• Frontières et altérité religieuse. La religion dans le récit de voyage (XVIe-XXe siècle)

    Univ. Grenoble Alpes et Univ. Savoie Mont-Blanc, Du 01/12/2016 au 02/12/2016

    Ce colloque pluridisciplinaire (histoire, civilisation, littérature, anthropologie, etc.) et diachronique (XVIe-XXe siècle) vise à établir un lien entre des disciplines souvent séparées sur le plan académique et institutionnel. La tradition historiographique assimile le voyage à un dépaysement et à une expérience de l’altérité. Dans leur cartographie de l’espace physique et idéologique, les auteurs d’écrits de voyage commentent souvent le passage d’une « frontière », dans une acception large confessionnelle et/ou géopolitique, entre plusieurs groupes ou peuples de religion ou de culture religieuse différente (ainsi des Français catholiques se rendant en Espagne ou en Italie). Peu importe qu’il s’agisse d’une frontière géopolitique ou d’une ligne de démarcation invisible, voire d’une coexistence religieuse, le voyageur commentera souvent la différence vécue, perçue, fantasmée ou colorée par ses a priori. Télécharger le programme

    Organisation : Susanne Berthier-Foglar (ILCEA4), Gilles Bertrand (LUHCIE), Frédéric Meyer (LLSETI) et Andreas Nijenhuis-Bescher (LLSETI)

  • Le rôle des agglomérations dans la structuration des territoires ruraux (Hispania et Sud de la Gaule)

    UFR SH, Bâtiment ARSH Domaine Universitaire 1281, avenue Centrale 38 400 Saint-Martin d’Hères, Du 15/11/2016 au 16/11/2016

    La présente rencontre est à la fois la conclusion du programme Communautés Nouvelles, piloté à Grenoble entre 2012 et 2016 par l’ex-CRHIPA et le lancement officiel des programmes internationaux HaMo et CoStaTe, qui développent de nouveaux aspects de l’analyse des communautés et des agglomérations antiques. Communautés Nouvelles interrogeait, à travers des séminaires internationaux où la discussion avait une large place, la manière dont des communautés se formaient et prenaient corps, indépendamment du fait urbain en soi. Mais certaines régions de l’Empire romain et certains faits archéologiques n’y ont été qu’effleurés. Les nouveaux projets, dont l’un s’inscrit dans les programmes pluriannuels de la Casa de Velázquez et l’autre est soutenu par l’École française de Rome, développeront des aspects encore peu explorés, comme les fora ou l’articulation des différents types d’agglomérations / communautés en Afrique. Ces journées d’étude internationales sont destinées en premier lieu à assurer une bonne coordination entre les projets, à en préciser les objectifs et les moyens et à établir un état des compétences à mobiliser. Cette première rencontre sera donc composée d’une table ronde à laquelle participeront les chercheurs impliqués dans ces différents projets ainsi que de brefs bilans scientifiques sur des points particuliers des thèmes abordés. Télécharger … Suite

    Organisation : LUHCIE, Grenoble, Université Nice – Sophia Antipolis / CEPAM, Nice, École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid). Collaboration : Universitat d’Alacant, Universitat Autònoma de Barcelona

  • La seconde patrie. Vivre et penser ailleurs

    Grenoble, MSH-Alpes, Du 08/11/2016 au 10/11/2016

    La seconde patrie. Vivre et penser ailleurs   Né en cette année 2016 de la fusion du CRHIPA (Centre de Recherches en Histoire et histoire de l’art, Italie, Pays Alpins, interactions internationales) et du GERCI (Groupe d’Etudes et de Recherches sur la Civilisation Italienne), le LUHCIE (Laboratoire Universitaire d’Histoire, Cultures, Italie, Europe) organisera en octobre 2016 son premier colloque international. Cette rencontre scientifique se proposera d’étudier la seconde patrie, une figure qui se trouve au cœur de l’identité du nouveau laboratoire. Le premier objectif du colloque sera de rendre compte de la multiplicité des expériences de la seconde patrie. Celles-ci peuvent résulter d’un authentique déplacement dans l’espace, qu’il s’agisse d’une entreprise coloniale (celle que Jules Verne évoquait dans Seconde Patrie, par exemple) ou de la recherche d’un refuge, dont l’histoire fournit maints exemples depuis la plus haute Antiquité. Mais elles peuvent aussi correspondre à la quête intellectuelle et morale de ce que les romantiques appelaient une « patrie de l’âme ». Les différentes acceptions de la seconde patrie, leur traduction dans l’histoire selon les lieux et les époques, leurs expressions littéraires et artistiques seront l’objet du colloque. On privilégiera la dimension heuristique de cet ensemble d’expériences. De l’exil au déracinement, de nombreuses … Suite

