Photo

FERRIES Marie-Claire Maître de conférences

MCF, Histoire ancienne

- Marie-claire.ferries@univ-grenoble-alpes.fr

Docteur en histoire romaine en 1997 à Bordeaux III, ATER de 1993 à 1996 à Bordeaux III, maître de conférences depuis 1998 à Grenoble II, membre du CRHIPA depuis 1998 et membre associé à Ausonius. Ma thèse (publiée en 2007) portait sur les partisans de Marc-Antoine et les questions sociales et politiques à Rome et dans le monde romain au Ier s. a.C. reste l’axe principal de mes recherches. Je participe aussi à l’atlas informatisé de l’Adriatique (Ausonius et EFR) et à la coordination du groupe de recherches Communautés nouvelles au sein du CRHIPA.

Thèmes de recherche

Société et pouvoir politique (fin de la république — début de l’Empire)

les élites romaines soumises aux guerres civiles

les relations entre le pouvoir romain et les pouvoirs locaux à la fin de la République.

La société, les mentalités et leurs rapports avec le pouvoir à l’époque triumvirale et au début de l’Empire.

Les séries monétaires de la République et du Haut-Empire.

L’Adriatique à l’époque romaine

l’Atlas informatisé de l’Adriatique

Les communautés nouvelles

 

Mes recherches portent principalement sur les rapports entre société et pouvoir politique durant la fin de la république et le début de l’Empire et principalement sur les élites romaines soumises aux guerres civiles dans l’axe de ma thèse qui portait sur la constitution de ce que l’on nommera par commodité un parti autour de Marc-Antoine. Mon HDR (en cours de rédaction) porte sur le Sénat de 49 à 28 a.C. et se propose une étude totale de l’assemblée divisée par les guerres civiles, mais aussi épuré, réformé à plusieurs reprises, et, pour finir, par le futur Prince à la veille de la constitution du pouvoir impérial. La seconde partie de ces recherches porte sur les relations entre le pouvoir romain et les pouvoirs locaux à la fin de la République. Pour cela, les cités d’Asie Mineure et surtout de Carie, offrent une documentation variée. C’est une confrontation des points de vue romains et micrasiatiques qui résultent d’un travail commun avec F. Delrieux, mcf à Chambéry, spécialiste de la Carie, des époques classiques mais surtout hellénistique et romaine. Dans ce cadre nous avons présenté des travaux communs (sur Mylasa durant les guerres civiles, sur Mucius Scaevaola, sur Cocceius Nerva et Stratonicée, sur Cornelius Marcellinus, sur le siège de Rhodes par Cassius).  Ces interventions ont donné (ou donneront) lieu à des publications (voir infra) dont la majeure partie traite de l’époque césarienne et triumvirale. Nous avons co-organisé avec Laurence Cavalier et Pierre Fröhlich un colloque international sur Auguste et l’Asie mineure (Bordeaux -novembre 2014) troisième sous-partie de ce thème porte sur la société, les mentalités et leurs rapports avec le pouvoir à l’époque triumvirale et au début de l’Empire. Dans ce cadre, j’ai étudié d’abord l’évolution de deux cultes durant cette courte période : les lupercales et Isis et Sarapis (communication non publiée). Ensuite, je me suis penchée également sur la violence en politique  et j’ai participé au colloque organisé par les Universités de Poitiers et de Lorient en 2009 : (15-16 janvier) : Corps outragés, « Outrages à Magistrats », en 2013, je me suis penchée sur les relations entre rumeur et trahison à la fin de la guerre civile, à l’invitation du colloque « Hostilité, réprobation, dépréciation – La représentation négative de l’autre dans les sources antiques » organisé par Queyrel-Bottineau. Puis je me suis intéressée aux rapports que les acteurs de cette période avaient avec la vaisselle précieuse métallique, réflexion enrichie par des travaux récents ainsi que des groupes collectifs qui étudient les banquets privés et publics dans les mondes grecs et romains mais qui tente de déplacer le point de vue, utilisant les acquis obtenus sur le luxe et sur la société de table, pour examiner l’arrière-plan philosophique et intellectuel, mais aussi le message délivré à la table, pour les convives et leurs spectateur.

