2015-21

N°21 : L’Italie et l’Orient : échanges, enjeux, regards croisés

Sous la direction de Alessandra Stazzone et Georges Sidéris

Le rapport à l’Orient est, dans bien des textes italiens produits entre le Moyen Âge et le XVIIe siècle, tour à tour présenté de façon extrêmement ambiguë, tantôt sous la forme d’une menace imminente susceptible de bouleverser la société occidentale et chrétienne jusque dans ses bases, tantôt sous forme d’une circulation et d’une appropriation d’un héritage de savoirs anciens et raffinés. Les articles réunis dans ce premier volume entendent précisément explorer différentes facettes de ces relations du point de vue italien, dans une perspective chronologique élargie afin d’appréhender ce phénomène sur un laps de temps important. L’Orient est, en effet, dans les textes Italiens de cette période, une entité floue et fantasmée, jusque dans les critères mêmes de sa définition. Le point de départ de la réflexion menée dans ce volume pourrait alors être exprimée par les questions suivantes : qu’est-ce que l’Orient ? Où commence-t-il ? Quels sont ses traits saillants ? S’agit-il d’une simple expression géographique ou aussi du résultat d’une identité culturelle bien définie ?

Acheter ce numéro

Consulter ce numéro sur Revues.org (Texte intégral disponible en mai 2017)

Année : 2015

Editions : ELLUG