Terreaux-Scotto

TERREAUX-SCOTTO Cécile Maître de conférences, HDR

MCF, Etudes italiennes

- cecile.terreaux@univ-grenoble-alpes.fr

Maître de conférences à l’Université Grenoble-Alpes depuis 2002 (hors classe depuis 2016), membre du LUHCIE et co-responsable de l’axe 2 « Écritures, objets et formes de communication », j’enseigne la langue, la civilisation et la littérature de la Renaissance italienne. J’ai publié chez Droz en 2015 Les âges de la vie dans la pensée politique florentine (ca 1480-1532), ouvrage qui illustre que, de la même façon qu’on a pu définir un « moment machiavélien », il est possible de délimiter un « moment savonarolien ». L'autre aspect important de cette recherche est d’ordre méthodologique, dans la mesure où elle est articulée autour du lien entre l’histoire de la pensée politique et une forme d’anthropologie culturelle. Aussi le corpus que j’ai analysé est-il constitué de sources écrites aux statuts extrêmement variés (des livres de famille aux nouvelles, des textes de lois aux écrits de circonstances, des sermons à la correspondance privée, des traités humanistes à la correspondance officielle), mais qui toutes trouvent leur légitimité de façon inédite.

Après avoir approfondi dans plusieurs articles les problématiques liées à l’éducation (en particulier la formation à la politique), à la famille et au genre à l’époque moderne, je me suis intéressée aux liens entre l’Italie et l’Espagne (co-direction du volume publié par Viella en 2017 Italie et Espagne entre Empire, cités et États, XVe-XVIIe siècles, qui associe historiens, civilisationnistes et philologues italianistes et hispanistes). Les péninsules italienne et ibérique des XVe et XVIe siècles y sont considérées non pas comme deux entités territoriales distinctes, mais comme un ensemble politique et économique indissociable, qui apparaît comme un laboratoire de la première mondialisation précédant puis accompagnant les Grandes Découvertes, le Moyen Âge tardif et le début de l’âge moderne étant par ailleurs considérés ensemble.

Mes travaux s’articulent actuellement autour de deux volets : la traduction et la rhétorique. Je co-dirige la traduction annotée des Ricordi de Giovanni Morelli tout en participant par ailleurs à la traduction des Trecento Novelle de Franco Sacchetti, financée par le LabEx Comod de l’ENS de Lyon (UMR 5037) sous la direction de Sylvain Trousselard (contrat avec les Classiques Garnier pour une édition bilingue).
J'ai soutenu une HDR le 29 novembre 2021 avec un dossier intitulé Famille, République, pensée politique et art de prêcher dans la Florence de Savonarole (XVe - XVIe siècles) (Université Paris 8, garant Jean-Louis Fournel) comprenant
• un ouvrage inédit intitulé L’édifice des sermons savonaroliens. Rhétorique et politique à Florence à la fin du XVe siècle (371 p.)
• un mémoire de synthèse : De la famille à la cité. Lectures politiques, religieuses et rhétoriques (127 p.)
• un recueil de 22 articles et quelques comptes rendus rassemblés sous le titre Espaces civiques, paroles savonaroliennes, écritures littéraires (Florence, XIVe-XVIe siècles) (565 p.) divisé en cinq sections
I. L’art de gouverner à Florence : un nouvel ordre des générations après la prédication savonarolienne
II. Savonarole : de l’histoire politique à la lecture rhétorique
III. La famille, l’éducation, le genre
IV. Lectures de la Vita de Benvenuto Cellini
V. Comptes rendus d’ouvrage sur la politique et la littérature de la Renaissance.
Le jury était composé de Laurent Baggioni, Professeur, études italiennes, Université Paris 3 ; Estelle Doudet, Professeure, littérature française (xive-xvie siècle), Université de Lausanne ; Jean-Louis Fournel (garant), Professeur, études italiennes, Université Paris 8 ; Christine Noille, Professeure, littérature française et rhétorique, Sorbonne Université ; Marco Pellegrini, Professeur, histoire moderne ; Ilaria Taddei, professeure d'histoire médiévale, Université Grenoble Alpes ; Jean-Claude Zancarini, Professeur émérite, études italiennes , École Normale Supérieure de Lyon.