Enfin, je me suis penchée sur certaines séries monétaires de la République et du Haut-Empire. Avec Fabrice Delrieux nous avons entrepris d’étudier le gigantesque dossier de la représentation des aristocrates romaines sur les monnayages provinciaux. Ce phénomène qui commence à l’époque triumvirale avait attiré mon attention. Après une première ébauche prometteuse nous avons résolu d’approfondir d’abord avec une étude globale de 43 a.C. à 68 p.C. présentée dans le cadre de la table ronde internationale, Femmes influentes dans le monde hellénistique et à Rome, Grenoble le 24 janvier 2014 (à paraître), et d’une étude particulière de la naissance du phénomène en Asie mineure sous le triumvirat et Auguste à Bordeaux en 2014). Avec Julie Dalaison, nous avons étudié les séries monétaires émises par les colonies de Pont-Bithynie sous le règne d’Auguste présentée au colloque Auguste et l’Asie mineure en novembre 2014. Pour cela, les cités d’Asie Mineure et surtout de Carie, offrent une documentation variée. C’est une confrontation des points de vue romains et micrasiatiques qui résultent d’un travail commun avec F. Delrieux, mcf à Chambéry, spécialiste de la Carie, des époques classiques mais surtout hellénistique et romaine. Dans ce cadre nous avons présenté des travaux communs (sur Mylasa durant les guerres civiles, sur Mucius Scaevaola, sur Cocceius Nerva et Stratonicée, sur Cornelius Marcellinus, sur le siège de Rhodes par Cassius).  Ces interventions ont donné (ou donneront) lieu à des publications (voir infra) dont la majeure partie traite de l’époque césarienne et triumvirale. Nous avons co-organisé avec Laurence Cavalier et Pierre Fröhlich un colloque international sur Auguste et l’Asie mineure (Bordeaux -novembre 2014) troisième sous-partie de ce thème porte sur la société, les mentalités et leurs rapports avec le pouvoir à l’époque triumvirale et au début de l’Empire. Dans ce cadre, j’ai étudié d’abord l’évolution de deux cultes durant cette courte période : les lupercales et Isis et Sarapis (communication non publiée). Ensuite, je me suis penchée également sur la violence en politique  et j’ai participé au colloque organisé par les Universités de Poitiers et de Lorient en 2009 : (15-16 janvier) : Corps outragés, « Outrages à Magistrats », en 2013, je me suis penchée sur les relations entre rumeur et trahison à la fin de la guerre civile, à l’invitation du colloque « Hostilité, réprobation, dépréciation – La représentation négative de l’autre dans les sources antiques » organisé par Queyrel-Bottineau. Puis je me suis intéressée aux rapports que les acteurs de cette période avaient avec la vaisselle précieuse métallique, réflexion enrichie par des travaux récents ainsi que des groupes collectifs qui étudient les banquets privés et publics dans les mondes grecs et romains mais qui tente de déplacer le point de vue, utilisant les acquis obtenus sur le luxe et sur la société de table, pour examiner l’arrière-plan philosophique et intellectuel, mais aussi le message délivré à la table, pour les convives et leurs spectateur.

Enfin, je me suis penchée sur certaines séries monétaires de la République et du Haut-Empire. Avec Fabrice Delrieux nous avons entrepris d’étudier le gigantesque dossier de la représentation des aristocrates romaines sur les monnayages provinciaux. Ce phénomène qui commence à l’époque triumvirale avait attiré mon attention. Après une première ébauche prometteuse nous avons résolu d’approfondir d’abord avec une étude globale de 43 a.C. à 68 p.C. présentée dans le cadre de la table ronde internationale, Femmes influentes dans le monde hellénistique et à Rome, Grenoble le 24 janvier 2014 (à paraître), et d’une étude particulière de la naissance du phénomène en Asie mineure sous le triumvirat et Auguste à Bordeaux en 2014). Avec Julie Dalaison, nous avons étudié les séries monétaires émises par les colonies de Pont-Bithynie sous le règne d’Auguste présentée au colloque Auguste et l’Asie mineure en novembre 2014.

