Photo

LEMONDE Anne Maître de conférences

MCF, Histoire médiévale

- anne.lemonde@univ-grenoble-alpes.fr

Anne Lemonde est née en 1969. Agrégée d’histoire, elle a enseigné cinq années dans des collèges et lycées de la région parisienne avant de soutenir, en 2000, une thèse de doctorat en histoire médiévale sous la direction du Professeur Pierrette Paravy (De la principauté delphinale à la principauté royale. Structures et pouvoir en Dauphiné au XIVe siècle. La Seconde partie a été publiée en 2002 sous le titre : Le temps des libertés en Dauphiné. L’intégration d’une principauté à la Couronne de France (1349-1408), PUG). Elle est maître de conférences en histoire médiévale depuis septembre 2000. Après avoir participé au projet « GEMMA » financé par l’ANR (Genèse Médiévale d’une Méthode Administrative : formes et pratiques de la comptabilité à la fin du Moyen Âge, Savoie, Provence, Comtat, Dauphiné) jusqu’en 2015, elle collabore, toujours dans le cadre documentaire dauphinois, avec des chercheurs français, espagnols et italiens dans le cadre de projets portant sur la fiscalité aux XIVe et XVe siècles et sur la « réforme politique » aux XIIIe et XIVe siècles.

Thèmes de recherche

Fin du Moyen Âge occidental ; histoire politique ; justice ; fiscalité ; territoire ; noblesse.

Titres et diplômes

– 1991, Certifiée d’histoire-géographie (rang national : 2ème)

– 1991, Agrégée d’histoire (rang national : 4ème)

– 2000, Docteur en histoire

Expériences professionnelles

– 1991-1993, 1997-2000, Enseignante d’histoire-géographie en collège et lycée, Académie de Versailles

– Depuis 2000 : Maître de conférences en histoire médiévale à l’Université Pierre Mendès-France de Grenoble.

Activités administratives et pédagogiques

– Directrice adjointe du département d’histoire (2001-2003)

– Coordinatrice de la préparation au CAPES d’histoire-géographie et à l’agrégation d’histoire (2008-2012). Dans ce cadre, rédaction des maquettes du nouveau Master d’histoire spécialité « enseignement de l’histoire et de la géographie »

– Membre du jury d’écrit de l’agrégation externe d’histoire (2001-2004 et 2009-2011)

– Membre du jury d’oral de l’agrégation externe d’histoire (2011)

– Membre élue du conseil de l’UFR des Sciences Humaines (2004-2012)

Activité scientifique

Depuis 2011, responsable de l’une des 5 équipes du projet GEMMA (numérisation, transcription et étude des comptabilités princières de la fin du Moyen Âge) financé par l’ANR

Organisation de deux colloques internationaux :

Rome, 16-17/4/2009 :  Construction et circulation des modèles et des pratiques idéologiques

Grenoble, 18/12/2012 : Ce que veut dire compter

Ouvrages individuels et collectifs :
  • Le temps des libertés en Dauphiné. L’intégration d’une principauté à la Couronne de France (1349-1408), Grenoble, PUG, 2002, 435 p.
  • En collaboration avec Ilaria Taddei, Laurence Rivière, Entre France et Italie, Mélanges offerts à Pierrette Paravy. Vitalité et rayonnement d’une rencontre, Grenoble, PUG, 2009.
  • Circulation des idées et des pratiques politiques – XIIIe-XVIe siècles, A. Lemonde et I. Taddei (dir.), Rome, BEFAR, 2014.

 

Articles

Revues internationales à comité de lecture :

  • « Réflexions sur le processus d’institutionnalisation au temps des dauphins de la deuxième race (1183-1282) », Mélanges de l’École française de Rome-Moyen Âge, 123/2, 2011, p. 431-441.
  • « Les principautés alpines occidentales de la fin du Moyen Age (Savoie, Dauphiné, Provence) », dans Histoire des Alpes, 10, 2005, p. 187-202.

 

Revues nationales à comité de lecture :

  • « La vallée de la Varaita au Moyen Âge, un cas extrême de ‘montagne dauphinoise d’outre-monts’ », Bulletin de la Société d’Études des Hautes-Alpes, 2010, p. 37-58.
  • « Créer une capitale au XIVe siècle. L’exemple de Saint-Marcellin en Dauphiné », La Pierre et l’Écrit. Revue d’histoire et du patrimoine en Dauphiné, 22, 2011, p. 7-28.
  • « Princes, seigneurs et Église à la fin du Moyen Âge. Les enjeux de pouvoir autour du prieuré de Saint-Martin de Miséré (XIIIe-XVe siècle) », La Pierre et l’Écrit, 26, 2015, p. 57-86.