  • De la plume à l’écran. Les outils numériques de la recherche en Sciences Humaines

    Salle Médiat, le 21/10/2016

    – Programme de la journée – Plan d’accès

    Organisation : Debora Barattin, Marion Bertholet, Grégoire Besson, Yann Bonfand, Francesco Bonelli, Guillaume Comparato et Federica Greco

  • Les palais communaux d’Italie (XIIe-XVe siècle). Exercices et représentations du pouvoir collégial

    ARSH, amphithéâtre 2, le 19/10/2016

      Conférence de Jean-Baptiste DELZANT Maître de conférences en histoire médiévale à l ’Université d’Aix-Marseille (UMR 7298 LA3M) Dans l’Italie centro-septentrionale, à la fin du XIIe et au début du XIIIe siècle, les gouvernements communaux élevèrent les premiers palais qui proclamaient fièrement une autonomie politique conquise de haute lutte. Ces édifices se multiplièrent et s’embellirent pour devenir des marqueurs de l’espace urbain et de l’identité civique. La communication proposera un aperçu de l’histoire de ces édifices, depuis leur construction jusqu’à leur gestion par les régimes seigneuriaux qui durent, au dernier siècle du Moyen Age, assumer le patrimoine monumental imposant légué par les communes. Bât. ARSH – 1281 avenue centrale Domaine Universitaire Affiche  

    Organisation : Ilaria Taddei

  • Comment est né Le roman de Ferrare de Giorgio Bassani ? Suivi de « Gagner sa vie au début du XXIe siècle : Réalité et avenir des métiers de la culture »

    Salle B 205, bâtiment Stendhal, le 11/05/2016

    Dans ce séminaire organisé à l’occasion du centenaire de la naissance d’un des plus grands écrivains italiens du XXe siècle, deux spécialistes reconnus de cet auteur nous parleront de la genèse de son œuvre ainsi que des projets d’édition critique actuellement en cours. Affiche Bassani

    Organisation : Enzo Neppi

  • Architecture et pouvoir

    Université Paris Ouest Nanterre - La Défense Maison Archéologie & Ethnologie - René Ginouvès (salle des Conseils), le 21/04/2016

    Cette journée d’études constitue la première édition d’une série de rencontres biannuelles mettant au centre de la réflexion les relations qui unissent le pouvoir capétien – les souverains, leurs proches – et l’architecture mise en oeuvre entre la fin du Xe et la fin du XIIe siècle sur leur territoire. Consacrée à la présentation d’études récentes ou en cours, cette première journée a également pour objectif de poser des jalons, orienter et préciser les prochains axes de recherche. Elle est organisée en deux temps, autour des deux périodes charnières représentées par les débuts respectifs de l’art roman et de l’art gothique, mais les questionnements sont multiples et transversaux : quelle est la réalité géographique, politique, artistique du domaine capétien durant les deux premiers siècles ? Quelle place accorder, entre les deux temps forts marqués par les débuts du roman et du gothique, aux décennies intermédiaires, notamment aux oeuvres élaborées sous le règne de Philippe Ier ? Quelles méthodologies adopter pour décloisonner les approches (historique, liturgique, architecturale) ? Comment dépasser le cadre des seuls monuments de prestige et ouvrir la réflexion sur une culture matérielle plus large ? Telles sont quelques-unes des interrogations qui seront soulevées et discutées lors de ces … Suite

  • « ILN Vaison : Vaison et son territoire »

    Bât. APA, 151 rue des universités (amphithéâtre 5), le 14/04/2016

    Ce 4e séminaire du programme des Inscriptions Latines de Narbonnaise, Corpus de Vaison, présente les résultats de la campagne de fouilles du forum de juin 2015, fait le point sur de nouvelles inscriptions et les avancées de la réflexion sur le dossier des esclaves et des affranchis de la cité des Voconces. Les deux parties de la journée constituent un état de la recherche. Télécharger le programme

    Organisation : Nicolas Mathieu

  • Domestiques et Domesticités. Servir un maître de l’Antiquité à nos jours

    Amphi MSH-Alpes, le 25/03/2016

    Pensé comme multidisciplinaire et transpériodique, le projet se fonde sur une volonté commune de faire éclore une journée d’étude doctorale d’échelle nationale. Le thème de la domesticité prend corps dans l’histoire sociale et culturelle mais aussi dans l’histoire des représentations, ouvrant dès lors une brèche pour une approche littéraire et artistique. Par « domestique » on entendra, dans son acception la plus large, l’individu qui est au service d’un autre dans un rapport de subordination, sans en être nécessairement la propriété (esclaves, serfs, fidèles, employés,…), exerçant une multiplicité de fonctions (palefreniers, précepteurs, aumôniers, secrétaires, bonnes, gouvernantes, prostituées,…) quelles que soient leurs origines sociales. Télécharger le programme

