photo

BOVO Martine Maître de conférences

MCF, Langue, littérature italienne moderne et contemporaine

- martine.bovo-romoeuf@u-bordeaux-montaigne.fr

Martine Bovo, Maître de conférences à l’Université de Bordeaux Montaigne a été chercheur au sein de l’équipe d’accueil italianiste GERCI de 2005 à 2015. Contemporanéiste, elle s’est tour à tour intéressée aux phénomènes d’écritures migrantes (L’epopea di Hora. La scrittura migrante di Carmine Abate. Firenze, Franco Cesati 2008), aux formes littéraires postmodernes (Le devenir postmoderne. La sensibilité postmoderne dans les littératures italienne et portugaise, Bruxelles, Peter Lang, 2013), avant de se concentrer sur la littérature postcoloniale d’expression italienne (Memoria storica e postcolonialismo. Il caso italiano, Peter Lang, 2015).

Titres et diplômes

 

1992  : CAPES externe d’italien, rang 1ère

1993 :  Agrégation d’italien, 15ème

1995 : Docteur es Lettres en Langue et littérature italienne, Thèse de doctorat de 3ème cycle nouveau régime

Titre : Le roman policier italien de 1978 à 1993 : une entrée en littérature ? Dirigée par Monique Rouch. Université Michel de Montaigne Bordeaux 3. Membres du jury : Mme Marie-Hélène Caspar (Professeur Parix X), Mme Graziella Pagliano (Università di Roma), M. Frédéric Dutheil (Professeur Université de Bordeaux). Publication en 1995. Mention : Très Honorable avec les Félicitations du Jury

1997 : Maître de conférences à l’Université Michel de Montaigne Bordeaux 3

2005-2015 : Chercheur rattaché à l’équipe d’accueil EA 611 GERCI, Université Stendhal

Depuis 2016 : Chercheur rattaché à l’équipe d’accueil LUHCIE, Université de Grenoble Alpes

 

Expériences professionnelles

Responsabilités administratives :

–             Directrice du Département d’Etudes Italiennes de Bordeaux de septembre 2003-octobre 2006. (1er mandat) Responsable de la licence d’italien.

–             Membre du Conseil Scientifique de l’Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3 de mars 2005-2008.

–             Membre titulaire de la Commission de spécialistes n°8 de la section 14 du CNU à l’Université Michel de Montaigne 2005-2008.

–             Directrice de la section d’italien de Bordeaux 3 depuis septembre 2013 (2ème mandat)

–             Responsable de la licence d’italien et du master MEEF (master Meef réformé en 2013)

–             Membre élue du Conseil d’UFR Langues et civilisations depuis janvier 2013

–             Responsable et porteur du projet de réforme interne de l’offre de formation licence italien-BABEL ouverture septembre 2014.

–             Porteur du projet de réforme du Master avec la création du Master Etudes Culturelles

Ouvrages personnels

L’epopea di Hora. La scrittura migrante di Carmine Abate. Firenze, Franco Cesati editore, ottobre 2008, 127 p.

 

Coordination d’ouvrages collectifs

– Bovo-Romoeuf M., & Ricciardi S. ; Frammenti d’Italia, un autoritratto in forma narrativa (1990-2005), Firenze, Franco Cesati, Novembre 2006, 148 p.

– Bovo-Romoeuf M. & Binet A. M., Le devenir postmoderne. La sensibilité postmoderne dans les littératures italienne et portugaise, Bruxelles, Peter Lang, 2013, 368 p.

– Bovo-Romoeuf M. & Manai F., Memoria storica e postcolonialismo. Il caso italiano, Peter Lang, 2015, 355 p.

 

Articles et contributions à des ouvrages collectifs

Articles dans des revues à comité de lecture

– ‘Il Ballo tondo’: Rhapsodie italo-albanaise de Carmine Abate, in « Kùmà », n°11, aprile 2006, http://www.finzioni.it/kuma/nuovokuma/kuma.html

Sensualité et obscénité dans ‘L’amore molesto’ et ‘I giorni dell’abbandono’ de Elena Ferrante, in « Cahiers d’Etudes Italiennes », Grenoble, Ellug, n°5, 2006, p. 129-138

Il Ballo tondo : Rhapsodie italo-albanaise de Carmine Abate, in « Cahiers du centre interdisciplinaire de méthodologie », Bordeaux, PUB, n°9, 2006, p. 33-47

La dinamica identitaria in Carmine Abate : un groviglio di radici ancestrali e nuove, In Altri stranieri, littérature du temps présent, la question identitaire dans l’Italie du XXIe siècle, « Narrativa », Paris, CRIX, mai 2006, p. 243-255

Exil et créativité linguistique dans Vivere altrove de Marisa Fenoglio, « La Revue des jeunes chercheurs en littérature », 2, décembre 2007. http://pagesperso-orange.fr/rjcl/index.html

Les voix de l’exil chez Gëzim Hajdari, in « Cahiers du centre interdisciplinaire de méthodologie », Bordeaux, PUB, n°10, juin 2008, p. 91-104

Ventriloquie et best seller chez Margaret Mazzantini : la marginalité comme repoussoir, « Cahiers d’Etudes Italiennes », Grenoble : ELLUG, n°7/2008, p. 295-305

Riscritture del romanzo d’amore : l’impossibile amoroso del reale nei romanzi di Elena Ferrante e Milena Agus, « Narrativa », nuova serie, n°30, Paris, CRIX, 2008, p.179-194

Exil mémoire et identité dans l’œuvre romanesque de Carmine Abate, Bordeaux, « Eidôlon », n°85, janvier-mars 2009, p. 193-206

