photo 2

MARTIN Pierre Maître de conférences

MCF, Histoire de l'art médiévale

- pierre.martin@univ-grenoble-alpes.fr

Archéologue et historien de l’art du Moyen Âge, mes recherches portent plus particulièrement sur l’architecture religieuse de l’an mil dans la vallée de la Loire moyenne : contexte historique des chantiers, techniques de construction et de mise en œuvre, architecture et décor monumental mais également historiographie.

Ma formation universitaire initiale en histoire de l’art a été largement enrichie par une expérience de terrain en archéologie programmée et préventive (archéologie sédimentaire et/ou archéologie du bâti) dans de nombreuses régions françaises, principalement dans le domaine religieux mais également sur des sites à vocation civile ou castrale.

Thèmes de recherche

Archéologie et architecture religieuses du haut Moyen Âge / Moyen Âge central : techniques de construction (chercheur associé au PCR « Matériaux, techniques de construction et datation entre Loire et Saône autour de l’an mil », coord. C. Sapin), volumes et formes, décor, commanditaires et sources écrites, historiographie.

Archéologie (sédimentaire et bâti) et histoire de l’architecture du Moyen Âge (domaines religieux, défensif et civil).

Titres et diplômes

2010 : Doctorat d’Histoire de l’art et archéologie du Moyen Âge

Les premiers chevets à déambulatoire et chapelles rayonnantes de la Loire moyenne (xe-xie siècles). Saint-Aignan d’Orléans, Saint-Martin de Tours, Notre-Dame de Mehun-sur-Yèvre, La Madeleine de Châteaudun, C. Andrault-Schmitt (dir.), Université de Poitiers / CÉSCM, décembre 2010 (4 vol., 832 p.), mention Très honorable avec les félicitations du jury. Consultation en ligne : http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00581583/fr/

1999 : Diplôme d’études approfondies, spécialité Civilisation médiévale

Premières expériences de chevets à déambulatoire et chapelles rayonnantes dans le Centre de la France (xie siècle), C. Andrault-Schmitt (dir.), Université de Poitiers / CÉSCM, septembre 1999 (2 vol., 227 p.), mention Très bien.

1998 : Maîtrise d’Histoire de l’art et archéologie

Les vestiges d’une collégiale royale du xie siècle : la crypte de Saint-Aignan d’Orléans. Sources – étude archéologique – architecture et décor, C. Andrault-Schmitt (dir.), Université de Poitiers / CÉSCM, octobre 1998 (2 vol., 264 p.), mention Très bien.

1997 : Licence d’Histoire de l’art et archéologie, Université de Tours, juin 1997.

Expériences professionnelles

Depuis septembre 2014 : Maître de conférences en Histoire de l’art et Archéologie du Moyen Âge, Université Pierre-Mendès-France, Grenoble

2011-2012 et 2013-2014 : Chargé de cours, Université René-Descartes, Poitiers

2008-2014 : Archéologue responsable d’opération, Archedunum SAS, Chaponnay

2007 : Chercheur contractuel Inventaire, Parc naturel régional de Brenne, Rosnay (3 mois)

2004-2008 : Chargé de cours, Université François-Rabelais, Tours

2003-2004 : Attaché temporaire d’enseignement et de recherche, Université François-Rabelais, Tours

1999-2003 : Chargé de cours, Université François-Rabelais, Tours

Articles dans des revues scientifiques

« La façade et les deux travées occidentales de la cathédrale de Chartres : étude archéologique du bâti », Bulletin monumental, 2014 (à paraître).

Boissard (E.), Calvel (P.), Martin (P.), « Chartres (Eure-et-Loir), cathédrale Notre-Dame. Restauration et étude archéologique de la façade et des deux premières travées occidentales de la nef », Monumental, 1ersemestre 2014, p. 26-27.

« Le chevet de la cathédrale Sainte-Croix d’Orléans au xie siècle », dans Liévaux(P.) (éd.), La cathédrale Sainte-Croix d’Orléans, Actes de la journée d’études du 7 octobre 2011, Orléans, 2014 (à paraître).

« Saint-Martin de Tours. Nouvelles propositions pour la datation du chevet du xiesiècle », Livraisons d’histoire de l’architecture et des arts qui s’y rattachent, 23, 1er semestre 2013, p. 83-96.

« Besançon, n° 6, rue Pasteur : intervention archéologique à l’Hôtel de Rosières », Renaissance du vieux Besançon, 50, février 2010, p. 7-8.

« Déambulatoire », dans Charron (P.), Guillouët (J.-M.) (dir.), Dictionnaire d’histoire de l’art du Moyen Âge occidental, Paris, 2009 (« Bouquins »), p. 299-300.

