Salle Jacques Cartier - Maison des Langues et des Cultures, le 04/10/2019

suivie de : LE SABBAT DE NOS SOLITUDES Paroles et gestes de sorcière Performance, contée, chantée, dansée Maison de la création et de l’innovation Liv Art Lab 18/19 Télécharger le programme

En savoir plus
affiche_A3_sorcières_2019.indd

Amphithéâtre de la MSH-Alpes, Du 16/05/2019 au 17/05/2019

Des commedie erudite aux drames de l’honneur espagnols, des tragédies galantes françaises aux she-tragedies de la fin du XVIIe siècle et au théâtre de Goldoni, la réception féminine semble exercer une influence déterminante sur la production dramatique européenne. Les spectatrices constituent en effet une part importante du public des théâtres du XVIe au XVIIIe siècle. Mais dans quelle mesure le théâtre de la modernité, principalement créé par des hommes, s’adresse-t-il véritablement aux femmes? Cette journée propose d’étudier en détail les rapports entretenus par les dramaturges italiens avec leur public féminin afin d’éclairer les liens entre création et réception et de mieux comprendre le rôle joué par une catégorie du public encore assez mal connue. Télécharger le programme

En savoir plus
Vignette Ecrire pour elles

Salle Médiat, extension de la BU Droit-Lettres, le 12/04/2019

Le 7ème séminaire du programme des Inscriptions latines de Narbonnaise, Corpus de Vaison, présente, en introduction, le bilan du Programme collectif de Recherche 2016-2019. La journée comporte deux parties : la matinée sera consacrée à l’épigraphie et à l’archéologie en contexte occasion de présenter nouveautés et réinterprétations ; l’après-midi, dédiée à l’histoire et l’archéologie mises en perspective. La journée donnera l’occasion de voir comment évoluent recherche et réflexion dans la complémentarité disciplinaire. Télécharger l’affiche

En savoir plus
Vignette ILN Vaison

Grande salle des colloques, bâtiment G de Stendhal, le 11/04/2019

Organisée dans le cadre du PCR « Aleria et ses territoires : approches croisées », cette rencontre se veut l’occasion de proposer une réflexion collective sur l’implantation coloniale d’Aleria : pourquoi la cité a-t-elle été fondée sur cette partie du littoral tyrrhénien de la Corse ? Comment comprendre et reconstituer les différentes « phases » de l’occupation (succession Phocéens, Étrusques, Romains) et quelle place la population indigène occupe-t-elle avant et durant ces phases ? Télécharger l’affiche

En savoir plus
Vignette Aleria, une cité méditerranéenne

Salle des Actes, Bâtiment Stendhal, le 08/04/2019

Télécharger l’affiche

En savoir plus
WIP Vignette Femmes entre littérature et arts

MSH-Alpes, Domaine Universitaire, le 29/03/2019

Et si l’histoire de France était celle d’une succession de traîtres, depuis le connétable de Bourbon, passé à l’empereur Charles Quint, jusqu’aux généraux déserteurs de la Révolution et de l’Empire, Lafayette, Dumouriez, Bernadotte ? On dira qu’en Angleterre, en Allemagne, en Italie, les traîtres ne manquent pas non plus. Mais ils paraissent singulièrement importants dans le récit de l’histoire de France. Est-ce vrai ? Et pourquoi ? Qu’est-ce que le désir de traîtrise nous dit de la manière française de raconter l’histoire ? Télécharger l’affiche

En savoir plus
Journée d'étude du 29 mars 2019

Amphi MSH-Alpes, le 26/03/2019

Cette journée d’étude se propose d’explorer différentes facettes de la relation complexe qui unit mémoire et musique : mémoire du compositeur qui inscrit son œuvre dans un imaginaire musical construit depuis l’enfance, mémoire du musicien qui ne peut exécuter une œuvre sans ignorer plusieurs siècles de tradition interprétative, mémoire des auditeurs dont l’horizon d’attente s’est formé par l’accumulation d’expériences sonores et musicales. Pour étudier ces liens féconds, le département de musicologie de l’UGA réunira des spécialistes de plusieurs disciplines : musicologues dont les champs de recherche concernent des répertoires d’époques variées, neurologue, acousticien, compositeur, instrumentistes. Télécharger l’affiche