    Organisation : Debora Barattin, Marianne Beraud, Christophe Caix, Federica Greco

  • Musiques et neurosciences. L’émotion musicale au service de la recherche et de la santé

    Grenoble, le 17/03/2016

    Télécharger le programme

    Organisation : Patrick Revol

  • Des migrants dans Venise. À propos des turbans de Carpaccio…

    Grenoble, salle Mediat, le 16/03/2016

    Élisabeth Crouzet-Pavan, professeur d’histoire médiévale à l’Université Paris-Sorbonne, présentera une conférence consacrée au thème des migrants dans la Venise de la fin du Moyen Âge. En croisant différentes approches de la question – économiques, sociales et anthropologiques – cette intervention analysera les flux migratoires provenant de la Dalmatie, de l’Albanie ou de la Grèce dans la cité lagunaire et leur impact sur l’ensemble de la société vénitienne. S’inscrivant au cœur des recherches du nouveau laboratoire LUHCIE, cette conférence s’adresse aux étudiants, ainsi qu’aux collègues d’histoire et d’autres disciplines qui, dans une approche renouvelée de la question, s’intéressent au thème des migrants et de leur accueil dans le tissu urbain. Télécharger l’affiche

    Organisation : Ilaria Taddei

  • Tendances actuelles de l’historiographie mexicaine

    Grenoble, salle Mediat, le 09/03/2016

    Suivre les chemins empruntés par les historiens mexicains au XXe siècle ; découvrir les parcours de cette historiographie récente ; identifier des sujets, des institutions et des acteurs ; réfléchir aux différentes façons d’écrire l’histoire : une invitation à penser la démarche historique par le détour de l’expérience mexicaine. Télécharger l’affiche

    Organisation : Laura Suárez de la Torre, Instituto Mora

  • L’idée de nation/L’idea di nazione

    Grenoble, Maison des langues et de culture, salle des conseils, deuxième étage, le 18/02/2016

    Littérature, histoire et politique en Italie de la Renaissance al Risorgimento Letteratura, storia e politica in Italia dal Rinascimento al Risorgimento   Télécharger l’affiche

    Organisation : P. De Capitani

  • LE VOYAGE EN ALLEMAGNE NAZIE ET EN ITALIE FASCISTE

    BU Droit-Lettres, salle de conférence, 2ème étage, le 17/02/2016

    Conférence de : Christophe Poupault (chercheur associé à l’UMR TELEMME) et Frédéric Sallée (Docteur en Histoire à l’UGA) Alors que les voyages en Russie soviétique ont suscité plusieurs études historiques en France, ceux effectués en Italie fasciste et en Allemagne nazie avant la Seconde Guerre mondiale avaient, jusqu’à une période récente, assez peu retenu l’attention des historiens. Deux études, issues de thèses, viennent désormais combler cette lacune. Christophe Poupault a ainsi retracé l’histoire des voyages français dans l’Italie fasciste (1922-1943), tandis que Frédéric Sallée a écrit celle des voyages dans l’Allemagne nazie dans les années 1933-1939. La conférence sera l’occasion pour les deux historiens d’inscrire leurs travaux dans une perspective comparée et croisée autour du thème du voyage dans deux régimes totalitaires de l’entre-deux-guerres. Télécharger l’affiche Le voyage en Allemagne nazie

    Organisation : Olivier FORLIN

  • Amours « parfaits » et « imparfaits » dans la littérature italienne : Boccace et Bassani

    Grenoble, Maison des langues et de culture, salle des conseils, deuxième étage, le 11/02/2016

    Spécialiste reconnu du Moyen Âge et du Quattrocento mais aussi de l’un des chefs-d’œuvre de la littérature italienne du XXe siècle, Il romanzo di Ferrara,  Francesco Bausi (università della Calabria) nous présentera sa lecture de l’« amour parfait » chez Boccace ainsi que ses recherches sur un recueil récemment paru de récits inédits de Bassani. Il nous montrera à quel point ces inédits nous obligent à modifier les interprétations traditionnelles de cet écrivain. Affiche Amours imparfaits

    Organisation : E. Neppi

  • Alibis médiévaux. Aux limites de l’interprétation (et au delà) dans les réécritures contemporaines du Moyen-Âge italien