ADRIATIQUE A L’EPOQUE ROMAINE. Il a commencé par l’intégration dans l’équipe Adriatique d’Ausonius, sous la direction de Francis Tassaux, en 1995. Cette inscription s’expliquait au départ par la participation aux fouilles programmées de Loron en Croatie. Elle s’est concrétisée par la contribution à une première publication des résultats de l’enquête sur la villa, en 2001. Entre temps, j’avais été recrutée à Grenoble, où J.-L. Lamboley dirigeait une fouille sur le site d’Apollonia d’Illyrie. Je suis donc passée du Nord au Sud, de la Croatie à l’Albanie. Cette participation s’est concrétisée par la participation à l’Atlas d’Apollonia en 2007, puis à une communication de novembre 2013 à l’EFR sur la villa sur le territoire antique de l’Albanie, avec A. Skenderaj au colloque de l’Adriatlas réuni du 2 au 4 novembre 2013, ainsi qu’à la participation à l’exposition intitulée « d’Aquilée à Apollonia » programmée initialement pour novembre 2013 et qui s’est tenue en avril 2015 à Losin (Croatie). Cette double expérience m’a conduite à participer activement à l’Atlas informatisé de l’Adriatique pour lequel j’ai rédigé des notices. À la demande de Francis Tassaux, qui prend une retraite méritée, je veillerai également à la continuation de ce travail (achèvement de la partie italienne et albanaise avant de l’étendre en direction du Danube).

COMMUNAUTES NOUVELLES. En effet, dans le cadre de ma thèse, j’ai été conduite à m’intéresser aux lois agraires, aux commissions, aux colonies. Puis je me suis penchée sur les transferts de propriétés durant les guerres civiles et donc sur les conditions économiques et juridiques de ces installations. Ces préoccupations ont rencontré un echo auprès de mes collègues grenoblois, Michel Tarpin, Olivier Mariaud et Maria Paola Castiglioni. Cela a donné naissance aux séminaires récurrents du groupe « communautés nouvelles ».

Titres et diplômes

1997 : Doctorat « Adjutores Antonii partium, les partisans romains de Marc-Antoine », thèse soutenue le 25 octobre 1997, à l’Université Michel de Montaigne- Bordeaux III, sous la direction de M. Le Professeur J.-M. Roddaz.

1992 : D.E.A. d’Histoire romaine,  » Antonii collusores et sodales, étude prosopographique du parti antonien », sous la direction de Monsieur le Professeur Roddaz, (TB) Université de BORDEAUX III.

1988 : Admissibilité à l’agrégation d’histoire et admission au CAPES d’histoire et géographie.

1985 : Maîtrise d’Histoire romaine, « Les Domitii Ahenobarbi, II° siècle avant J.-C. I° siècle après J.-C., étude prosopographique », sous la direction de Monsieur le Professeur Étienne, (TB) Université de BORDEAUX III.

1984 : Licence d’Histoire, Université de BORDEAUX III

1983 : D.E.U.G. mention Sciences Humaines, section Histoire (voie Enseignement) obtenu par équivalences. Université de Bordeaux III

Expériences professionnelles

1998-2015 : UNIVERSITÉ PIERRE MENDES FRANCE (GRENOBLE II), maître de conférences

1996-1998 : ACADEMIE de BORDEAUX, titulaire académique sur zone de remplacement

1993-1996 : UNIVERSITÉ MICHEL DE MONTAIGNE-BORDEAUX III, A.T.E.R.

