Photo Leonardo Casalino

CASALINO Leonardo Professeur

Pr, Civilisation italienne moderne et contemporaine

- leonardo.casalino@univ-grenoble-alpes.fr

L’histoire de l’historiographie, la pensée politique de l’antifascisme italien, le rapport entre culture et politique, la didactique de l’histoire et la réflexion sur les sources et les méthodes de l’historien contemporain, les années 1980 et la crise de la gauche italienne : voici les thèmes autour desquels s’est tissée mon activité d’enseignant-chercheur au cours des vingt dernières années.

Titres et diplômes

 

2014 : affecté à l’Université Stendhal dans le corps des Professeurs des universités sur le poste Civilisation italienne moderne et contemporaine

2013 : soutenance HDR à l’Université Stendhal-Grenoble 3. Jury : Mme Marie-Anne Matard-Bonucci (Paris 8) ; Mme Silvia Contarini (Paris 10) ; M. Christian Del Vento (Paris 3- Directeur de l’HDR) ; M.Enzo Neppi (Grenoble 3) ;M. Gian Giacomo Migone (Università degli Studi di Torino); M.Jean-Claude Zancarini (ENS Lyon) , Président de jury

2010-2011 : Directeur de la Section d’Italien – Université Stendhal

Depuis 2009 : Responsable LEA 2° année et LEA 3° année. Responsable Masters LEA NCTI e CICM. Responsable Erasmus pour LEA (2009-2015)

2006-2009 : Responsable LEA 1° année et Erasmus pour LEA et LLCE

Depuis 2008 : Membre Commission des spécialistes section 14 Université Stendhal et Université Lille3

2006: Titularisation en qualité de MCF à l’Université Stendhal-Grenoble3, section d’Italien

2005 : Recruté  par l ‘Université Stendhal

2005: Inscription sur la liste de qualification aux fonctions de Maitre de conférence par la section  Langues Romanes

Septembre 2003-Aout 2005 : ATER à l’Université Charles De Gaulle-Lille III, UFR Langues Romanes-Section d’Italien

Octobre 2001-Aout 2003 : Lecteur à l’Université Charles De Gaulle Lille III-UFR Langues Romanes-Section d’Italien

2000 : obtention du Doctorat de Recherche en Histoire Contemporaine au département d’Histoire de l’Université de Turin

Thèse de Doctorat : Il diavolo in corpo : Franco Venturi e la parabola del socialismo antiautoritario (1932-1956), sous la direction de M. les Professeurs Nicola Tranfaglia et Giovanni De Luna

Janvier 2000-Septembre 2001 : obtention d’une bourse de recherche de la Fondation San Paolo et de l’Institut Piémontais pour l’étude de la Résistance et de la Société Contemporaine afin de poursuivre une étude sur l’histoire du mouvement antifasciste « Giustizia e Libertà»

Janvier 1995 : bourse de recherche de la Fondazione Einaudi et de l’Accademia dei Lincei pour une étude sur l’activité d’historien et d’homme politique de Luigi Salvatorelli

Octobre 1994 : obtention de la Tesi di Laurea (Maitrise) en Histoire Moderne au département d’Histoire de l’Université de Turin

Titre du mémoire : Piero Gobetti, Luigi Salvatorelli, Franco Venturi : un percorso possibile nella storiografia dell’Illuminismo, sous la direction de M. les Professeurs Giuseppe Ricuperati et Nicola Tranfaglia. (Mention: 110/110 et félicitations du jury)

Juin 1984 : Obtention du International Baccalaureat au United World College of the Adriatic (Trieste, Italie)

 

Expériences professionnelles

 

Mars 2001-aujourd’hui : collaborations auprès du quotidien italien L’Unità

Septembre 1997-aujourd’hui : collaboration free-lance avec le Bureau d’Architecture et de Happenings  Il Quaderno (Turin-Rome, Italie)

Janvier-Avril 2000 : organisateur et responsable de la section didactique et historique du Musée interactif sur la Mer Le Navi (Cattolica, Italie)

Novembre 1997-Janvier 1998 : organisateur et responsable de l’Exposition et du Catalogue : Juvecentus : un secolo di sport e cultura a Torino

Mai 1991-Décembre 1994 : responsable de l’agence de presse du Groupe PDS (Parti Démocratique de la Gauche) à l’Assemblée Régionale du Piémont

Novembre 1989-Avril 1991 : attaché de presse et responsable éditorial de la maison d’édition EDT (Turin, Italie)

Septembre 1987-Mai 1989 : service civil, objecteur de conscience auprès de l’ACLI : fondateur et responsable du bureau Filo Diretto con il Parlamento.