    Salle des réunions de la MSH-Alpes, le 29/01/2016

    Cette journée d’études compte faire un premier point d’étape d’un projet lancé l’année dernière par plusieurs membres du GERCI et qui fédère d’autres chercheurs de plusieurs autres universités françaises, anglaises, italiennes autour du Moyen-Âge italien relu et réinterprété en clé « pop », autant sur le plan des formes culturelles (jeux-vidéos, jeux de rôle, cinéma hollywoodien ou trash, littérature de genre, réécritures actualisantes, BD, etc.), que sur celui des réseaux intertextuels qu’on peut reconnaître dans les réécritures contemporaines du Moyen-Âge italien. Une attention particulière est consacrée aux dynamiques de décontextualisation et recontextualisation que toute opération de réécriture actualisante implique. Après six conférences présentées dans le cadre du congrès d’italianistes qui a eu lieu à Sienne l’été dernier, et avant d’autres RV scientifiques qui auront lieu en 2016 (colloques de Saint-Étienne, Dijon, Lausanne), nous souhaitons proposer une matinée sous forme de table-ronde (problématique générale, état d’avancement de projet, appel à d’autres collaborations, point sur le volume en cours de réalisation) et une après-midi d’autres conférences qui nous serviront à faire avancer la réflexion collective. Programme Matinée de table-ronde avec la participation de : Estelle Doudet, Stefano Lazzarin (Saint-Étienne), Federica Greco, Giulia Cacciatore, Fabrizio di Maio (Birmingham), Andrea Penso, Chiara Natoli, Anna Mirabella (Nantes), Daniele … Suite

    Organisation : D. Barattin - F. Bonelli - F. Fonio

  • EXPÉRIMENTATIONS Art-sciences

    MSH-Alpes, le 21/01/2016

    La question de l’expérimentation est au cœur des recherches en sciences sociales des laboratoires PACTE et LUHCIE, qui ont engagé depuis plusieurs années des protocoles indisciplinés incitant les chercheurs à la création et multipliant les partenariats variés avec des artistes. Les interventions n’ont pas de titre de façon à laisser à chacun des intervenants une grande liberté dans son approche des échanges. La présentation peut être une communication orale, mais aussi une démonstration ou toute autre tentative inédite. Télécharger l’affiche Expérimentations Art-Sciences

    Organisation : Anne-Laure Ailhat (PACTE) et Sylvain Venayre (LUHCIE)

  • Imiter le textile en polychromie à la fin du Moyen Âge

    MSH-Alpes - Domaine universitaire, Du 10/12/2015 au 11/12/2015

    Ces deux journées aborderont le thème du «brocart appliqué» en offrant une large place aux études techniques, aux matériaux, et aux technologies. L’approche multidisciplinaire et interdisciplinaire ne se résoudra pas non plus à l’observation du motif pictural mais tentera également de l’inclure dans son contexte de création artistique, économique et politique. A ce jour, les avancées scientifiques croisées avec l’analyse stylistique et le contexte historique des œuvres nous permettent aussi d’avancer dans la réflexion et la compréhension des circuits de diffusion de ce motif et de mieux appréhender les phénomènes de circulation et de transferts techniques et artistiques en Europe. Et pourquoi pas non plus envisager que l’étude des mécanismes de dégradation des matériaux constitutifs des «brocarts appliqués» ne favorisent une nouvelle approche en terme de conservation et de restauration ? Partenaires : CEA Grenoble et Arc-Nucléart Télécharger le flyer

    Organisation : Laurence Rivière-Ciavaldini

  • IMAGE ET ÉMOTIONS. Exploitation médiatique d’un topos culturel

    Grenoble, MSH-Alpes, le 07/12/2015

    Conférencier : André Gunthert Support de l’empathie religieuse ou de l’allégorie historique, l’imagerie victimaire connaît un important renouvellement au début du XXe siècle, encouragée par la communication des organisations humanitaires, sociales ou caritatives. Jouant sur le plan rapproché, cinéma et photographie explorent l’espace de l’expression faciale, et appliquent jusque sur le terrain du reportage les recettes compassionnelles. Télécharger l’affiche

    Organisation : Sylvain Venayre

  • Histoire d’égos : sources, méthodes, exemples

    Grenoble, Maison des Langues et des Cultures, le 27/11/2015

    Les doctorants du CRHIPA et du GERCI organisent plusieurs activités scientifiques pour l’année universitaire 2015-2016. Elles débutent avec un Séminaire transversal Work in progress (WIP). Le WIP est un séminaire pluridisciplinaire et transpériodique fondé par des doctorants et des jeunes chercheurs du GERCI en 2009. En cette fin 2015 le cycle de séminaires s’ enrichit de la présence de doctorants du CRHIPA afin d’organiser des journées d’étude qui intégreront la nouvelle équipe fusionnée dans sa totalité (Laboratoire Universitaire Histoire Culture(s) Italie Europe). Cette année les trois séminaires se dérouleront autour du thème : « Autobiographisme et représentation de soi ».  1e séance : WIP Histoire d’égos, Histoires d’egos : sources, méthodes, exemples.   Voir le programme des prochaines manifestations    

