photo

FORLIN Olivier Maître de conférences

MCF, Histoire contemporaine

- olivier.forlin@univ-grenoble-alpes.fr

Les thématiques de recherche explorées dans le cadre de la thèse de doctorat (publiée en 2006 sous le titre Les intellectuels français et l’Italie, 1945-1955) et dans celui de plusieurs autres travaux réalisés après la thèse, s’inscrivent dans le champ de l’histoire politique (histoire des idées et des cultures politiques) et celui de l’histoire culturelle (histoire des circulations et des transferts culturels, histoire des représentations) des relations franco-italiennes au XXe siècle (plus particulièrement après 1945).
L’histoire des intellectuels français au XXe siècle constitue un autre axe de mes recherches : il recoupe en partie le précédent, puisque j’étudie les intellectuels dans leur rapport à l’Italie. Il constitue également un domaine autonome dans la mesure où une partie de ces recherches concernent la France seule. Cet axe s’inscrit par ailleurs, comme le premier, dans le double champ de l’histoire politique (histoire des idées, des engagements et des cultures politiques) et de l’histoire culturelle (histoire des sociabilités et des réseaux intellectuels, des courants culturels).
Je travaille également sur l’histoire de l’idée et de l’identité nationales en Italie aux XXe et XXIe siècles, dans une perspective d’histoire politique et d’histoire culturelle.
Un quatrième axe de recherche porte sur l’histoire comparée et croisée de l’historiographie et de la mémoire du fascisme en France et en Italie de 1945 à aujourd’hui. Cette thématique s’inscrit elle aussi pleinement dans le double champ de l’histoire politique (usages et instrumentalisations du passé) et de l’histoire culturelle (histoire de la mémoire, histoire des représentations). Elle concerne également l’analyse de l’historiographie et des pratiques historiennes. Depuis 2009-2010, la part la plus importante de mon activité de recherche concerne cette thématique : la recherche inédite que je dois effectuer dans le cadre de mon projet d’Habilitation à diriger des recherches (HDR) porte sur l’étude de l’historiographie, des enjeux de mémoire et des usages politiques du fascisme en France de 1945 aux années 1980.

Thèmes de recherche

Le premier axe de mes recherches concerne l’histoire des intellectuels français face à l’Italie entre 1945 et le milieu des années 1950. Ce fut l’objet de ma thèse publiée en 2006 sous le titre Les intellectuels français et l’Italie, 1945-1955. Médiation culturelle, engagements, représentations. C’est une histoire des intellectuels qui furent des médiateurs culturels entre la France et l’Italie ; une étude de la réception et de la diffusion de la culture italienne ; une étude des représentations de l’Italie et de son peuple en France.
J’ai élargi ces thématiques à l’étude des circulations culturelles et politiques franco-italiennes sur l’ensemble du XXe siècle, en remontant à la période de la Grande Guerre et du fascisme (1914-1945), et en prolongeant jusqu’aux années 1990.
Outre la publication la thèse en 2006, j’ai dirigé la publication des actes d’un colloque (Anticléricalisme, minorités religieuses et échanges culturels entre la France et l’Italie, de l’Antiquité au XXe siècle. Hommage à Jean-Pierre Viallet, historien, 2006) et publié plusieurs articles dans des revues ou des ouvrages collectifs reprenant et approfondissant ces thématiques. J’ai également organisé deux journées d’études s’inscrivant dans cet axe.

Un deuxième axe de recherche concerne l’histoire politique et culturelle des intellectuels français aux XXe et XXIe siècles. Les recherches menées dans ce cadre recoupent en partie et irriguent le premier axe dédié aux circulations culturelles entre la France et l’Italie. Mais certaines de ces recherches concernent uniquement la France ; elles m’ont permis de participer à des colloques et journées d’études. J’ai publié des articles ou contributions à des ouvrages collectifs sur cette thématique.

Le troisième axe de recherche concerne l’étude de la question de l’identité nationale en Italie aux XXe et XXIe siècles. La commémoration de 150e anniversaire de l’Unité italienne en 2011, les travaux et les réflexions auxquelles ayant précédé ou accompagné cette commémoration ont été des éléments importants de mon intérêt pour ces questions. Ces recherches ont été marquées par l’organisation d’une journée d’études et la publication d’un ouvrage collectif en 2010 : L’idée nationale en Italie : du processus d’unification aux déchirements de la guerre civile (fin XVIIIe-début XXIe siècle).

Un quatrième axe de recherche porte sur l’histoire comparée et croisée de l’historiographie et de la mémoire du fascisme en France et en Italie de 1945 à aujourd’hui.