 

Autres Activités

1989-2000 : activité de bénévolat auprès du Bureau des Étrangers de la Mairie de Turin. Organisateur de cours de langue et de civilisation italienne pour étrangers

 

Activité scientifique

Organisation Colloques, Journées d’étude:

– Organisateur et membre Comité Scientifique Colloque International : «  France-Italie. Relations politiques et culturelles (1955-1967) », 27 et 28 novembre 2014

– Organisateur et membre Comité Scientifique Colloque International : «  Les années quatre-vingt et le cas italien 1980-1994 », 26 et 27 novembre 2009

– Membre Comité Scientifique Colloque International : « Littérature et temps de révoltes (Italie, 1967-1980), 27-28-29 novembre 2008

– Membre Comité Scientifique Colloque International : « Littérature et nouveaux mass-médias en Italie 1970-2007 », 29 et 30 novembre 2007

– Membre Comité Scientifique Colloque International “Les Lumières et la Révolution française dans la pensée italienne du XX° siècle », Vizille, 27 et 28 septembre 2007

– Membre Comité Scientifique Colloque International « La place de la religion et le sens du religieux dans la littérature contemporaine (1970-2006), 23-24 novembre 2006

– « La Résistance italienne : une guerre civile ? », 15 mars 2006

– Depuis 2003 membre Comité Scientifique Colloque International « Cantieri aperti : nuovi studi e ricerche su giellismo e azionismo », ISTORETO Torino. 9 colloques depuis 2003

 

 

 

 

 

 

 

Livres

– (en collaboration avec Ugo Perolino), L’autonomia responsabile.Note su politica e cultura da Nicola Chiaromonte a Bruno Trentin, Edizioni Tracce, Pescara, 2014

– (en collaboration avec Marco Gobetti),  Raccontare la Repubblica. Storia italiana dal 1945 ai giorni nostri. Sette testi da interpretare a voce, Seb 27, Torino, 2014

– Scomporre la realtà. Lo sguardo inquieto di Leonardo Sciascia sull’Italia degli anni Settanta e Ottanta, Edizioni Tracce, Pescara, 2013, p.101

– Lezioni recitabili: Vittorio Foa, Leone Ginzburg, Emilio Lussu, Giaime e Luigi Pintor , Camilla Ravera e Umberto Terracini: ritratti da dirsi, a cura di Gabriela Cavaglià e Marco Gobetti SEB 27, Torino, 2012, p. 108.

– (en collaboration avec Alessandro Giacone), Manuale di storia politica dell’Italia repubblicana (dal 1946 ad oggi), Chemins de tr@verse, Paris , 2011, p. 265.

– Influire in un mondo ostile. Biografia politica di Franco Venturi (1931-1956), Stylos, Aosta, 2006, p.268.

 

Édition d’ouvrages

– (en collaboration avec Ugo Perolino et Andrea Cedola), Il caso Moro. Memorie e narrazioni, Transeuropa, Massa, 2016.

– (en collaboration avec Barbara Aiosa-Poirier) Les années quatre-vingt et le cas italien, Barbara Aiosa-Poirier et Leonardo Casalino (dir), num. monographique de la revue « Cahiers d’études italiennes  Novecento….e dintorni », n° 14, Ellug , Grenoble, 2012, p. 303.

– Edition italienne de Christian Bromberger, La partita di calcio. Etnologia di una passione, Editori Riuniti, Roma, 1999, p.302 ( avec Christian Bromberger Presentazione , p. 7-11).

– Juvecentus. La mostra del Centenario, Gribaudo Paravia, Torino, 1997, p.239 (avec Evelina Christillin, I magnifici 11, p.147-159).