  • Image et Droit (III): du refus à la régulation des images

    Rome, Du 23/11/2015 au 25/11/2015

    Cette dernière table ronde entend revenir sur le refus et la régulation des images, un thème qui a pris, ces derniers mois, une ampleur toute singulière. En février 2015, l’attaque contre le musée de Mossoul et contre plusieurs œuvres issues du patrimoine irakien provoquèrent la stupeur et l’incrédulité dans la presse et sur les réseaux sociaux. Ces destructions, qui font écho à celles des Bouddhas de Bâmiyân en 2001, témoignaient de la reviviscence d’un iconoclasme aux enjeux et aux contextes nouveaux. Les destructions, elles-mêmes soigneusement mises en image et en scène, ne posaient pas seulement la question de la licéité des représentations, mais désignaient sans fard le refus absolu des images – y compris celles dont les usages cultuels avaient disparu depuis des siècles- comme un signe de ralliement à une interprétation radicale d’un type d’islam. L’indignation qu’elle suscita sembla cependant oblitérer le fait que ces questions s’adossaient à une très longue histoire de la méfiance et de la relégation des images. C’est cette histoire que la troisième rencontre du projet Image et Droit souhaite évoquer, celle d’une intense défiance que les images peuvent susciter, de l’abondante réflexion sur leur licéité, leur rejet et leur limitation. Télécharger le flyer

    Organisation : N. Ghermani et C. Michel d'Annoville

  • Jules Michelet : actualité de l’histoire de la révolution française

    Grenoble, le 12/11/2015

    Qu’est-ce que Michelet aujourd’hui ? Loin de la belle figure dans laquelle s’étaient reconnus, au milieu des années 1970, les explorateurs de nouveaux modes de pensée (nouveaux historiens, philosophe et nouvelle critique), son nom ne semble plus signifier désormais qu’un nationalisme suspect, une mystique de la France obsolète, un « roman national » qu’il faudrait condamner et dépasser.  Contre une telle caricature, cette rencontre voudrait s’efforcer de comprendre ce que la lecture de Michelet peut apporter dans le monde contemporain. Alors que la notion de révolution connaît dans de nombreux pays une nouvelle actualité, alors que les sciences humaines et sociales vivent un « tournant mondial » qui invite à une nouvelle lecture des histoires nationales, comment lire maintenant l’œuvre de Michelet ? La réédition en cours de l’Histoire de la Révolution française, dans la collection de la Pléiade, sera le moyen de poser précisément cette question. Cette journée d’étude s’inscrit dans le cadre du séminaire interdisciplinaire Michelet hors frontières, créé en 2014 par les laboratoires CERILAC (université de Paris-7), CRHIPA (université Pierre Mendès-France Grenoble 2) et Logiques de l’Agir (université de Franche-Comté). Télécharger le flyer

    Organisation : S. Venayre

  • La culture italienne en France au XXe siècle : circulation de modèles et transferts culturels

    Grenoble, le 04/11/2015

    Les phénomènes de transferts culturels de l’Italie vers la France inscrits dans le cadre d’un intérêt pour la politique italienne ont connu deux temps forts au XXe siècle : la période de l’entre-deux-guerres, en premier lieu, où le régime fasciste a fasciné des politiques et des hommes de culture français. De 1945 jusqu’aux années 1970, ensuite, où ce sont les forces politiques de gauche qui ont suscité un intérêt en France, tandis que la culture italienne obtenait, là, une reconnaissance. La journée a pour objet d’analyser les circulations de la culture italienne en France, toujours envisagées dans leurs articulations avec la sphère politique. Télécharger le flyer Les actes de la journée ont été publiés en deux parties : la première partie a été publiée dans le vol. 22/2016 de la revue Cahiers d’études italiennes. La deuxième partie est résumée dans l’ouvrage  Francia e Italia (1956-1967). Lingua, letteratura, cultura. Lanciano, Carabba, 2016  

    Organisation : O. Forlin

  • La guerre au Musée II

    Auditorium Bibliothèque des Sciences, 40, rue des mathémathiques (DOMAINE UNIVERSITAIRE), le 23/10/2015

    Depuis la Seconde Guerre mondiale, on a pu croire que la place de la guerre, en Europe, était réservée au musée, l’activité militaire publique s’opérant pour l’essentiel outre-mer. Cette conception du fait militaire a néanmoins orienté différemment les muséographies européennes. Pourtant, par-delà toutes leurs différences, les musées militaires européens semblent manifester un même état d’esprit qu’on pourrait dire «post-héroïque». Cette deuxième journée d’études consacrée à la muséographie de la guerre s’inscrit dans la continuité de celle du printemps. L’approche sera pourtant modifiée : on présentera et discutera les concepts muséographiques de musées spéciaux, non généralistes, qui visent un objectif bien clair: soit l’armurerie, soit la guerre montagnarde ou maritime, soit des affrontements précis – celui des années 1870-71 ou encore 1914-18, la Grande Guerre. Télécharger le flyer    