C’est la thématique à laquelle je consacre la part la plus importante de mon activité de recherche depuis 2009. Ces recherches ont donné lieu à l’organisation, avec Marie-Anne Matard Bonucci, d’une journée d’études consacrée aux Controverses et débats historiographiques sur le fascisme en France et en Italie (mars 2011) et à la publication d’un livre paru en 2013 (Le Fascisme. Historiographie et enjeux mémoriels, Paris, Éd. La Découverte).
Mon projet d’Habilitation à diriger des recherches (HDR) s’inscrit dans cette thématique : la recherche inédite que je dois effectuer dans ce cadre porte sur l’étude de l’historiographie, des enjeux de mémoire et des usages politiques du fascisme en France de 1945 aux années 1980.

Titres et diplômes

2000 : Doctorat d’histoire contemporaine, Université Pierre Mendès France (UPMF)-Grenoble II.

1994 : Agrégation d’histoire.

1993 : Capes d’histoire-géographie.

1992 : DEA d’histoire (spécialité histoire des relations culturelles internationales), UPMF-Grenoble II.

1990 : Maîtrise d’histoire, UPMF-Grenoble II.

1989 : Licence d’histoire, UPMF-Grenoble II.

1988 : Deug d’histoire, UPMF-Grenoble II.

 

Expériences professionnelles

2001-….    : Maître de conférences histoire contemporaine, Université Grenoble Alpes.

1996-2000 : ATER en histoire contemporaine, UPMF-Grenoble II.

1994-1996 et 2000-2001 : Professeur agrégé en lycée.

Activité scientifique

Organisation de colloques internationaux :

Co-organisation (avec Marie-Anne Matard-Bonucci) du Colloque international Résistance et identité démocratique dans la France et l’Italie républicaine, dans le cadre de « L’Année de l’Italie en Isère », Organisation UPMF-CRHIPA et Musée de la Résistance et de la Déportation en Isère, Grenoble, Palais du Parlement, 10 mai 2012.

Colloque international Anticléricalisme, minorités religieuses et échanges culturels entre la France et l’Italie, de l’Antiquité au XXe siècle, UPMF-CRHIPA, Grenoble, 29-30 janvier 2004.

 

 Organisation de journées d’études :

La culture italienne en France au XXe siècle : circulations de modèles et transferts culturels, UPMF-CRHIPA, Grenoble, 4 novembre 2015.

Co-organisation (avec Marie-Anne Matard-Bonucci) Controverses et débats historiographiques sur le fascisme en France et en Italie, UPMF-CRHIPA, Grenoble, 30 mars 2011.

Fondements et évolution de l’idée de nation en Italie de la fin du XVIIIe siècle à nos jours, organisation UPMF-CRHIPA et GERCI-Université Stendhal-Grenoble III, Grenoble, 30 novembre 2005.

 

Ouvrages
  • Forlin, Le Fascisme. Historiographie et enjeux mémoriels, Paris, Éd. La Découverte (coll. « Écritures de l’histoire »), 2013.
  • Forlin (direction de), L’idée nationale en Italie : du processus d’unification aux déchirements de la guerre civile (fin XVIIIe-début XXIe siècle), Paris, L’Harmattan (coll. « Librairie des Humanités »), 2010.
  • Forlin, Les intellectuels français et l’Italie (1945-1955). Médiation culturelle, engagements et représentations, Paris, L’Harmattan (coll. Librairie des Humanités), 2006.
  • Forlin, (direction de), Anticléricalisme, minorités religieuses et échanges culturels entre la France et l’Italie, de l’Antiquité au XXe siècle. Hommage à Jean-Pierre Viallet, historien, Paris, L’Harmattan, 2006.

 