Thèmes de recherche

Étude rhétorique de la prédication (XVe siècle)

La pensée politique florentine à la Renaissance (Savonarole, Machiavel, Francesco Guicciardini)

L’éducation, la famille, le genre (XVe-XVIe siècles)

Traduction

L’Italie et l’Espagne, l’Italie et l’Europe

L’étude de la langue des XIVe et XVe siècles :  traduction

Titres et diplômes

2021   Habilitation à Diriger des Recherches en études italiennes (Université Paris 8)

2002   Qualification aux fonctions de maître de conférences par la section 14 du CNU (Langues et littératures romanes)

2001   Doctorat en études italiennes (Université Paris 8)

Titre de la thèse : Les âges de la vie dans la pensée politique florentine républicaine de la révolte des Ciompi à la chute de la République (1378-1532), sous la direction de Jean-Louis Fournel. Thèse soutenue le 27 septembre 2001 devant un jury composé de Denis Fachard (Professeur d’études italiennes à l’Université de Nancy II), Jean-Louis Fournel (Professeur d’études italiennes à l’Université Paris 8), Christiane Klapisch-Zuber (directrice de recherche à l’EHESS), Ottavia Niccoli (Professeur d’histoire à l’Université de Trente ). Mention : Très Honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité

1989 – 1993 Élève de l’École Normale Supérieure de Fontenay-Saint Cloud
1993 DEA d’études italiennes (Université Paris 3)
1992 Agrégation externe d’italien (rang : 3)
1991 Maîtrise d’études italiennes (Université Paris 3). Séjour de recherche à la Scuola Normale Superiore di Pisa
1990 Licence d’italien (Université Paris 3)
1987 – 1989 Première Supérieure, Lycée Edouard Herriot (Lyon)
1986 – 1987 Lettres Supérieures, Lycée Berthollet (Annecy)
1986 Baccalauréat A2, Lycée Vaugelas (Chambéry)

 

Expériences professionnelles

2016 Promotion à la Hors Classe par le C.N.U. section 14
Congé pour Recherche et Conversion Thématique  (février-août 2017)
2008-2016 Collaboration au CNED (préparation à l’épreuve de traduction de l’agrégation : 2008-2009 ; du CAPES : 2008-2016).
Depuis 2002 Maître de conférences en études italiennes à l’Université Grenoble  Alpes (Université Stendhal-Grenoble 3 jusqu’en janvier 2016)
2000-2002 Professeure agrégée au collège Anne Frank, La Verpillière (Isère)
1999-2000 Attachée Temporaire d’Enseignement et de Recherche à l’Université de Bourgogne
1996-1999 Attachée Temporaire d’Enseignement et de Recherche à l’Université  Charles de Gaulle – Lille 3
1993-1996 Allocataire Monitrice Normalienne à l’Université Michel de Montaigne – Bordeaux 3
1992-1993 Chargée de cours à l’Université de la Sorbonne Nouvelle – Paris 3

 

Responsabilités administratives

2022 Membre élue de l’École Doctorale Langues, Littératures et Sciences Humaines de l’Université Grenoble Alpes
2021-2022 Membre externe du comité de sélection de l’Université Lyon 3
2016 Membre interne du comité de sélection de l’Université Grenoble Alpes
2014-2016 Direction de la sous-section d’italien de l’Université Stendhal
2014-2015 Direction de la section de Langues Romanes de l’Université Stendhal
2012-2015 Membre élue du Conseil d’Administration de l’Université Stendhal
2009-2015 Membre élue du conseil d’UFR de Langues Étrangères de l’Université Stendhal
2006-2015 Membre externe du comité de sélection de l’Université Jean  Monnet-Saint-Etienne
2006, 2013 et 2015 Membre externe du comité de sélection de l’Université Jean Monnet-Saint-Étienne
2009-2015 Correspondante de la Société des Italianistes de l’Enseignement Supérieur  (SIES)

 

 

Activité scientifique

Projets en cours

ouvrage scientifique en préparation (contrat signé avec Droz, remise du manuscrit de l’inédit d’HDR prévue en juin 2022) : L’édifice des sermons savonaroliens. Rhétorique et politique à Florence à la fin du XVIe siècle