– Franco Venturi, La lotta per la libertà. Scritti politici, Leonardo Casalino (dir), Torino, Einaudi, 1996, p.437 ( Avec Nota biografica e introduttiva, p.LIII-LXV).

 

Articles

– « La conoscenza dell’altro. Incontro con Franco Venturi », dans Linea d’Ombra,101, feb.1995, p.13-15

– avec Giuseppe Ricuperati, « Franco Venturi », dans Bollettino Storico-Bibliografico Subalpino, XCIV-1996-Fasc. I- gen.-juin, p. 423-427

– « Franco Venturi a Mosca », dans Mezzosecolo, n.11, 1994-1996, p. 373-389

– « Storici nella guerra. Franco Venturi », dans Scritture di Storia, Quaderno 1, Napoli, Istituto Universitario Orientale, 1996, p.198-210

– « Federalismo ed europeismo in Franco Venturi (1943-1950) », dans Europeismo e Federalismo in Piemonte tra le due guerre mondiali, Sergio Pistone et Corrado Malandrino (dir), .Olschki, Firenze, 1999, p. 219-234

– « Un’amicizia antifascista. Le lettere di Lionello e Franco Venturi a Luigi Salvatorelli (1914-1941) », dans Quaderni di Storia dell’Università di Torino, II-III , 1997-1998, p. 441-461

– avec Paola Bianchi, « Bibliografia degli scritti di Franco Venturi », dans Il coraggio e la ragione. Franco Venturi intellettuale e storico cosmopolita, Luciano Guerci et Giuseppe Ricuperati dir., Fondazione Luigi Einaudi, Torino, 1998, p. 441-478

– « Romain Rolland » (p. 274-275), « Silvio Trentin » (p. 321-322), « Leo Valiani » (p. 332-333), « Il patto tedesco-sovietico » (p. 719-721), « 1956 » (p. 759-765),  «Lussemburgo » (p. 1187-1189), dans Enciclopedia della sinistra europea nel XX secolo, Aldo Agosti (dir.), Editori Riuniti, Roma, 2000

– « Politique et culture: histoire de l’Italie et tradition philosophique française des Lumières dans la recherche théorique de Giustizia e Libertà», dans La Trace , n.13, déc. 2000, p. 25-32 et dans La Trace , n.14, déc.2001, p. 6-14

– « L’eredità di Rosselli nelle bande partigiane di “Giustizia e Libertà” e nel Partito d’Azione”», dans Carlo e Nello Rosselli e l’antifascismo europeo, Antonio Bechelloni (dir.), Franco Angeli, 2001, Milano, p. 319-343

– «Leo Valiani, appunti per una biografia intellettuale», dans La Rassegna Mensile di Israel, LXVI, n.3, sept.-dic.2000, p 83-102

– « Interpretazioni e “revisioni” azioniste della Resistenza », dans L’Impegno, XXI, n.2, aout.2001, p. 1-11

– Francia. Da Vichy ad Algeri», dans Nuvole, XI, n.1, sept. 2001, p. 30-32

– « Le rôle de la Mazzini Society dans l’émigration démocratique antifasciste italienne aux Etats-Unis, 1940-1943 », dans Matériaux pour l’Histoire de notre temps, n.60, ott-dec. 2001, p. 16-22

– « Giustizia e Libertà », dans Dizionario del fascismo, Victoria de Grazia et Sergio Luzzato (dir.) Einaudi, Torino, 2002, p. 611-613

– L’Azionismo piemontese. Rassegna Bibliografica», dans Memoria e Ricerca, n.9, 2002, p. 187-190

– « L’accento straniero. Leo Valiani e la cultura politica dell’azionismo », dans Italia contemporanea, sept. 2002, n.228, p. 481-488

– « Politica e cultura nell’Italia repubblicana: memoria e interpretazioni della Resistenza nella galassia azionista », dans Laboratoire italien, 3, 2002

– « L’esperienza politica di GL nella Francia degli anni Trenta », dans Gli anni di Parigi. Carlo Levi e i fuoriusciti 1926-1933, Maria Cristina Maiocchi (dir.), Ministero per i Beni e le Attività Culturali, 2003, Roma, p. 31-41

