GIRINON Armelle

Girinon photo

Formée à l’Université Jean Moulin Lyon III et à l’ENS de Lyon, je suis agrégée d’italien et Docteure d’Aix-Marseille Université en Études italiennes. La mise en perspective des connaissances historiques et littéraires liées à la péninsule italienne (grâce à ma formation en Littérature comparée) et l’interdisciplinarité qui caractérise les Études italiennes m’ont permis de faire une thèse de doctorat sur les représentations d’Istanbul dans les ouvrages des voyageurs et des résidents italiens qui ont séjourné dans la ville entre 1831 et 1931 – une thèse puisant à la fois dans l’histoire littéraire, dans l’analyse textuelle et iconographique et dans l’histoire culturelle.

Plus largement mes recherches et une partie de mes cours portent sur les récits de voyage et d’exil, sur les représentations de la ville en littérature et sur l’appréhension (littéraire, iconographique et cinématographique) de l’altérité. Après avoir enseigné trois ans à Aix-Marseille Université, j’ai enseigné en tant qu’ATER à l’Université Paris Sorbonne (Paris IV) et à l’Université Grenoble Alpes.

Domaines de recherche
    • Histoire culturelle et histoire des représentations (espace, migration, altérité)
    • Orientalismes italiens et français
    • Littérature italienne des XIXe et XXe siècles
    • Traduction de textes mêlant les représentations des genres en Italie et celles des migrations

 

Titres et diplômes

2020 :         Qualifiée aux fonctions de maîtresse de conférences, sections CNU 14 (Langues et littératures romanes) et 10 (Littératures comparées)

2014-2019 : Doctorat en Études italiennes à Aix-Marseille Université. École doctorale 354 Langues Lettres et Art d’AMU, Laboratoire CAER (Centre aixois d’études romanes, EA 854)Thèse intitulée « Regards croisés sur Constantinople / Istanbul : les représentations de la ville dans les ouvrages des voyageurs et des résidents italiens (1831-1931) ». Directeur : Claudio Milanesi – AMU, CAER

2013-2014 : Master 2 recherche en Lettres Modernes, Littératures comparées (mention Très bien). « Pratique et représentation de Constantinople chez Théophile Gautier et Edmondo De Amicis » – ENS – Lyon

Juin 2013 :  Admise au concours de l’Agrégation. Section : italien

2012-2013 : Master 2 professionnel d’Enseignement des Langues Vivantes – Parcours Italien (mention Très bien) – ENS – Lyon

2011-2012 : Master 2 recherche en Études italiennes (mention Très bien). « Mario Rigoni Stern e Primo Levi : due viaggiatori atipici » – Université Jean Moulin, Lyon III – Lyon

 

Parcours professionnel

2018-2021 : ATER à l’Université Grenoble Alpes, sous-section d’Études italiennes.

2020 : Vacations administratives à Institut d’Études Politiques de Lyon en tant que traductrice.

2017-2018 : ATER à l’Université Paris Sorbonne, Paris IV, UFR d’Études italiennes.

2014-2017 : Doctorante contractuelle avec mission d’enseignement à l’Université d’Aix-Marseille, département d’Études italiennes, CAER, ED 354.

2011-2012 : Tutrice à l’Université Lyon III pour les étudiants de L1 et L2 en L.L.C.E. (soutien en grammaire et en littérature), département d’Études italiennes.

 

Expériences d’enseignement dans un cadre associatif ou en tant que bénévole

2020 : Enseignante de français pour des personnes nouvellement arrivées en France (niveau A2) dans le cadre de l’Association ItinérENS – Lyon, 2020 (2h/semaine).

2014 : Intervention dans un cours de Lettres modernes, Littérature française sur Constantinople de Théophile Gautier – Université Galatasaray – Istanbul.

2009-2011 : Bénévole AFEV, ateliers scolaires avec des adolescents italiens nouvellement arrivés en France. Cours de grammaire française, d’expression et de compréhension (4h/semaine).

