Grenoble, Du 10/10/2018 au 11/10/2018

La deuxième journée du programme « Roman et Histoire, Histoire et Roman » sera plus spécialement dédiée à la place de l’histoire ou du fait passé ou contemporain dans le projet romanesque d’auteurs dont la sensibilité ou l’appartenance géographique et culturelle divergent. Pourquoi certains auteurs ont-ils choisi de situer leurs récits à une autre époque? Cela donne-t-il un biais pour traiter de manière moins frontale les questions de son temps ou cela offre-t-il, au contraire, des horizons d’évasion ? En quoi ce type de romans a-t-il pu contribuer, par les représentations qu’il offrait, à forger une identité collective, sociale ou nationale ? Quelle est la part de ce projet dans ces romans ? Quelles contraintes le cadre ou le matériau historique font-ils peser sur le style ou le vocabulaire ? Ces questions foisonnantes font appel autant aux approches historiques (sources des romanciers, situation politique et sociale de ces auteurs, politiques éditoriales, nature de leur lectorat, évaluation de la réception de leur œuvre) qu’à une analyse littéraire (projet du romancier, choix stylistiques, l’adéquation des langues et des vocabulaires). Télécharger le programme  

En savoir plus
Colloque du 1à et 11 octobre 2018

Salle B1 - Bâtiment ARSH, le 14/09/2018

Non seulement les Ricordi de Morelli ont compté parmi les premiers livres de famille édités (1718), mais ils représentent également depuis lors l’écriture privée florentine dans de nombreuses anthologies de la littérature italienne destinées à un public italophone ou anglophone. Jamais traduit en français,le livre de ricordi de Morelli explore presque toutes les voies empruntées ponctuellement par les pères de famille dans leurs écritures privées, de la généalogie à la chronique citadine, en passant par tous les conseils pouvant être utiles à la bonne gestion des affaires familiales. Traduire Morelli, c’est donc ouvrir au public francophone une exceptionnelle fenêtre sur la culture florentine de l’orée du Quattrocento. Par ailleurs, les spécificités de l’écriture privée de l’époque, qui rendent ces textes difficiles d’accès, sont des objets de recherche à part entière. À une époque où la langue vulgaire est en cours de formalisation dans les domaines littéraires et au sein des institutions, on peut se demander dans quelle mesure les usages sémantiques et lexicaux étaient redevables de la langue latine ou bien des discours conçus dans les sphères officielles, littéraires, religieuses et économiques. Télécharger le programme

En savoir plus
N. 12

Domaine universitaire, MSH-Alpes, le 27/04/2018

Non seulement les Ricordi de Morelli ont compté parmi les premiers livres de famille édités (1718), mais ils représentent également depuis lors l’écriture privée florentine dans de nombreuses anthologies de la littérature italienne destinées à un public italophone ou anglophone. Jamais traduit en français, le livre de ricordi de Morelli explore presque toutes les voies empruntées ponctuellement par les pères de famille dans leurs écritures privées, de la généalogie à la chronique citadine, en passant par tous les conseils pouvant être utiles à la bonne gestion des affaires familiales. Traduire Morelli, c’est donc ouvrir au public francophone une exceptionnelle fenêtre sur la culture florentine de l’orée du Quattrocento. Par ailleurs, les où la langue vulgaire est en cours de formalisation dans les domaines littéraires et au sein des institutions, on peut se demander dans quelle mesure les usages sémantiques et lexicaux étaient redevables de la langue latine ou bien des discours conçus dans les sphères officielles, littéraires, religieuses et économiques. Télécharger l’affiche

En savoir plus
N. 12

Salle médiat, le 13/04/2018

Le 6ème séminaire du programme des Inscriptions latines de Narbonnaise, Corpus de Vaison, présente, en introduction, le bilan du Programme collectif de Recherche 2016-2017. La journée comporte deux parties : la matinée sera consacrée à la méthodologie de l’épigraphie avec l’établissement des textes et des relectures en présentant plusieurs codices ; l’après-midi, dédiée à l’archéologie et l’épigraphie en contexte, donne l’occasion de présenter quelques inscriptions fragmentaires inédites et des réflexions en cours sur les dispositifs d’exposition des inscriptions sur le forum. Télécharger le programme

En savoir plus
Journée du 13 avril 2018

MSH-Alpes - Amphithéâtre, le 11/04/2018

Depuis que l’Université Grenoble Alpes a réuni le 1er janvier 2016 sous une bannière unique les sciences de la nature et les sciences humaines et sociales, elle est devenue un lieu encore plus idéal pour interroger la manière dont se construit le discours scientifique. Quel a été le rôle du voyage et des missions de terrain des savants entre le temps des Lumières et le début du XIXe siècle dans l’élaboration du processus de connaissance? Quel a été le statut des notations prises au jour le jour pendant le déplacement et comment se sont-elles transformées en carnets ou journaux à usage personnel, avant de nourrir mémoires et livres à l’usage de la communauté scientifique ? Ce sont ces stratégies d’inscription devenues si précieuses aujourd’hui qui sont ici interrogées, en écho à un premier séminaire le 14 décembre 2017. Pour ce faire, cinq spécialistes et auteurs sont réunis autour de l’édition récente par Gilles Montègre des Éphémérides romaines (1775) du naturaliste Latapie (Classiques Garnier, 2017) et de l’essai de Marie-Noëlle Bourguet sur le carnet de voyage en Italie en 1805 d’Alexander von Humboldt (Le monde dans un carnet, éditions du Félin, 2017). Télécharger le programme

