie », in : CANDONI, Jean-François, LACOMBE, Hervé, PICARD, Timothée, SPARACELLO, Giovanna (éd.), Actes du colloque « Verdi et Wagner : 1813-2013. Images croisées » [Université Rennes II, 2013], à paraître.

« Regards croisés sur les comportements des publics français, italien et allemand dans la première moitié du XIXe siècle », in : GIRON-PANEL, Caroline, SERRE, Solveig, YON, Jean-Claude (éd.), Actes du colloque « Les scènes musicales et leurs publics en France (XVIIIe-XXIe siècles » [Opéra-Comique, 2014], Paris, Éditions Classiques Garnier, à paraître.

« Gli opéras-comiques di Scribe e Auber, simboli dello “spirito francese”: la fortuna di un pregiudizio nell’Europa dell’Ottocento », in : LANDI, Michela, LOMBARDI, Marco (éd.), Actes du colloque « La double séance: la musica sulla scena teatrale e letteraria » [Université de Florence, 2015], à paraître.

« The Merry Wives of Windsor de Shakespeare ou les représentations parisiennes (1856-1894) de trois opéras d’Adam, Nicolai et Verdi », in : BARDELMANN, Claire (éd.), Actes du colloque « Shakespeare et la musique en France, 19e-21e siècles » [Université de Lorraine, 2016], à paraître.

« Observations des compositeurs français et allemands sur la musique religieuse en Italie à l’époque de Rossini, Bellini et Donizetti », in : BERTHIER-FOGLAR, Susanne, BERTRAND, Gilles, MEYER, Frédéric, NIJENHUIS-BESCHER, Andreas (éd.), Actes du colloque international « Frontières et altérité religieuse. La religion dans le récit de voyage. XVIe-XXe siècle » [Université Savoie Mont-Blanc et Université Grenoble Alpes, 2016], Rennes, Presses Universitaires de Rennes, à paraître.

Traduction de l’allemand

JACOBSHAGEN, Arnold, « Le développement du chœur à l’Opéra-Comique à la fin du XVIIIe siècle », in : LORIOT, Charlotte (éd.), Rire et sourire dans l’opéra-comique en France aux XVIIIe et XIXe siècles, Lyon, Symétrie, 2015, p. 107-118.

Notice de dictionnaire

« Auber, Daniel-François-Esprit (1782-1871) : Présentation synthétique des écrits », in : REIBEL, Emmanuel, DUCHESNEAU, Michel, DUFOUR, Valérie (éd.), Dictionnaire des Écrits de Compositeurs (Dicteco) : https://dicteco.huma-num.fr/notice/24552

Recension

Wolfgang Grandjean, Orgel und Oper. Georges Schmitt 1821-1900. Ein deutsch-französischer Musiker in Paris, Hildesheim, Olms, 2015, 544 p. et 31 p., in : Revue de Musicologie, 104/2 (2018), à paraître.

Ouvrages en préparation

Le comique sur la scène lyrique de 1800 à 1850 (France – Allemagne – Italie), projet de publication de la thèse de doctorat fortement remaniée, sous la direction des professeurs Malou Haine et Michel Duchesneau, dans la collection « MusicologieS » de la Librairie Philosophique J. Vrin (Paris).

ROGER, Gustave-Hippolyte, Le Carnet d’un ténor [Paris, Paul Ollendorff, 1880], projet d’une édition critique en collaboration avec Jérôme Pesqué (rédacteur en chef d’ODB-Opéra). Premier ténor du théâtre de l’Opéra-Comique dans les années 1840, puis de l’Opéra de Paris dans les années 1850, le ténor français Gustave-Hippolyte Roger (1815-1879) participe durant sa carrière à la création d’une vingtaine d’ouvrages lyriques de Daniel-François-Esprit Auber, Fromental Halévy, Ambroise Thomas, Louis Clapisson, Hector Berlioz, Giacomo Meyerbeer, Louis Niedermeyer, Félicien David et Charles Gounod. Après une tournée triomphale en Grande-Bretagne en 1848, durant laquelle il chante aux côtés de Jenny Lind dans la compagnie d’opéra italien du Her Majesty’s Theatre de Londres, Roger crée le 16 avril 1849 à l’Opéra de Paris le rôle-titre de l’opéra Le Prophète de Meyerbeer, sans doute le rôle le plus important de sa carrière. Entre juillet 1849 et janvier 1861, le ténor entreprend huit tournées en Allemagne, parallèlement à son activité à l’Opéra de Paris. Le travail entrepris en collaboration avec Jérôme Pesqué consiste en une réédition critique des mémoires de Roger, intitulées Le Carnet d’un ténor, ainsi que d’une partie de sa correspondance. Plusieurs chapitres supplémentaires présenteront un aperçu synthétique de la biographie, de la carrière et de l’esthétique du chanteur, ainsi qu’une chronologie de ses représentations données en France et à l’étranger.

 

Vulgarisation

« Histoire de l’onomatopée à l’opéra », intervention dans l’émission radiophonique de David Christoffel, Les nouveaux horizons, Radio parfaite [radio du Printemps des Arts de Monte-Carlo], 8 avril 2016.

Autres liens

Page de Matthieu Cailliez sur academia.edu

 

Cailliez Matthieu