Conférences, congrès et colloques à communication (Conférences internationales à comité de lecture et actes publiés) :

  • « Le premier banc des comptes delphinal. Composition, influence et pratiques (1307-1340) », dans De l’autel à l’écritoire. Genèse des comptabilités princières en Occident, T. Pécout (dir.), Paris, De Boccard, 2017, p. 249-268.
  • « Entre Provence et Dauphiné, Gap et ses libertés au XIIIe siècle », dans Gap et ses territoires. Des siècles d’histoire (XIe-XXe s.), P.-Y. Playoust (dir.), Grenoble, PUG, 2016 p. 85-109.
  • « Autour du transport du Dauphiné à la Couronne de France (1349) », dans Annexer ? Les déplacements de frontières à la fin du Moyen Âge, P. Savy et S. Péquignot (dir.), Rennes, PUR, 2016, p. 115-139.
  • « De l’inventaire de 1277 à celui de 1346 : l’évolution du statut de l’archive dans la principauté delphinale », Les archives princières (XIIe-XVe siècles), X. Hélary, J.-F. Nieus, A. Provost, M. Suttor (dir.), Arras, Artois Presses Université, 2016, p. 225-238.
  • « ‘Compter et ordonner’ Les effectifs des serviteurs des dauphins (1336-1340) », Les effectifs des serviteurs princiers, A. Beauchamp (dir.), Madrid, 2013, p. 31-42.
  • « Le Dauphiné, trait d’union entre deux mondes ? Grenoble-Paris-Naples, 1226-1349 », dans Circulation des idées et des pratiques politiques, A. Lemonde et I. Taddei (dir.), Rome, BEFAR, 2014.
  • « Des libertés au droit public, le processus juridique en Dauphiné (1340-1410) », L’Enquête en questions. De la réalité à la « vérité » dans les modes de gouvernement (Moyen Âge – Temps modernes), A. Mailloux et L. Verdon (dir.), Paris, CNRS éditions, p. 231-240.
  • « Non est enim potestas, nisi a Deo… Les fondements contractuels du pouvoir en Dauphiné à la lumière du Statut de 1349 », Avant le contrat social. Le contrat politique dans l’Occident médiéval (XIIIe-XVe siècle), F. Foronda dir., Madrid, 2011, p. 291-326.
  • « Les entrées solennelles en Dauphiné (1389-1533) : Grenoble, Vienne, Valence, Romans », Le destin des rituels, G. Bertrand et I. Taddei (dir.), Rome, BEFAR, 2008, p. 151-166.
  • « Le Dauphiné à la fin du XVème siècle », dans Histoires croisées du Chevalier, S. Gal (dir.), Grenoble, PUG, 2007, p. 15-23.
  • «Les Allemand et le dauphin (XIIIe-XVe siècle). Du lignage médiéval au lignage moderne, réflexion sur les recompositions de la noblesse à la fin du Moyen Âge. », dans Archives familiales et noblesse provinciale. Hommage à Yves Soulingeas, R. Favier (dir.), Grenoble, PUG, 2006, p. 127-148.
  • « Entre honor, service du prince et engagement. La fonction châtelaine en Dauphiné (1308-1406) » dans De part et d’autre des Alpes. Les châtelains des princes à la fin du Moyen Âge, Castelnuovo et O. Mattéoni dir., Publications de la Sorbonne, 2006, p. 289-314.
  • « Une université dans le désert ? La signification politique de la création de 1339 », dans De l’école de droit à la faculté de droit de Grenoble, Mathieu (dir.), Grenoble, PUG, 2007, p. 25-33.
  • « De la révolte aux libertés. L’intégration politique modèle d’un bailliage montagnard : le Briançonnais au XIVe siècle », dans Montagnes médiévales. Actes du XXXIVe congrès de la SHMESP. Chambéry, 2003, Paris, 2004, p. 137-150.
  • « Au cœur du pouvoir : les gens du prince et la collégiale Saint-André de Grenoble (XIIIe-XVe siècle) », Les lieux de sociabilité religieuse à la fin du Moyen Âge, P. Paravy et I. Taddei (dir.), Grenoble, 2003, p. 61-74.
  • « Du Conseil delphinal au Parlement de Dauphiné », dans Le Parlement de Dauphiné des origines à la révolution, R. Favier (dir.), Grenoble, 2002, p. 11-24.
  • «  Mathieu Thomassin, conseiller du dauphin Louis II à la recherche de l’identité dauphinoise », dans De la principauté à la province : autour du 650e anniversaire du Transport du Dauphiné à la Couronne de France, P. Paravy, R. Verdier (dir.), Grenoble, 2000, p. 313-351.

 

Chapitres d’ouvrages scientifiques :
  • « Pratique du bannissement par les juges delphinaux au XIVe siècle. Réflexion sur les traditions, les innovations et la rationalisation de l’appareil judiciaire en Occident à la fin du Moyen Âge », dans Forgerons, élites et voyageurs d’Homère à nos jours. Hommages en mémoire d’Isabelle Ratinaud-Lachkar, M.-C. Ferriès, M.-P. Castiglioni et F. Létoublon (dir.), Grenoble, PUG, 2013, p. 523-541.
  • Avec A. Béroujon, article « Écrit » dans le Dictionnaire de l’historien, C. Gauvard et al. (dir.), PUF, Paris, 2015.

 

Ouvrages de vulgarisation ou chapitres de ces ouvrages, articles dans des revues de vulgarisation :
  • Avec F. Cadiou, C. Coulomb et Y. Santamaria, Comment se fait l’histoire ? Pratiques et enjeux, La Découverte, 2011 (édition revenue et corrigée).
  • « Du vicus à la capitale du Dauphiné » (en collaboration avec J.-P. Jospin et A. Badin de Montjoye), chapitre 2 de Histoire d’une ville, R. Favier dir., Privat, 2011, p. 30-53.
  • « Le Dauphiné devient français : 1282-fin du XVème siècle », dans Nouvelle Histoire du Dauphiné, R. Favier (dir.), Grenoble, Glénat, 2007, p. 65-77.
  • Le dauphin Humbert II à l’école de la monarchie napolitaine. Du Dauphiné à Naples en passant par Bude et retour ». Dossier de la Revue Medioevo, septembre 2007.