Colloque : Princesses et Renaissance(s). La commande artistique de Marguerite d’Autriche et de son entourage

Grenoble - Domaine Universitaire de St Martin d'Hères, le 27/02/2015

Le chantier du monastère royal de Brou a donné lieu entre 1506 et 1532, à une exceptionnelle émulation artistique grâce à la collaboration d’artistes bressans, lyonnais, tourangeaux, savoyards, flamands, italiens et allemands de grande réputation, sous l’impulsion et le mécénat d’une des plus grandes figures historiques féminines de son temps, Marguerite d’Autriche.
Le monument, sa fondatrice et les artistes qu’elle a recrutés, ont joué un rôle essentiel dans les transferts artistiques européens à l’aube des Renaissances, à la fois comme foyer d’accueil de ces idées nouvelles mais aussi comme centre de rayonnement à l’échelle locale, régionale (au sein de l’ancien duché de Savoie), et internationale.
Ce colloque est l’aboutissement du programme d’animation scientifique ARC 5 « Le monastère royal de Brou, un foyer d’art international au temps des Renaissances » piloté par l’université de Grenoble (Histoire de l’art), et associant celles de Chambéry (Histoire) et Lyon I (Laboratoire Liris), ainsi que le monastère royal de Brou.

Princesses Renaissance

Organisation : L. Rivière et Musée de Brou, Bourg-en-Bresse

Princesses et Renaissance