1991-1992 : ACADEMIE de BORDEAUX, titulaire académique

1989-1991 : ACADEMIE de NANTES: T.R. Secteur Nantes- Nord

1988-1989 : Stage au C.P.R. POITIERS

 

Ouvrages

2007 : Les Partisans d’Antoine. Des orphelins de César aux complices de Cléopâtre, Bordeaux, Ausonius

2013 : Direction de Spolier et confisquer dans les Mondes grec et romain, Actes du colloque de Grenoble –Chambéry, avec Fabrice Delrieux, Chambéry, Presses universitaires de Savoie, 511 p.

2013 : Direction de Forgerons élites et voyageurs , Hommages en mémoire d’Isabelle Ratinaud-Lachkar, avec M.P. Castiglioni, F. Letoublon, PUG, La Pierre et l’Écrit, 550 p.

 

Parutions d’articles dans des revues à comité de lecture :

nationales :

1996 : « Nam mulas qui fricabat, consul factus est », Revue des études anciennes, 98, p. 79-90

2004 : « Euthydème, Hybréas et Mylasa. Une cité grecque dans les conflits romains de la fin du Ier s »,1, REA, 106, p. 49-71 et 2, 106, 2, 2, p. 499-515, en collaboration avec F. Delrieux

2011 : « Stratonicée de Carie et M. Cocceius Nerva, « sauveur de l’Asie » » (en collaboration avec Fabrice Delrieux).Topoi

internationales

2000 : « La légende noire de P. Canidius Crassus », Athenaeum, p. 413-430

2009 : « Luperci et lupercalia de César à Auguste » dans Latomus, 69, p. 373-392.

 

Contributions dans un ouvrage collectif

Dans des publications de colloques encadrés par un comité scientifique:

2007 : Le sort des partisans d’Antoine : damnatio memoriae ou clementia ?, in Mémoire et histoire, Les procédures de condamnation dans l’Antiquité romaine, St. Benoist éd., Metz, centre régional universitaire lorrain d’histoire, site de Metz, 31, 2007, p. 41-58.

2008 : « Les lupercales, rite urbain et fête populaire, les avatars d’une célébration séculaire » dans Le Destin des Rituels. Faire corps dans l’espace urbain, Italie-France-Allemagne, Gilles Bertrand, Ilaria Taddei, Rome, Paris, éd. CEFR 404, p. 21-40.

2010 :Fabrice Delrieux, « Le siège de Rhodes par C. Cassius Longinus en 42 av. J.-C., de la bataille de Myndos à la prise de la ville », 2010, dans Les sièges de Rhodes de l’Antiquité à la période moderne, sous la direction de N. Faudrerre et I. Pimouguet-Pedarros, Rennes, PUR

2011 : avec Fabrice Delrieux, « Quintus Mucius Scaevola, un gouverneur modèle pour les Grecs de la province d’Asie ? », Les gouverneurs et les provinciaux sous la République romaine, N. Barrandon et Fr. Kirbihler dir., collection « Histoire », Rennes, 2011, p. 207-230

2011 : « Outrages à magistrats. Les dommages infligés au corps des magistrats à Rome à la fin de la République » dans Corps outragés, corps ravagés, regards croisés, de l’Antiquité au Moyen-Âge, colloque de Poitiers 2009, L. Bodiou, V. Soria-Audebert, V. Mehl éd.,Brepols p. 317-334

2012 : L’ombre de César dans la politique d’Antoine, dans César sous Auguste, O. Devillers, K. Sion-Jenkis éd. Bordeaux, Ausonius, , p. 55-72.

2013 : « Une page tournée ? Les conséquences politiques et sociales des confiscations triumvirales. » dans Spolier et confisquer dans les mondes grecs et romains, actes du colloque de Chambéry, presses universitaires de Chambéry, 2013, 2011 p. 387-417., F. Delrieux et M.Cl. Ferriès dir.