Organisation : Gilles Bertrand

En savoir plus
Visuel ecrire la science

Médiat, le 06/04/2018

28e journée du séminaire Work in Progress Télécharger le programme

Organisation : Laura Antonietti, Grégoire Besson, Yann Bonfand, Mara Capraro, Elina Leblanc et Natalia Librizzi

En savoir plus
Vignette WIP après le livre

MSH Alpes - Amphithéâtre, le 04/04/2018

Attention : DÉBUT DE LA JOURNÉE À 14H Cette journée, organisée par Leonardo Casalino, Florence Courriol et Alessandro Giacone, s’inscrit dans la continuité d’un travail de longue haleine sur les rapports bilatéraux entre la France et l’Italie ; elle vise à relancer la dynamique du Comité d’histoire franco-italien, initié par Pierre Milza, Jean-Baptiste Duroselle et Enrico Serra, en sommeil depuis le milieu des années 1990. A travers cette journée, il s’agit de valoriser une série d’ouvrages parus depuis 2014 sur l’histoire des relations France-Italie et d’attirer l’attention d’un public élargi et des médias sur l’utilité, la pertinence et les enjeux stratégiques des recherches sur les rapports France-Italie dans le cadre du processus de construction européenne. Télécharger l’affiche

Organisation : Alessandro Giacone

En savoir plus
Vignette comité franco-italien

Salle des Conseils - Maison des Langues et des Cultures, le 13/03/2018

La journée a plusieurs objectifs : – présenter au public universitaire français l’un des plus grands poètes italiens de la seconde moitié du XXe siècle. – présenter le projet Sanguineti’s Wunderkammer dirigé par Clara Allasia au sein de l’université de Turin. Le projet a pour objectif de donner visibilité à un riche patrimoine d’inédits et notamment aux archives lexicographiques constituées par le poète tout au long de sa vie. – situer historiquement le débat entre la poétique expérimentale et post-moderne de Sanguineti, centrée sur un nouveau langage poétique et sa charge de subversion politique, et la poétique «crociana» de Giorgio Bassani, centrée plutôt sur l’histoire, sur la subjectivité humaine et sur la responsabilité morale de l’écrivain. Télécharger l’affiche

Organisation : Enzo Neppi, Debora Barattin et Federica Greco

En savoir plus
Vignette Sanguineti

Amphi MSH-Alpes, le 12/02/2018

La journée d’étude sur le prieuré médiéval de Saint-Michel de Connexe (commune de Champ-sur-Drac, Isère) aura pour but de faire un premier état des lieux sur la connaissance du site en parallèle de la mise en place d’une analyse archéologique des vestiges qui se déroulera dans le courant de l’année 2018. Au-delà d’un simple point scientifique destiné à la formation des étudiants de l’UGA, il s’agit donc d’un premier pas vers un projet en devenir qui pourrait permettre la mise en place d’une fouille, largement soutenue par le Conseil départemental de l’Isère (propriétaire du site) dans les années à venir. Télécharger le programme

En savoir plus
Vignette St Michel de Connexe

Grenoble, le 09/02/2018

Non seulement les Ricordi de Morelli ont compté parmi les premiers livres de famille édités (1718), mais ils représentent également depuis lors l’écriture privée florentine dans de nombreuses anthologies de la littérature italienne destinées à un public italophone ou anglophone. Jamais traduit en français, le livre de ricordi de Morelli explore presque toutes les voies empruntées ponctuellement par les pères de famille dans leurs écritures privées, de la généalogie à la chronique citadine, en passant par tous les conseils pouvant être utiles à la bonne gestion des affaires familiales. Traduire Morelli, c’est donc ouvrir au public francophone une exceptionnelle fenêtre sur la culture florentine de l’orée du Quattrocento. Par ailleurs, les spécificités de l’écriture privée de l’époque, qui rendent ces textes difficiles d’accès, sont des objets de recherche à part entière. À une époque où la langue vulgaire est en cours de formalisation dans les domaines littéraires et au sein des institutions, on peut se demander dans quelle mesure les usages sémantiques et lexicaux étaient redevables de la langue latine ou bien des discours conçus dans les sphères officielles, littéraires, religieuses et économiques. Télécharger le programme

Organisation : Elise Leclerc, Cécile Terreaux-Scotto, Serge Stolf

En savoir plus
N. 12

Salle B1 (Ufr ARSH), le 09/02/2018

Télécharger le programme

Organisation : Laura Antonietti, Grégoire Besson, Yann Bonfand, Alba Castello, Mara Capraro, Elina Leblanc

En savoir plus
Vignette atelier Work in Progress

Amphi ARSH 1 - Bât. Arts et Sciences Humaines 1281 av. centrale, Domaine Universitaire - Grenoble, le 06/02/2018

Les objectifs de la journée seront d’analyser les implications politiques des opéras de Verdi, leur influence sur les « moti risorgimentali » de 1848, leur rôle dans la constitution du « canone risorgimentale » ainsi que leur place au sein de ce canon. La question du positionnement idéologique de Verdi, entre Manzoni et Mazzini, Shakepeare et Victor Hugo sera aussi examinée dans cette journée. Télécharger le programme

En savoir plus
Vignette Verdi pour theatre et politique