Articles dans des revues à comité de lecture
  • « L’historiographie française du fascisme et de l’antifascisme italiens », Histoire@politique, n° 32, mai-août 2017.
  • « Fascisme et République », in Laura Fournier-Finocchiaro, Jean-Yves Frétigné, Silvia Tatti (dir.), La République en Italie (1848-1948). Héritages, modèles, discours, Laboratoire italien, n° 19, 2017, p. 1-15 (disponible en ligne : http://laboratoireitalien.revues.org/1246?lang=fr)
  • « Les représentations de Rome chez les résidents et les voyageurs français après 1945 », in Gilles Montègre (dir.), Ancora sull’imagine di Roma. Dimensioni e problemi della ricerca storica, n° 1/2016, p. 83-100.
  • « Les intellectuels et l’entrée de l’Italie dans la Grande Guerre », in Gérard Lucciani et Pierre Dell’Accio (dir.), La laborieuse entrée de l’Italie dans le premier conflit mondial, Bulletin de l’Académie delphinale, 2015, p. 71-82.
  • « Les relations franco-italiennes depuis le XIXe siècle », in L’Italie. Un destin européen, Questions internationales, n° 59, janvier-février 2013, p. 34-35.
  •  « Intellectuels français et intellectuels italiens dans la transition du fascisme à la République (1945-1948) », in Antonio Bechelloni, Christian Del Vento et Xavier Tabet (dir.), La vie intellectuelle entre fascisme et République, 1940-1948, Laboratoire italien, n°12, 2012, p. 111-124 (disponible en ligne : http://laboratoireitalien.revues.org/648).
  •  « L’accueil des expositions sur la Résistance italienne en France. Enjeux politiques et mémoriels (de 1945 aux années 1950) », La Pierre et l’Écrit. Revue d’histoire et du patrimoine en Dauphiné, n° 21, 2010, p. 199-215.
  • « Les élites culturelles et la diffusion du cinéma italien en France, 1945-1970 », Rives nord-méditerranéennes, n° 32-33, 2009, p. 153-170.
  • « Médiation culturelle, débats et affrontements idéologiques après 1945. La réception de l’œuvre d’Elio Vittorini par les intellectuels français », Revue d’histoire moderne et contemporaine, 53-3, juillet-septembre 2006, p. 77-99.
  • « Esprit, 1945-1956 : la filière italienne », La Revue des revues, n° 36, 2005, p. 37-60.
  • « La réintroduction de l’Italie dans l’univers politico-culturel français après la Seconde Guerre mondiale: réseaux intellectuels et médiateurs culturels », Relations Internationales, n ° 116, Hiver 2003, p. 535-548.
  • « Exilés politiques italiens de l’entre-deux-guerres et intellectuels français italophiles dans les années 1950 », La Trace, n° 15-16, décembre 2003, p. 48-62.
Articles dans des revues sans comité de lecture
  •  « Controverse autour du « fascisme français ». Entre débat historiographique et usage politique », Mémoire et Vigilance, n° 67, avril-juin 2014, p. 4-7.
  •  « Les Temps modernes dans les années 1970. Du prophétisme révolutionnaire à la défense de la dissidence », Nouvelles Fondations, n° 9, avril 2008, p. 175-180.
  • « Une lettre d’Elio Vittorini à Palmiro Togliatti. Un débat intellectuel en période de guerre froide », Nouvelles Fondations, n° 5, 2007, p. 156-160.

 

Articles ou chapitres dans des ouvrages collectifs

« Le fascisme italien et le monde arabo-musulman : un bilan historiographique », in Bernard Bruneteau et Yves Santamaria (dir.), Extrémisme ouest-européens et monde arabo-musulman. Rapprochements stratégiques et idéologiques de l’entre-deux-guerres à nos jours, Éditions Vendémiaire, à paraître (sous presse).

« L’État fasciste », in Carlo Santulli, Pascal Mbongo et François Hervouët (dir.), Dictionnaire encyclopédique de l’État, Univ. Poitiers-Lextenso, à paraître (sous presse).

« La recepción de la obra de Zeev Sternhell sobre “el fascismo francès” : entre el debate historiografico y el revisionismo politico », in Carlos Forcadell, Ignacio Peiro Martin et Mercedes Yusta Rodrigo (dir.), El pasado en construcción. Revisionismos históricos en la historiografia contemporánea, Institution Fernando el Catolico de Saragosse, coll. « Historia Global », Saragosse, 2015, p. 193-205.

« L’extrême droite et la défaite de 1940. Une révision du passé au service de combats politiques (de 1945 à la fin des années 1950) », in Yves Santamaria et Gilles Vergnon (dir.), Le syndrome de 1940. Un trou noir mémoriel ?, Paris, Riveneuve éditions, 2015, p. 87-102.

« Les enjeux mémoriels autour des expositions de la Résistance italienne en France », in Stephan Martens et Michel de Waele (dir.), Mémoire et oubli. Controverses de la Rome antique à nos jours, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2015, p. 139-148.

« Les intellectuels-voyageurs français en Italie après 1945 : entre découverte de l’Italie nouvelle et recherche de « l’Italie éternelle » », in Marie-Claire Ferriès (dir.), Forgerons, élites et voyageurs, Mélanges en hommage à Isabelle Ratinaud, PUG, 2013, p. 465-482.