Organisation : Marie DEMEILLIEZ, Matthieu CAILLIEZ

En savoir plus
Colloque Musique formes

Salle des conseils - Maison des Langues et des Cultures, le 11/02/2019

La littérature italienne du XIXe siècle, la milanaise en particulier, a été marquée par ces deux grandes figures, l’une individuelle, l’autre collective : Alessandro Manzoni et la Scapigliatura. Le premier a donné à l’Italie le genre littéraire de la modernité, le roman, l’autre, constituée par un petit groupe de romanciers et de poètes révoltés, a été le premier mouvement italien d’avant-garde, presque un demi-siècle avant le Futurisme de Marinetti. Les Scapigliati voyaient en Manzoni l’incarnation de l’establishment religieux et littéraire, du conformisme idéologique qu’ils voulaient détruire, mais en réalité Manzoni, au nom d’un catholicisme renouvelé, était aussi un pourfendeur de classes dominantes corrompues qui n’avaient de chrétien que le nom. Dans les deux interventions de cette journée, portant sur des réalités historiques éloignées dans le temps mais sur des écrivains presque contemporains, c’est donc toujours le rapport entre éthique, littérature et pouvoir qui sera interrogé. Télécharger le programme

Organisation : Enzo Neppi

En savoir plus
Conférence du 11 février 2019

Salle Médiat, extension de la BU Droit-Lettres, le 01/02/2019

  Télécharger le programme

Organisation : Laura Antonietti, Mara Capraro, Elina Leblanc, Erika Padova et Marie Thirion

En savoir plus
Vignette WIP_Femmes entre littérature

Salle B1, bât. ARSH, le 25/01/2019

Non seulement les Ricordi de Morelli ont compté parmi les premiers livres de famille édités (1718), mais ils représentent également depuis lors l’écriture privée florentine dans de nombreuses anthologies de la littérature italienne destinées à un public italophone ou anglophone. Jamais traduit en français, le livre de ricordi de Morelli explore presque toutes les voies empruntées ponctuellement par les pères de famille dans leurs écritures privées, de la généalogie à la chronique citadine, en passant par tous les conseils pouvant être utiles à la bonne gestion des affaires familiales. Traduire Morelli, c’est donc ouvrir au public francophone une exceptionnelle fenêtre sur la culture florentine de l’orée du Quattrocento. Par ailleurs, les spécificités de l’écriture privée de l’époque, qui rendent ces textes difficiles d’accès, sont des objets de recherche à part entière. À une époque où la langue vulgaire est en cours de formalisation dans les domaines littéraires et au sein des institutions, on peut se demander dans quelle mesure les usages sémantiques et lexicaux étaient redevables de la langue latine ou bien des discours conçus dans les sphères officielles, littéraires, religieuses et économiques Télécharger le programme

En savoir plus
N. 14

Salle Jacques Cartier (Maison des langues) et MSH-Alpes, Du 17/01/2019 au 18/01/2019

1ère journée d’étude dans le cadre du projet  : L’art de la prédication au XVe siècle : efficacité rhétorique et figurative Ce projet conçu en partenariat avec le CAER de l’Université d’Aix-Marseille, a comme objectif scientifique de créer et de développer un réseau européen de chercheurs spécialisés dans la prédication religieuse dans l’aire romane aux 15° et 16° siècles. Il prendra dans un premier temps la forme de deux journées d’études et d’une publication dans le numéro de Filigrana. Cahiers d’études italiennes de 2019. Télécharger le programme et l’affiche

En savoir plus
JE du 17 et 18 janvier 2019