    Organisation : S. Venayre (CRHIPA) et M. Wrede (LARHRA)

  • Francesco Gualdi (1574-1657) Un collectionneur entre Italie et France, en voyage à travers les siècles (Antiquité, Moyen Âge et époque moderne)

    Grenoble, le 21/10/2015

    Fabrizio Federici, historien de l’art, normalien (« Scuola Normale Superiore » de Pise), présente l’œuvre originale et composite de Francesco Gualdi (1574-1657), collectionneur romain d’antiquités et de curiosa médiévaux, fortement lié à la France. Son traité inédit Delle memorie sepolcrali, qu’accompagnent une centaine de xylographies, constitue à la fois une source exceptionnelle pour l’histoire et l’épigraphie du Moyen Âge romain, et un témoignage éloquent de la réception de cet âge médiéval désigné comme « anticomoderno » dans la Rome des Barberini. Salle de conférence annexe BU – Médiat Télécharger le flyer

    Organisation : CRHIPA

  • Le cardinal de Bernis (1715-1794). Médiateur et observateur de l’Europe monarchique et révolutionnaire II

    Rome, Ecole Française de Rome, Du 15/10/2015 au 16/10/2015

    Le tricentenaire de la naissance du cardinal de Bernis en 2015 offre l’occasion de consacrer un double colloque à cette figure polyédrique du XVIIIe siècle européen, à laquelle aucune recherche scientifique collective n’a jusqu’alors été dédiée. Jointes aux fonds disséminés dans divers dépôts publics à travers l’Europe, les foisonnantes archives personnelles du cardinal, dont la famille a pour la circonstance offert l’accès aux chercheurs, permettent d’enquêter sur le dispositif élaboré de gestion de l’information politique internationale mis en place par Bernis à la fin de l’Ancien Régime, et sur un système de représentation puissamment fondé sur la rencontre entre élites du pouvoir et milieux culturels. Dans le sillage des rencontres grenobloises des 21 et 22 mai 2015, qui avaient exploré la carrière poétique de Bernis et ses premières armes de diplomate et de négociateur, cette seconde session du colloque est plus spécifiquement consacrée à ce qui demeure à ce jour la plus longue ambassade française dépêchée sur les bords du Tibre. Comment expliquer que Bernis soit parvenu à s’imposer, officiellement de 1769 à 1791, puis officieusement jusqu’à sa mort en 1794, dans un espace politique et culturel aussi polycentrique et conflictuel que la Rome de la fin du XVIIIe siècle … Suite

    Organisation : G. Montègre

  • Collectionner la Révolution française

    Grenoble (MSH Alpes) et Vizille (Musée de la Révolution française), Du 23/09/2015 au 25/09/2015

    Pour détourner une phrase célèbre de Saint-Just, peut-on collectionner « innocemment » ? Rechercher, rassembler, conserver, le cas échéant exposer des objets et/ou des écrits de la Révolution française suppose au minimum un intérêt pour l’idée même de collection, mais peut aussi impliquer le désir de transmettre le souvenir et les héritages des années 1789-1799. Le premier cas peut tenir de la simple érudition, d’un esprit inclinant à la collection, voire d’achats susceptibles de donner lieu à échanges, reventes, etc., sans que le politique y trouve toujours sa place. Le second cas renvoie au domaine des « passeurs de révolution », de celles et ceux pour qui objets, images, écrits relèvent aussi d’une mémoire à transmettre aux générations successives, éventuellement au nom de l’idée d’une révolution qui ne serait pas encore advenue et de principes qui resteraient à défendre. Quelle que soit l’hypothèse suivie, si elle est privée, la collection reste fondamentalement l’œuvre d’une vie et ne survit pas souvent à celle ou à celui qui l’a créée, au gré des héritages et des dispersions après-décès. On le sait, une partie importante des collections publiques au XXIe siècle provient de collections privées ainsi dispersées. Cependant les collections publiques ne sont … Suite