Cesare Battisti : roman noir et mémoires de la désillusion politique, pour le colloque Littérature et temps des révoltes (Italie 1967-1980), organisé par Laurent Scotto et Jean-Claude Zancarini, Grenoble, novembre 2008. On line : http://colloque-temps-revoltes.ens-lsh.fr/spip.php?rubrique95 [mise en ligne : 18-11-2009]

Aldo Nove, de ‘Woobinda’ à ‘Superwoobinda’ : l’éthique du trash et ses limites, « Cahiers d’études italiennes, Novecento », 11, 2010, p. 73-89

Réflexions autour de l’engagement de l’intellectuel dans ‘Sostiene Pereira’ d’Antonio Tabucchi, « Les lettres romanes », volume 64, n°1-2, 2010, p. 179-196

Ecrire en Sicile après la disparition des Pères : entre tradition, homologation et sicilianité, « Chroniques italiennes », juillet 2011, http://chroniquesitaliennes.univ-paris3.fr/numeros/Web20.html [25-.7-2011]

– Le vin comme métaphore d’un ancrage identitaire : retour aux sources dans ‘Un racconto sul vino’ de Pier Vittorio Tondelli, Evora, 2011.

L’esprit des lieux dans ‘L’Ange d’Avrigue’ de Francesco Biamonti, In L’esprit des lieux sous la direction de Gérard Peylet et Michel Prat, « Eidôlon » n° 99, 2012, p. 447-457

Affirmation du roman noir sarde : regards sur l’œuvre romanesque de Giorgio Todde, « Les Lettres Romanes », volume 65, n°3-4, 2012, p. 473-491

Primo Levi et le chant d’Ulysse : Nekuia et Shoa, « Le Paon d’Hera », Edition Le murmure, 1/2, 2012, p. 285-294

– ‘L’Ange d’avrigue’ de Francesco Biamonti : esquisse d’une écriture picturale, « Echo des études romanes », Vol. VIII, No 2, 2012, p. 57-67

Introduction in Le devenir postmoderne. La sensibilité postmoderne dans les littératures italienne et portugaise, Bruxelles, Peter Lang, 2013, p. 11-63

Viaggio, neoturismo e globalizzazione : riflessioni su ‘Il canto del diavolo’ di Walter Siti, «Narrativa», n°35-36, 2014, p. 253-268

Tra poesia e romanzo: l’espressione del tragico nell’opera di Francesco Biamonti, « Inverbis », Palermo, anno 4, n°2, 2014, p. 205-218

Francesco Biamonti e il tragico di Hölderlin e Camus, « Italianistica », 1, 2015, p. 135-146

 

Contributions à des ouvrages collectifs

Voyage de la mémoire dans ‘L’Olivo e l’Olivastro’ de Vincenzo Consolo, Poitiers, Presses Universitaires, La Licorne, 1997, p. 147-156

Lingua del cuore e lingua del pane : le combat de Carmine Abate, in L’italiano, lingua di migrazione : verso l’affermazione di una cultura transnazionale all’inizio del XXI° secolo, a cura di Walter Zidaric, Nantes, CRINI, décembre 2005, p. 49-60

– ‘L’abusivo’ d’Antonio Franchini : le court-circuitage narratif ou la mise à l’épreuve de la littérature fictionnelle, In Frammenti d’Italia, a cura di M. Bovo-Romoeuf e S. Ricciardi, Firenze, Franco Cesati editore, novembre 2006, p. 51-61

Voix de l’émigration : la dimension identitaire du plurilinguisme chez Carmine Abate et Marisa Fenoglio, in Les enjeux du plurilinguisme dans la littérature italienne, (sous la direction de Cécile Berger, Antonella Capra, Jean Nimis), Toulouse, Presses universitaires, Collection de l’E.C.R.I.T, n°11, 2007, p. 249-265

Sublime et fascination corporelle dans les romans noirs de Giorgio Todde, in Percorsi e congiunzioni letterarie in Sardegna, a cura di Margherita Marras, Toulouse, EUS, 2008, p.105-121

– ‘L’Ultimo Sparo’ di Cesare Battisti : un romanzo nero nella logica della lotta armata, in Il romanzo poliziesco, la storia, la memoria. Italia, A cura di Claudio Milanesi, Astraea, Aix-en-Provence, 2009, p. 277-290

Trinacrie en Noir : entre tradition, homologation et sicilianité, In Histoires de crime et société, sous la direction de Véronique Liard, Université de Bourgogne, Dijon, 2011, p. 87-102

Vers un canon postcolonial multiculturel : les cas paradigmatiques de Gabriella Ghermandi et Martha Nasibù in Memoria storica e postcolonialismo. Il caso italiano, Peter Lang, 2015, p. 83-114

Modalités narratives de la transmission mémorielle et de la construction identitaire dans ‘Regina di fiori e di perle’ de Gabriella Ghermandi in Ci guardano. Images et fonctions de l’enfant dans la littérature et le cinéma italiens face aux conflits et à la migration du XXe siècle, sous la direction de Isabella Von treskow, Nicolas Violle, Clermont-Ferrand, PUBP, 2016, volume II

Enseignement

Enseignements dispensés au niveau de la licence LC d’italien depuis 1996 :

– Cours de littérature italienne moderne et contemporaine (cours monographiques, et panorama littéraire XIXe, XXe, XXIe siècles)

– Pratique de la traduction littéraire

– Pratique de l’explication de texte littéraire

Formatrice des étudiants de Capes-Agrégation : préparation aux épreuves orales sur dossiers et préparation aux épreuves écrites. (a.a depuis 1997)