Martin (P.), Tournadre (F.), « La crypte de l’ancienne église Sainte-Marie », dans Le château de Montargis d’hier à aujourd’hui, Association pour la Sauvegarde des Remparts, s.l., 2007, p. 21-25.

« La basilique et la collégiale de Saint-Martin. Le chevet de la collégiale du xiesiècle », dans Galinié (H.) (dir.), Tours antique et médiéval, lieux de vie, temps de la ville, 40 ans d’archéologie urbaine, 30e supplément à la Revue archéologique du Centre de la France, n° spécial de la collection Recherches sur Tours, Tours, 2007, p. 257-259.

« La collégiale de Saint-Aignan d’Orléans », dans Notter (A.) (éd.), Lumières de l’an mil en Orléanais. Autour du millénaire d’Abbon de Fleury (988-1004), Catalogue de l’exposition du Musée des Beaux-Arts d’Orléans, 16 avril-11 juillet 2004, p. 73-75.

Juin (F.), Martin (P.), « La chapelle des hospitaliers de Plaincourault », Art sacré. Les cahiers de Rencontre avec le patrimoine religieux, 18, 2003, p. 76-93.

Martin (P.), Rapin (T.), « La reconstruction du chœur de Saint-Aignan d’Orléans au xvesiècle », Art sacré. Les cahiers de Rencontre avec le patrimoine religieux, 14, 2001, p. 82-99.

« La crypte de Saint-Aignan d’Orléans (état des recherches, mars 1998) », Art sacré. Les cahiers de Rencontre avec le patrimoine religieux, 9, 1999, p. 52-78.

« Le sous-sol archéologique de la cathédrale Sainte-Croix d’Orléans », Art sacré. Les cahiers de Rencontre avec le patrimoine religieux, 9, 1999, p. 42-51.

Communications publiées lors de congrès ou colloques nationaux et internationaux

« L’église Saint-Martial à Toulx-Sainte-Croix », dans Andrault-Schmitt(C.) (éd.), Saint-Martial de Limoges. Ambition politique et production culturelle (xe-xiiiesiècles), Actes du colloque de Poitiers-Limoges, 26-28 mai 2005, Limoges, 2006, p. 287-298.

« Autour du chœur, le déambulatoire. Terminologie et historiographie », dans Arrignon(C.), Debiès(M.-H.), Galderisi (C.), Palazzo (É.) (éd.), Cinquante années d’études médiévales. À la confluence de nos disciplines, Actes du colloque organisé à l’occasion du Cinquantenaire du CéSCM, Poitiers, 1er-4 septembre 2003, Turnhout, 2005, p. 241-250.

« Premières expériences de chevets à déambulatoire et chapelles rayonnantes de la Loire moyenne. État de la question », Les Cahiers de Saint-Michel de Cuxa, 32 : L’an mil : fin d’un monde ou renouveau ?, 2001, p. 181-194.

« Une transposition à l’Antique ? Les martyria des cryptes de Saint-Aignan et de Saint-Avit d’Orléans », Art sacré. Les cahiers de Rencontre avec le patrimoine religieux, 15 : La fondation des églises locales. Le culte des saints et des reliques, Actes du colloque tenu à Orléans en septembre 2000, 2001, p. 38-57.

Chroniques, actualités

« Aime (Savoie). Basilique Saint-Martin », Archéologie médiévale, 43, 2013, p. 200.

« Chartres (Eure-et-Loir). Cathédrale Notre-Dame, travées occidentales et façade », Archéologie médiévale, 43, 2013, p. 207.

« Tarnac (Corrèze). Église Saint-Gilles-Saint-Georges », Archéologie médiévale, 43, 2013, p. 238-239.

« Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). Rue des Gouverneurs », Archéologie médiévale, 42, 2012, p. 181-182.

« Saint-Étienne (Loire). Maison ‘‘François Ier’’ – 5, place Boivin », Archéologie médiévale, 42, 2012, p. 213.

« Salt-en-Donzy (Loire). Chapelle Saint-Alban de Donzy », Archéologie médiévale, 40, 2010, p. 237-238.

« Le-Puy-en-Velay (Haute-Loire). 8-10, rue de la Saulnerie », Archéologie médiévale, 40, 2010, p. 207.

Arnaud (C.), Martin (P.), « Crypte de Saint-Aignan d’Orléans (Loiret) », CEM Bulletin du Centre d’Études médiévales – Auxerre, 8, 2004, p. 33-36.

« Orléans (Loiret). Crypte de Saint-Aignan », Archéologie médiévale, 34, 2004, p. 224.

« Loiret – Orléans. Opération d’archéologie du bâti à la crypte de Saint-Aignan », Bulletin monumental, 160, 2002, p. 394-396.