    Organisation : G. Bertrand, M. Biard, A. Chevalier, M. Poirson, P. Serna

  • Communautés nouvelles : demeures de fondateurs? Domus publica

    Grenoble, le 09/06/2015

    La journée de travail du programme « Communautés Nouvelles » sera consacrée à un sujet émergent : des demeures particulières liés au rôle de leur occupant dans la création d’une cité ou l’organisation d’une communauté. M. Tarpin (UGA) présentera en introduction la question, préalable, de l’acquisition légale du sol par Rome. Ph. Gardes (CNRS, Toulouse) présentera une vaste maison hellénistique, établie sur un oppidum dont il pilote la fouille. Cette maison connaît un important réaménagement au moment de l’établissement de la ville d’Auch, située dans l’axe exact de la pièce principale de la maison. S. Mola (doctorante UGA – UNITO) présentera la grande villa de la Consolata à Aoste, fouillée dans les années 1970 et restée inédite. Cette maison, contemporaine de la fondation de la colonie, pourrait être la demeure du fondateur. Enfin, S. Sisani (Università degli Studi di Macerata) présentera deux cas de « villes sans maisons », dans lesquelles une partie de l’espace public est utilisé pour une vaste demeure, sans doute aussi publique, et liée au statut de préfecture de ces villes. Télécharger le Flyer

    Organisation : M. Tarpin

  • L’intime. Objet d’histoire

    Grenoble, le 07/05/2015

    Entrer dans l’intimité d’un sujet est un exercice complexe. Connaître sa vie, son foyer et ses pensées profondes devient parfois indispensable à l’historien pour comprendre l’entièreté du personnage qu’il étudie. L’intimité, ce «privé du privé» que l’on aperçoit parfois au gré des sources et des lectures, est un moyen formidable de briser la carapace d’apparences que certains se forgent dans leurs écrits. La découverte de cette intimité permet aussi de visiter ces mondes perdus et d’observer comment jadis on percevait la vie, l’amour, la maladie. Flyer

    Organisation : Doctorants CRHIPA

  • Vaison et son territoire

    Grenoble, le 22/04/2015

    Cette journée d’étude s’inscrit dans un projet collectif pluri-annuel autour des fouilles du forum de Vaison-la-Romaine et de la publication des inscriptions antique latines de la cité de Vaison des Voconces dans l’Antiquité. Le volet épigraphique du projet s’inscrit dans une tradition épigraphique grenobloise doublement : – la publication du volume des Inscriptions latines de Narbonnaise (ILN), VII – 2, Vaison de Voconces prendra la suite du vol VII – 1, Voconces de Die, paru en 2012, œuvre de B. Rémy et H. Desaye ; -d’autre part, B. Rémy a édité ou dirigé plusieurs volumes des ILN : ILN, V, 1-3, Vienne (2004-2005) et ILN, VI, Alba (2011). Il est aussi l’auteur de plusieurs volumes des Inscriptions latine d’Aquitaine (ILA), notamment de cité de la rive droite du Rhône dans le Massif Central. Le travail de recherche en vue de la publication contribue à la formation des étudiants aussi bien en licence (2 ou 3) qu’en master par l’utilisation d’exemples en cours d’UE technique aux sources de l’Antiquité qu’en cours ou séminaires de master Flyer Vaison et son territoire

    Organisation : C. Michel-D'Annoville et N. Mathieu

  • Le Saint Empire et la Réforme. Confessions et confessionalisations après 1517

    Grenoble - Domaine Universitaire de St Martin D'Hères, le 10/04/2015

    La Réforme constitue la grande cassure qui bouleverse l’Europe au début du XVIe siècle, lézardant progressivement une chrétienté jusque-là unie «sous le blanc manteau» de l’Église romaine. L’Allemagne, d’où le mouvement part avec Luther, se trouve la première confrontée au problème de l’éclatement confessionnel. Comment vivre avec son voisin protestant ou catholique dans un monde désormais «confessionnalisé»? C’est à cette question que doivent très tôt répondre les sujets du Saint-Empire romain germanique. La «confessionnalisation» est un des concepts majeurs forgés et largement débattus par l’historiographie allemande ces trente dernières années. Selon les deux historiens à l’origine de ce concept, Heinz Schilling et Wolfgang Reinhard, l’émergence de la pluralité confessionnelle donne naissance non seulement à une institutionnalisation des Églises, mais aussi à la constitution de frontières confessionnelles fortes qui ont une influence décisive sur la vie quotidienne: pratiques sociales et politiques, privées ou publiques modèlent progressivement des identités confessionnelles. L’Allemagne devient ainsi une mosaïque religieuse complexe où une principauté catholique est souvent obligée de côtoyer une ville protestante sans recourir à la violence contre ses voisins. Cette journée d’étude entend examiner au plus près le fonctionnement et le dysfonctionnement de ces compromis et voir comment le Saint-Empire fut le véritable laboratoire … Suite

    Organisation : N. Ghermani (CRHIPA) et M. Wrede (LARHRA)