2014 : « le venin et la République. les Antonii et leurs partisans croqués par Cicéron », dans, Hostilité, Réprobation, Dépréciation. La représentation négative de l’autre, A. Queyrel-Bottineau dir. PU de Dijon, p. 347-368

 

À paraître

– Avec Altin Skenderaj, « Les villae et la dynamique de l’espace sur le territoire antique de l’Albanie », à paraître dans les actes du colloque Adriatlas e la storia dello spazio adriatico antico, (VIe a.C. —VIIe d.C.) CEFR, Fr. Tassaux dir.

– Les confiscations durant les guerres civiles, une arme supplémentaire ou un mal nécessaire?, dans les actes du colloque, Expropriations et confiscations à la fin de la république et au début de l’empire, EFR, 201 ?, Y. Rivière dir.

Avec F. Delrieux, Portraits de femmes, profils de reines ? Les femmes sur les monnaies romaines provinciales, 40 av. – 68 apr. J.-C. dans Femmes influentes, de la Grèce hellénistique à la Rome impériale A. Bielman, I. Cogitore, dir., Grenoble, ELLUG.

– « Le contrôle et les marchés : Aquilée, l’Istrie et les flux commerciaux » dans L’empire romain et son économie, un système-monde particulier ? Table ronde de Lyon 29 et 30 septembre 2010, organisée par Y. Roman, J.-P. Guilhembet, J. Dalaison, et C. Courrier, à l’ENS de Lyon, J.P. Guilhembet, Y. Roman, J. Dalaison, dir.

Dans des ouvrages collectifs soumis à un comité de lecture

2001 : « Les objets métalliques », pp. 271-274 ; « Les éléments de construction » dans Loron, Bordeaux, Ausonius, pp. 275-278 In Loron, une villa maritime de l’Istrie romaine, sous la direction de F. Tassaux, éd. Ausonius, Bordeaux.

2007 : en collaboration avec G. Bonnet, Les sources latines dans Apollonia d’Illyrie, atlas archéologique et historique, V. Dimo, Ph. Lenhardt, F. Quantin éd., Athènes, Paris, Rome, CEFR 391, p. 56-76.

2007 :« Publius Cornelius P.f. Lentulus Marcellinus, un consul sans histoire » , in Espaces et pouvoirs dans l’Antiquité de l’Anatolie à la Gaule, Hommages à Bernard Rémy, J. Dalaison éd, Grenoble, Cahiers du CHRIPA, 11, 333-341.

2010  : « Lucius Domitius Ahenobarbus (cos 16 a.C.), un dignitaire turbulent », dans Des plats pays aux cimes alpines. Hommages offerts à François Bertrand , Chambéry, p. 468-482

2013 « Métal et dignité : la vaisselle précieuse à Rome. Luxe, ostentation et propagande (Ie siècle avant J.-C. et Ie siècle après J.-C.)» avec J. Dalaison dans, La forge des élites, Hommages à Isabelle Ratinaud-Lachkar, textes réunis par M.-Cl. Ferriès, Grenoble, 2013

2015 : Abônoteichos-Ionopolis et son atelier monétaire avec Julie Dalaison et Fabrice Delrieux, in Arcana Imperii I, mélanges d’histoire économique et sociale offerts au Professeur Roman, textes réunis pas Cl. Chillet, C. Courrier, L. Passet, Lyon.p. 90-206.

 

Participations à des manuels

2001 : sous la direction d’Y. Roman et B. Rémy : Rome, Ville et capitale de César à Commode, la Ville et le Prince, Paris, Ellipses.

2002 :avec Fr. Bertrandy, A. Sartre-Fauriat ; La Ville de Rome de César à Commode, Paris, Ellipses.

2014 : Repère IV les guerres civiles, Le monde romain de 70 av. -73 apr. J.-C., Paris, Belin coll. Atlande.

 

Participations à des comptes-rendus de fouilles archéologiques

1999-2001 ; 2008 : compte-rendu des fouilles d’Apollonia, publiés dans le BCH.