« L’antagonisme franco-italien dans les Alpes : l’enjeu des rectifications de la frontière alpine au lendemain de la Seconde Guerre mondiale », in Eric Gili et Beatrice Palmero (dir.), La culture de l’échange sur les Alpes sud-occidentales/La cultura dello scambio sulle Alpi sud-occidentali, Brigati, Gênes, 2011, p. 83-98.

« La culture, vecteur de la reconnaissance du fait résistant. L’exemple des expositions sur la Résistance italienne en France et en Isère », in Olivier Cogne et Jacques Loiseau (dir.), Libertà ! Antifascistes et résistants italiens en Isère, Grenoble, Musée de la Résistance et de la Déportation/Maison des Droits de l’Homme, 2011, p. 107-117.

« Carlo Rosselli, Giustizia e Libertà e gli intellettuali francesi (dagli anni Trenta agli anni Cinquanta) », in Alessandro Giacone ed Éric Vial (a cura di), I Fratelli Rosselli. L’antifascismo e l’esilio, Rome, Carocci, 2011, p. 177-189.

« Les Partis communistes français et italien après 1945 et les lectures gramsciennes des Lumières et de la Révolution française », in Gilles Bertrand e Enzo Neppi (a cura di), I lumi e la rivoluzione francese nel dibattito italiano del XX secolo. Les Lumières et la Révolution française dans le débat italien du XXe siècle, Florence, Olschki, 2010, p. 169-182.

« Littérature et cinéma italien en France : réception et médiation culturelle (de la fin des années 1960 aux années 1980) », in Anne Dulphy, Robert Frank, Marie-Anne Matard-Bonucci et Pascal Ory (dir.), Les Relations culturelles internationales au XXe siècle. De la diplomatie culturelle à l’acculturation, Bruxelles, Peter Lang, 2010, p. 131-139.

« Introduction : L’idée nationale en Italie : recherches et débats historiographiques », in O. Forlin (direction de), L’idée nationale en Italie : du processus d’unification aux déchirements de la guerre civile (fin XVIIIe-début XXIe siècle), Paris, L’Harmattan (coll. Librairie des Humanités de l’UPMF), 2010, 15-39.

« Effondrement de l’idée de nation et reconstruction antifasciste (1943-1947) », in O. Forlin (direction), L’idée nationale en Italie : du processus d’unification aux déchirements de la guerre civile (fin XVIIIe-début XXIe siècle), Paris, L’Harmattan (coll. Librairie des Humanités de l’UPMF), 2010, p. 141-158.

 « Autour d’Une Guerre civile : la mémoire et les interprétations de la Résistance italienne en France depuis 1945 », in O. Forlin (direction), L’idée nationale en Italie : du processus d’unification aux déchirements de la guerre civile (fin XVIIIe-début XXIe siècle), Paris, L’Harmattan (coll. Librairie des Humanités de l’UPMF), 2010, p. 189-212.

« Les dynamiques du changement dans les relations entre intellectuels français et italiens au lendemain de la Seconde Guerre mondiale », in Alessandro Crosetti e Michele Rosboch (a cura di), Le dinamiche del cambiamento, Turin, Libreria Stampatori, 2009, p. 37-50.

« Les Temps modernes et l’héritage du fascisme italien au lendemain de la Seconde Guerre mondiale (1945-1947) », in Anne Lemonde, Laurence Rivière et Ilaria Taddei (dir.), Entre France et Italie. Mélanges offerts à Pierrette Paravy, Grenoble, PUG, 2009, p. 217-224.

« La fortune de Uomini contro en France : de 1970 à la fin des années 1990 », in Eric Vial, Patrizia De Capitani-Bertrand et Christophe Mileschi (dir.), Emilio Lussu (1890-1975). Politique, histoire, littérature et cinéma, Grenoble, Publications de la MSH-Alpes, 2007, p. 63-79.

« La littérature italienne en France : réception et médiation culturelle (de 1945 aux années 1970) », in O. Forlin (dir.), Anticléricalisme, minorités religieuses et échanges culturels entre la France et l’Italie, de l’Antiquité au XXe siècle, Hommage à Jean-Pierre Viallet, historien, Paris, L’Harmattan, 2006, p. 325-343.

« Introduction », in O. Forlin (dir.), Anticléricalisme, minorités religieuses et échanges culturels entre la France et l’Italie, de l’Antiquité au XXe siècle, Hommage à Jean-Pierre Viallet, historien, Paris, L’Harmattan, 2006, p. 11-18.

 « Processus de formation et itinéraires des médiateurs culturels franco-italiens (de 1945 au début des années 1950) », in Paolo Sibilla et Giorgio Chiosso (a cura di), Alfabetizzazione, scolarizzazione e processi formativi nell’arco alpino, Libreria Stampatori, Turin, 2005, p. 105-118.