 

Organisations d’évènements scientifiques

2019-2021

Co-organisation avec Stéphanie Lanfranchi et Alessandro Martini d’un séminaire de traduction collective proposé aux étudiant·es de Lyon II et de l’ENS de Lyon. Traduction de Nuto Revelli, L’anello forte. La donna: storie di vita contadina, Turin, Einaudi, 1985.

2016-2018

Participation et aide à l’organisation de l’atelier de traduction collective du livre Princesa de Fernanda Farias de Albuquerque et Maurizio Iannelli – Maison de la Recherche – Aix-en-Provence.

2016-2017

  •  Co-porteuse avec Camylla Lima de Medeiros du séminaire « Écriture et migrations, représentations de l’espace et de l’altérité ». Projet labellisé par la fondation de recherche CRISIS – Aix-en-Provence, 2016-2017. Tous les évènements filmés sont accessibles via le carnet hypothèse : https://migalt.hypotheses.org/
  •  Co-organisatrice avec Judith Obert de la rencontre avec Maurizio Jannelli et les traductrices de Princesa « L’Écriture de Princesa par Fernanda Farias de Albuquerque et Maurizio Jannelli » – Maison de la Recherche – Aix-en-Provence, 30 juin 2017.
  •  Co-organisatrice de la septième séance du séminaire doctoral du CAER avec Yannick Gouchan et Judith Obert – CAER – Aix-en-Provence, 24 avril 2017.
  •  Co-organisatrice de la Rentrée Scientifique du CAER avec Claudio Milanesi et Laura Balaguer. Journée consacrée au dessin de presse, 17 octobre 2016.
  •  Organisatrice de la journée d’études jeunes chercheur·ses « Migrations et altérités : esquisses théoriques » – Maison de la Recherche, CAER, CIELAM, LPS – Aix-en-Provence, 16 juin 2016.

 

Responsabilités  et mandats locaux et nationaux

2020-2022 : Secrétaire adjointe de la SIES.

2016-2018 : En parallèle des travaux menés dans le cadre du doctorat, j’ai fondé le collectif interdisciplinaire « Migrations et altérités » qui regroupe des jeunes chercheur·ses provenant de cinq laboratoires différents et qui interroge les représentations, les écritures et les enjeux autour des problématiques de la migration et de l’altérité.

2015-2017 : Élue représentante des doctorants du Centre Aixois d’Études Romanes – AMU – Aix-en-Provence et représentante désignée des doctorants du CAER lors des visites du Comité d’Orientation Scientifique (COS).

Publications
Direction et édition d’ouvrages
  • Codirection (avec Laura Balaguer), Écrire et dire les migrations : représentations de l’espace et de l’altérité, Cahiers d’études romanes, Aix-en-Provence, PUP, n°36, 2018. Mis en ligne en novembre 2018, consulté le 25 janvier 2020. URL : https://journals.openedition.org/etudesromanes/7025
  • Bernard Bessière et Stefano Magni (dir.), Fragments de mémoire européenne : Semprún, Levi, Bassani, Cahiers d’études romanes, Aix-en-Provence, PUP, n°33, 2016. Mon travail a consisté à faire une première relecture de l’intégralité des contributions rassemblées dans ce numéro et à retranscrire la rencontre de Paola Bassani et du public d’étudiant·es et de chercheur·ses aixois·es. Mis en ligne en mai 2017, consulté le 25 janvier 2020. URL : https://journals.openedition.org/etudesromanes/5231

 