– « Gênes, 30 juin 60 : la mémoire non réconciliée », dans Genes carte politique et poétique, Presses Universitaire du Septentrion, Lille, 2004, p. 39-48

– « Historia y geografia de una cultura politica. Un recorrido possible del antifascismo italiano: Turin, Paris, Cuneo”, dans Istituto de Estudios Historico-Sociales, Universidad Nacional del Centro de la Provincia de Buenos Aires-Tandil, 19, 2004, p. 45-62

– « Histoire de l’Italie, socialisme et fédéralisme: Emilio Lussu et le débat théorique au sein de Giustizia e Libertà », dans Emilio Lussu (1890-1975). Politique, histoire, littérature et cinéma, Eric Vial-Patrizia De Capitani Bertrand-Christophe Mileschi (dir.), Publications de la MSH-ALPES, Grenoble, 2007, p. 169-189

– « La force du choix: notes historiographiques sur les Scritti corsari et la guerre de la mémoire», dans Pier Paolo Pasolini. Due convegni di studio, Lisa El Ghaoui (dir.), Fabrizio Serra Editore, Pisa-Roma, 2009, p. 83-91.

– « Rive gauche, rive droite. La piazza e la politica nel maggio francese », dans Zapruder, Odradek, settembre-dicembre 2009, p. 82-89

– « J’ai cessé de croire que les derniers seront les premiers. Une leçon de style : la guerre, la politique et la douleur dans les œuvres de Luigi Pintor », dans La place de la religion et le sens du religieux dans la littérature italienne contemporaine (1970-2006), Lisa El Ghaoui et Filippo Fonio (dir.), monographiques, Cahiers d’études italiennes. Novecento…e dintorni, 9/2009, Ellug, Grenoble, p. 49-56

– « Il libro inevitabile dell’antifascismo italiano degli anni Trenta: Emilio Lussu e la memoria della guerra », dans Les écrivains italiens et la Grande Guerre, Christophe Mileschi (dir.), Presses Universitaires de Paris Ouest, 2010, p. 121-134

– « L’historiographie italienne sur la Résistance et le débat sur le concept de guerre civile », dans L’idée nationale en Italie. Du processus d’unification aux déchirements de la guerre civile (fin XVIII-début XXI siècle), Olivier Forlin (dir.), L’Harmattan, 2010, p.177-188

– « Mémoire, appartenance et paradigme antifasciste dans le débat public en Italie (1992-2006) », dans L’idée nationale en Italie. Du processus d’unification aux déchirements de la guerre civile (fin XVIII-début XXI siècle), Olivier Forlin (dir.), L’Harmattan, 2010, p. 213-228

– « Il gergo freddo della democrazia contemplativa: scuola e mass media nel Registro di classe di Sandro Onofri », dans Littérature et nouveaux mass médias, Laurent Scotto D’Ardino (dir.), num. monographique des Cahiers d’études italiennes. Novecento…e dintorni, 11/2010, Ellug, Grenoble, p. 35-40

– (en collaboration avec Eliana Peloni), «Un’esperienza d’integrazione scolastica in Italia», dans Multiculturalism at a Crossroads: the european experience, Kleber Ghimire et Marc Troisvaillet (dir.), Journal of Minority Studies, Vol.5, Center for Minority Studies, Kansai University, 2010, p. 149-176

– «1989: tra il bicentenario della rivoluzione e la caduta del muro di Berlino. Il dibattito culturale all’interno della sinistra italiana e europea di fronte alla crisi del comunismo», dans I Lumi e la rivoluzione francese nel dibattito italiano del XX secolo Les lumieres et la revolution française dans le debat italien du XX° siecle, Gilles Bertrand et Enzo Neppi (dir.), Leo S.Olschki, Firenze, 2010, p. 183-191

– « La “metafora della ricerca” : note su Carlo Rosselli e Giustizia e Libertà nella storia della sinistra italiana del Novecento », dans I fratelli Rosselli. L’antifascismo e l’esilio, a cura di Alessandro Giacone et Eric Vial, Carocci editore, Roma, 2011, p.214-226

– « Le retour des exilés antifascistes et l’instauration de la République italienne en 1946 », dans Libertà ! Antifascistes et résistants italiens en Isère, Olivier Cogne et Jacques Loiseau (dir.), Musée de la Résistance et de la Déportation, Grenoble, 2011, p. 96-99