  • Femmes brisées, destins tragiques

    Grenoble - Domaine universitaire de St Martin d'Hères, le 08/04/2015

    Sous ce titre volontairement sensationnaliste, la journée d’études se propose d’étudier le drame humain comme un objet historique à partir d’études de cas. La figure féminine a été privilégiée car elle a souvent été le sujet d’un type de récit ou de discours dont l’issue catastrophique poursuivait des fins d’exemplarité et d’avertissement. Les femmes qui sortaient de la norme, victimes ou bourreaux, suscitèrent une réprobation codifiée très révélatrice des  sociétés dans lesquelles elles vivaient. Leur chute fut par ailleurs un objet de fascination parfois esthétisé dans leurs représentations, et par un mouvement inverse, leur trépas rejaillit sur leur vie objet d’une écriture téléologique. Mais la tragédie vécue relève aussi d’une autre logique, celle des pions égarés et sacrifiés dans un jeu de pouvoir qui les dépasse. Ces deux axes, l’analyse de la représentation tragique des événements et le drame comme résultat d’une équation sociale, seront étudiés conjointement. Flyer femmes brisees

    Organisation : N. Mathieu, M.-Cl. Ferriès

  • La guerre au Musée. Exposer la guerre en Europe au XXIe siècle

    Grenoble - Domaine Universitaire de St Martin d'Hères, le 19/03/2015

    Depuis la Seconde Guerre mondiale, on a pu croire que la place de la guerre, en Europe, était réservée aux musées, l’activité militaire publique s’épanouissant pour l’essentiel outre-mer. Cette conception du fait militaire a néanmoins orienté différemment les muséographies allemande, autrichienne, belge et française. A Bruxelles et à Paris, la mise en scène de la guerre s’est inspirée de traditions militaires prétendument ininterrompues. A Vienne, elle a dû opérer une soudure entre l’histoire impériale et celle de la République. A Dresde, où le musée n’a été créé qu’en 1994, il a fallu représenter une histoire militaire complexe, dont le Troisième Reich est partie intégrante. Pourtant, par-delà toutes ces différences, les musées militaires européens semblent manifester un même état d’esprit, qu’on pourrait dire «post-héroïque». Centrée autour des musées militaires de Bruxelles, Dresde, Paris et Vienne, cette rencontre entend faire le point sur les représentations de la guerre au musée dans l’Europe du début du xxie siècle. Flyer La guerre au Musee

    Organisation : S. Venayre (CRHIPA) et M. Wrede (LARHRA)

  • Princesses et Renaissance(s). La commande artistique de Marguerite d’Autriche et de son entourage

    Grenoble - Domaine Universitaire de St Martin d'Hères, le 27/02/2015

    Le chantier du monastère royal de Brou a donné lieu entre 1506 et 1532, à une exceptionnelle émulation artistique grâce à la collaboration d’artistes bressans, lyonnais, tourangeaux, savoyards, flamands, italiens et allemands de grande réputation, sous l’impulsion et le mécénat d’une des plus grandes figures historiques féminines de son temps, Marguerite d’Autriche. Le monument, sa fondatrice et les artistes qu’elle a recrutés, ont joué un rôle essentiel dans les transferts artistiques européens à l’aube des Renaissances, à la fois comme foyer d’accueil de ces idées nouvelles mais aussi comme centre de rayonnement à l’échelle locale, régionale (au sein de l’ancien duché de Savoie), et internationale. Ce colloque est l’aboutissement du programme d’animation scientifique ARC 5 « Le monastère royal de Brou, un foyer d’art international au temps des Renaissances » piloté par l’université de Grenoble (Histoire de l’art), et associant celles de Chambéry (Histoire) et Lyon I (Laboratoire Liris), ainsi que le monastère royal de Brou. Princesses Renaissance

    Organisation : L. Rivière et Musée de Brou, Bourg-en-Bresse

  • La peine de mort à travers les âges. Approches historiographiques et représentations

    Grenoble - Domaine Universitaire de St Martin d'Hères, le 12/02/2015

    “Voici le temps des assassins”, prophétisait Arthur Rimbaud, l’adolescent frondeur de Charleville, la bien nommée : nous y sommes, croyons-nous ; en réalité, nous n’en sommes jamais sortis. Et voici qu’une autre barbarie hante aujourd’hui les esprits chagrins, nostalgiques du gibet. Cette journée d’étude examine certains aspects de la peine de mort, du temps où elle n’existait pas jusqu’aux heures sanglantes de la guillotine. La peine de mort, ou quand l’État s’arroge le droit de tuer pour combattre le meurtre et le crime. Le moment est venu d’écouter quelques leçons d’histoire. Flyer la peine de mort

    Organisation : B. Eck

  • Citoyenneté, démocratie, république en France de 1789 à 1899 (II)

    Grenoble, le 22/01/2015

    Affiche Citoyenneté II

    Organisation : S. Venayre, CRHIPA et C. Coulomb, LARHRA