Articles dans des revues à comité de lecture
  •  « Constantinople ou la città imbastardita », in Jean-Marie Lassus (dir.), Mythologies urbaines et migrations, E-CRINI, n°11, juillet 2019. Mis en ligne le 12 juillet 2019, consulté le 20 janvier 2020. URL : file:///Users/armellegirinon/Downloads/Armelle%20Girinon%20OK%20montage%20(1).pdf
  • « Représentations urbaines contradictoires et fragmentées : Constantinople dans les récits d’ecclésiastiques et de pèlerins laïques italiens (1855-1910) », in Écrire et dire les migrations : représentations de l’espace et de l’altérité, Cahiers d’études romanes, n°36, 2018. Mis en ligne en novembre 2018, consulté le 25 janvier 2020. URL : https://journals.openedition.org/etudesromanes/7207
  •  « Constantinople de Théophile Gautier et Edmondo De Amicis ou la ville ineffable », Viatica, Donner à voir et à comprendre, n°4, 2017. Mis en ligne en janvier 2017, consulté le 25 janvier 2020. URL : http://revues-msh.uca.fr/viatica/index.php?id=72
  • « Gli alpini: protagonisti di un’odissea infernale », in Images du soldat au XXe siècle, in Littérature, civilisation, société, n°19, 2015. Mis en ligne en mars 2016, consulté le 25 janvier 2020. URL : http://italies.revues.org/5264
  • « Constantinople chez Antonio Baratta : palimpseste ou peinture d’après nature ? », in Les chantiers de la création, n°8, 2015. Mis en ligne en septembre 2015, consulté le 25 janvier 2020. URL : http://lcc.revues.org/1118

 

Traductions littéraires
  •  Fernanda Farias de Albuquerque, Maurizio Iannelli, Princesa, Rome, Sensibili alle foglie, 1994, 125 p. La traduction a été réalisée, corrigée et intégralement suivie par un collectif de traductrices composé de Virginie Culoma-Sauva, Judith Obert, Anna Proto Pisani et moi-même. Elle sera publiée à Marseille chez Héliotropismes en 2021. (À paraître)
  •  Mario Perrotta, Soldat Inconnu – quinze dix-huit, un texte théâtral plurilingue (pluridialectal). La traduction collective a été réalisée au cours du séminaire « Lire et traduire pour la scène » puis au sein d’un collectif réduit (encadré par Florence Courriol et Filippo Fonio) qui a finalisé la traduction, Presses Universitaires du Midi, collection « Nouvelles Scènes » dirigée par Antonella Capra, à paraître en 2021.
  •  « Dans les bras du démon, en Europe, on y arrive à voix basse », Panthère Première, n°5, février 2020. Publication d’extraits traduits de Princesa, ouvrage co-écrit par Fernanda Farias de Albuquerque et Maurizio Iannelli (Rome, Sensibili alle foglie, 1994).

 

Traductions scientifiques et juridiques
  • Salvatore Adorno, « La dépollution du S.I.N. de Priolo. Question environnementale et conflits administratifs (1998-2012) », in Renaud Bécot et Gwenola Le Naour (dir.), De Seveso à Lubrizol : la violence environnementale de l’économie fossile. Sociétés, travail et santé dans l’ombre des fumées pétrochimiques, Paris, Éditions du Seuil, 2021. (À paraître)
  • Traduction de contrats d’élevage pour des étalonniers et des éleveurs italiens et français.

 

 Recensions d’ouvrages
  • Compte rendu de lecture du numéro 20 de la revue Transalpina dirigé par Mariella Collin, Edmondo De Amicis, littérature et société, in Revue des Études Italiennes, 2018.
  • Compte rendu de lecture du volume dirigé par Isabella Von Treskow et Nicolas Violle, Je(ux) d’enfants. Littérature et cinéma italiens du XXe siècle, in Littérature, civilisation, société, n°21, 2017. Mis en ligne en janvier 2018, consulté le 25 janvier 2020. URL : https://journals.openedition.org/italies/5874
  • Compte rendu du livre d’Edmondo De Amicis, Souvenirs de Paris, traduit, annoté et commenté par Alberto Brambilla et Aurélie Gendrat-Claudel, Éditions Rue d’Ulm, Paris, 2015, in Laboratoire Italien. Politique et société, 2016. Mis en ligne en octobre 2016, consulté le 25 janvier 2020. URL : https://journals.openedition.org/laboratoireitalien/1030
  • Compte rendu de lecture du livre de Luigi Cepparrone, Gli scritti americani di Edmondo De Amicis, Soveria Mannelli, Rubbettino, 2012, in Littérature, civilisation, société, n°19, 2015. Mis en ligne le 30 mars 2016, consulté le 25 janvier 2020. URL : http://italies.revues.org/5385