Photo Grégoire Besson

BESSON Grégoire Doctorant

Histoire moderne

- gregoire.besson@univ-grenoble-alpes.fr

Doctorant en histoire à l’UFR Sciences Humaines de Grenoble depuis 2013. Spécialiste en histoire culturelle, plus précisément en histoire du voyage, des sensibilités et de la construction des savoirs en Europe, entre Lumières et romantisme.
Il est titulaire d’un contrat doctoral financé par l’ARC5 de la région Rhône-Alpes.

Titres et diplômes

 

Octobre 2013 – Aujourd’hui : Doctorant contractuel enseignant 

Titre de la Thèse : Le temps du voyage : rythmes et perception de la durée dans les pratiques du voyage en Europe, entre Lumières et romantisme. Sous la direction de Gilles BERTRAND

Juin 2015 : Label Recherche et Enseignement Supérieur (RES)  délivré par Collège doctoral de l’université de Grenoble

 

Septembre 2012 : Master 2 recherche  

Titre du mémoire : La connaissance de la Hongrie en France face à l’expérience du voyage, entre Lumières et romantisme : savoirs, représentations, perceptions et analyses. (Mention TB)

Janvier – Juin 2012 : Échange Universitaire Erasmus , Université Eötvös Loránd (Eötvös Loránd Tudomanyegyetem) de Budapest

 

Juin 2011 : Master 1 recherche        

Titre du mémoire : La découverte des montagnes du Dauphiné au tournant des Lumières (1760 – 1820). (Mention TB)

 

Juin 2010 : Licence histoire

 

ENSEIGNEMENT

Septembre 2013 – Juin 2016 : Moniteur de TD

L3 : « Méthode, outils et rédaction du mémoire »

L2-L3 :  « TIC/TICE : informatique appliquée à l’histoire »

L2 : « Méthode renforcée du commentaire et de la dissertation historique »

L1 : « L’Europe et le monde XVIe – XVIIIe siècles »

L1 : « La France dans l’Europe moderne XVIe-XVIIe siècles »

L1 : « Référent méthode »

 

Activité scientifique

Organisation de colloques, journées d’étude et séminaires :

2016-2017 : Membre du comité d’organisation du séminaire transversal Work In Progress. Organisation d’un cycle de trois journées d’étude :

3 février 2017, La ville sensible, vivre et représenter l’espace urbain

21 octobre 2016, De la plume à l’écran, les outils numériques de la recherche en sciences humaines

2016 – 2017 :  avec Chloé Muteau-Jaouen (PPL) et Emma Mouret (LARHRA), organisation du séminaire pluridisciplinaire des doctorants de l’ARSH (8 séances)

8-9 novembre 2016 : collaboration à l’organisation du colloque international du LUHCIE « La seconde patrie »

– 7 mai 2015 : L’intime, objet d’histoire,  CRHIPA, UFR-SH, Grenoble

Participation aux colloques, journées d’étude et séminaires :

2 décembre 2016 : « L’exotisme religieux des confins européens entre Lumières et romantisme », colloque international « Frontières et altérité religieuse. La religion dans le récit de voyage, XVIe – XXe siècle », 1 et 2 décembre, Chambéry – Grenoble, Université Savoie Mont-Blanc et Université Grenoble Alpes

8 novembre 2016 : « Les Alpes dauphinoises, seconde patrie des naturalistes au tournant des Lumières », colloque international « la seconde patrie » 8,9 et 10 novembre, Université Grenoble Alpes

16 février 2016 : avec Emma Mouret : Animation d’un séminaire pluridisciplinaire des doctorants de l’UFR-SH portant sur « l’espace en science humaine », Université Grenoble Alpes.

27 novembre 2015 : avec Guillaume Comparato :  «  L’appréhension du « je » dans les récits de voyage entre Lumières et romantisme »,  séminaire Work in progress, Université Pierre Mendès France

– 20-21 novembre 2015 :  «  24 heures en compagnie de voyageurs sur les routes européennes entre Lumières et romantisme », journée d’étude internationale « Penser, raconter le temps », Lyon, Institut de Sciences de l’Homme

7 mai 2015 : «  Dans l’intimité du voyageur européen : l’étude de récits de voyage (fin XVIIIe – début XIXe siècle) », journée d’étude des doctorants du CRHIPA «  L’intime, objet d’histoire »,  Université Pierre Mendès France

Article

– «  La représentation de vingt quatre heures chez les voyageurs européens entre Lumières et romantisme ». Actes de la journée d’étude Penser, raconter le temps,  Lyon, ISH, novembre 2015. (À paraître)

– « L’exotisme religieux des confins européens entre Lumières et romantisme », actes du colloque international « Frontières et altérité religieuse. La religion dans le récit de voyage, XVIe – XXe siècle », Université Savoie Mont-Blanc et Université Grenoble Alpes, Rennes, Presses universitaire de Rennes (à paraître)

– « Les Alpes dauphinoises, seconde patrie des naturalistes au tournant des Lumières », actes du colloque international « la seconde patrie », LUHCIE, Université Grenoble Alpes (à paraître)

 

Vulgarisation scientifique :

– « Léonie d’Aunet : l’appel de l’aventure » in Wider Magazine, n° 25, 2015

 

Compte rendu d’ouvrages :

– «  Imbert, Anne-Laure : Regardeurs, flâneurs et voyageurs dans la peinture », Paris, Publication de la Sorbonne, 272 p., paru dans Histara, septembre 2015