 – Huit notices sur l’Italie au XXe siècle dans le Dictionnaire historique et géopolitique du XXe siècle, Paris, La Découverte, 2000 (« Antonio Gramsci » ; « Palmiro Togliatti » ; « Enrico Berlinguer » ; « Pietro Nenni » ; « Les Années de plomb » ; « Le Compromis historique » ; « Le Transformisme » ; « Socialisme et communisme italiens »).

 Forlin, « Au service de combats politiques. Gramsci et les intellectuels français (1945-1948) », in Gilles Bertrand (dir.), Identités et culture dans les mondes alpin et italien, XVIII-XXe, Paris, L’Harmattan, 2000, p. 165-206.

 

Compte rendus de lecture
  • Serge Berstein et Michel Winock (dir.), Fascisme français ? La controverse, Paris, CNRS Éditions, 2014, 254 p., dans Passato e presente, à paraître en 2017 (sous presse).
  • Galeazzo Ciano, Journal, vol. 1 : 22 août 1937-10 juin 1940, vol. 2 : 11 juin 1940-8 février 1943, introduction, notes et trad. de Philippe Foro, Toulouse, Presses universitaires du Midi, « Tempus », 2015, 568 et 340 p., dans Vingtième siècle, Revue d’histoire, n° 133, janvier-mars 2017, p. 210-211.
  • Christophe Poupault, À l’ombre des faisceaux. Les voyages français dans l’Italie des chemises noires (1922-1943), préf. d’Emilio Gentile, Rome, École française de Rome, 2014, 940 p. dans La Revue historique, n° 680, octobre 2016.
  • Jean Baudouin et Bernard Bruneteau (dir.), Le Totalitarisme. Un concept et ses usages, Rennes, Presses universitaires de Rennes, « Essais », 2014, dans Vingtième siècle, Revue d’histoire, n° 128, octobre-décembre 2015, p. 222-223.
  • Catherine Fraixe, Lucia Piccioni et Christophe Poupault (dir.), Vers une Europe latine. Acteurs et enjeux des échanges culturels entre la France et l’Italie fasciste, Bruxelles, INHA- Peter Lang, coll. « Enjeux internationaux », 2014, dans La Revue historique, n° 674, avril 2015, p. 488-489.
  • Philippe Foro, Dictionnaire de l’Italie fasciste, Paris, Vendémiaire, 2014, dans Les Cahiers de la Méditerranée, n° 90, 2015, p. 321-324 (http://cdlm.revues.org/8034)
  • Galeazzo Ciano, Journal (1939-1943), préf. de Pierre Milza, Paris, La Baconnière/Payot, 2013, dans Vingtième siècle, Revue d’histoire, n° 122, avril-juin 2014, p. 195-196.
  • Yvan Gouesbier, «La maison de sable ». Histoire et politique en Italie, de Benedetto Croce à Renzo De Felice, Rome, École française de Rome, 2007, dans Vingtième siècle, Revue d’histoire,  n° 100, oct-déc. 2009, p. 176-177.

 

Vulgarisation

« L’année 1917 dans le monde », intervention dans l’émission radiophonique de Véronique Alzieu, La suite de l’histoire, RCF, semaine du 15-21 mai 2017, à écouter ici : https://rcf.fr/culture/histoire/lannee-1917-dans-le-monde

« Qu’est-ce que le fascisme ? L’historiographie et les formes du fascisme italien », Intervention dans l’ émission radiophonique d’Emmanuel Taïeb, La Valeur de l’Homme, 30 mars 2015. A écouter ici : http://rcf.fr/culture/qu-est-ce-que-le-fascisme ; ou : http://emmanueltaieb.fr/2015/02/la-valeur-de-lhomme-presentation/

Réalisation d’une bibliographie et de notices sur le mouvement fédéraliste français pour le CDRom du programme INTERREG Mémoire des Alpes. Sentiers et lieux de la liberté (groupe de travail Idée d’Europe et fédéralisme dans le débat politique de la Résistance européenne (1941-1947)) : « Esprit (1932-1950) » ; « L’Ordre Nouveau » ; « Alexandre Marc » ; « Denis de Rougemont » ; « Emmanuel Mounier » ; « Silvio Trentin ».

L’Europe et les Nations entre les deux guerres (1918-1945), printemps 2005. Textes pour un CDRom et un site Internet (histoirealacarte.com).

L’Europe et les Nations de 1945 à aujourd’hui, automne 2005. Textes pour un CDRom et un site Internet (www.histoirealacarte.com).