– (en collaboration avec Barbara Aiosa-Poirier), « Présentation », dans Les années quatre-vingt et le cas italien, Barbara Aiosa Poirier et Leonardo Casalino (dir.), num. monographique, Cahiers d’études italiennes Novecento…e dintorni, n.14, Ellug, Grenoble, 2012, p. 5-10

– « Note sugli anni Ottanta in Italia: il caso italiano nel contesto internazionale », dans Les années quatre-vingt et le cas italien, Barbara Aiosa Poirier et Leonardo Casalino (dir.), num. monographique, Cahiers d’études italiennes Novecento…e dintorni, n.14, Ellug, Grenoble, 2012, p.11-18

– « Cronologia degli anni ‘80 in Italia », dans Les années quatre-vingt et le cas italien, Barbara Aiosa Poirier et Leonardo Casalino (dir.), num. monographique, Cahiers d’études italiennes Novecento…e dintorni, n.14, Ellug, Grenoble, 2012, p. 257-272

– «Bibliografia sulla storia italiana degli anni Ottanta», dans Les années quatre-vingt et le cas italien, Barbara Aiosa Poirier et Leonardo Casalino (dir.), num. monographique, Cahiers d’études italiennes Novecento…e dintorni, n.14, Ellug, Grenoble, 2012, p.11-18 p. 299-303

– « Ipotecare il futuro : politica e cultura in Leone Ginzburg », dans Amici compagni, Gastone Cottino e Gabriela Cavaglià(dir.), Bruno Mondadori, Milano, 2012, p. 13-20

– “Le basi democratiche della Repubblica nel pensiero e nell’azione di Giustizia e Libertà e del Partito d’Azione”, dans La vie intellectuelle entre fascisme et République 1940-1948, Laboratoire italien, 12-2012, ENS Editions, p. 49-62

– “Leone Ginzburg, un filologo della libertà”, dans Storia e politica, Annali della Fondazione Ugo La Malfa, XXVII, 2012, p. 119-122

– “Introduzione” et “La politica e le autonomie: dall’antifascismo all’autunno caldo”,dans Leonardo Casalino-Ugo Perolino, L’autonomia responsabile. Note su politica e cultura da Nicola Chiaromonte a Bruno Trentin,Tracce, Pescara, 2014, p. 5-21 et 59-104

– “Lussu et les intellectuels démocrates”, dans La laborieuse entrée de l’Italie dans le premier conflit mondial, sous la direction de Gérard Luciani et Pierre Dell’Accio, Académie Delphinale, 2015, p. 83-94

– « Come una morte modifica un contesto. “L’Affaire Moro” di Leonardo Sciascia”et “Postfazione. La parola utile: Italo Calvino e il caso Moro”, dans Leonardo Casalino, Andrea Cedola, Ugo Perolino ( a cura di), Il caso Moro: memorie e narrazioni, Transeuropa, Massa, 2016, p. 205-222 et 267-274

Cours à l’Université de Grenoble Alpes

 

Année universitaire 2015-2016

L.L.C.E

Civilisation italienne : Risorgimento et fascisme (L1 1°sem : 12h CM et 12h TD)

Master Meef

Questions culturelles (S1 10h CM) Renforcement pratique expression oral (S2 10H TD)

Master Padoue-Grenoble

Cours sur « L’affaire Moro » histoire et représentations (18H TD)

LEA

Civilisation : 1919-1945 (L1 2°sem : 12hCM)

Civilisation : 1968-1992 (L2 2° sem : 12h CM et 12hTD)

Civilisation : Culture et société dans les années ‘6à et ’70 (L3 2° sem : 12h CM et 12h TD)

Pratique de la Langue (L3 1° sem 24hTD)

Master CICM et NCT1

Culture et société (M1 S1 22,5hTD)

Environnement économique et sociale (M1 S2 18hTD)

Langue de spécialité (uniquement pour le CICM M1 S1 22,5TD)

Négociation interculturel (M2 NCTI S2 25hTD)

Lansad

Langue, histoire et cinéma (S1 et S2 12h TD)