  • un ouvrage inédit intitulé L’édifice des sermons savonaroliens. Rhétorique et politique à Florence à la fin du xve siècle (371 p.)
  • un mémoire de synthèse : De la famille à la cité. Lectures politiques, religieuses et rhétoriques (127 p.)
  • un recueil de 22 articles et quelques comptes rendus rassemblés sous le titre Espaces civiques, paroles savonaroliennes, écritures littéraires (Florence, xive-xvie siècles) (565 p.) divisé en cinq sections

I. L’art de gouverner à Florence : un nouvel ordre des générations après la prédication savonarolienne
II. Savonarole: de l’histoire politique à la lecture rhétorique
III. La famille, l’éducation, le genre
IV. Lectures de la Vita de Benvenuto Cellini
V. Comptes rendus d’ouvrage sur la politique et la littérature de la Renaissance.

  • collaboration à la traduction des Trecento Novelle de Franco Sacchetti, sous la direction de Sylvain Trousselard, Labex Comod, à paraître chez Garnier (Classiques).
  • co-direction de la traduction des Ricordi de Giovanni Morelli (avec Élise Leclerc et Serge Stolf).

 

Responsabilités scientifiques

Depuis 2019  Co-responsable de l’axe « Écritures, objets, formes de communication » du LUHCIE

2015-2019     Encadrement des travaux collectifs en collaboration avec Élise Leclerc et Serge Stolf de l’Atelier Morelli : traduction et annotation des Ricordi de Giovanni Morelli

Depuis 2009   Membre du comité de rédaction de Cahiers d’études italiennes. Filigrana

Depuis 2011   Membre du comité scientifique et de lecture de Chemins it@liques

Depuis 2014   Membre du comité scientifique de la collection La letteratura nella storia. Studi filologici e prospettive diacroniche

2012-2014      Expertises pour le Comité National de Lecture

 

Organisation de colloques et de journée d’études

2022, en préparation :

avec Laura Fournier, Élise Leclerc, Laurent Scotto d’Ardino, organisation de l’école d’été Agrégation(s) d’italien 2023, Université Grenoble Alpes, 5-8 juillet.

2021

avec Fabrice Quero (Montpellier) et Jean-Marc Rivière (Aix-Marseille), organisation de la journée d’étude internationale Faire mémoire : pratique et poétique de l’événement. Espagne, France, Italie. xve-xviie siècles, Université Paul-Valéry Montpellier 3, 17-18 novembre.

2019

Avec Anne Cayuela, organisation de la journée d’études avec Anne Cayuela, organisation de la journée d’études internationale Être sorcière à l’époque moderne (Espagne-Italie). Pratiques et représentations, Université Grenoble Alpes, 4 octobre 2019.

avec Jean-Marc Rivière, organisation de la journée d’études internationale «L’art de la prédication au XVe siècle : efficacité rhétorique et figurative», 17-18 janvier, deuxième volet.

2018

avec Jean-Marc Rivière, organisation de la journée d’études internationale «L’art de la prédication au XVe siècle : efficacité rhétorique et figurative», Aix-Marseille Université, 18-19 janvier, premier volet.

2017

avec Patrizia De Capitani, Serge Stolf et Élise Leclerc, organisation du colloque international Les Italiens en Europe : perceptions, représentations, échanges littéraires et culturels (XIVe-XVIe siècles), Université Grenoble-Alpes, 9 et 10 novembre.

2015-2019

avec Elise Leclerc et Serge Stolf, organisation des Ateliers Morelli : traduction et étude des Ricordi, Université Grenoble-Alpes (3 à 4 séances par an).

2015

avec Alice Carette, organisation du colloque international «Villes et États d’Espagne et d’Italie aux XVe et XVIe siècles : échanges et interactions politiques, militaires et économiques», Université Stendhal – Grenoble 3, 26-27 mars.

2009

avec Patrizia De Capitani et Serge Stolf, organisation de la Journée du jeune chercheur : « La recherche dans la littérature et l’art italiens du Moyen Âge et de la Renaissance : bilans et perspectives » (en collaboration avec les historiens de l’art du CRHIPA).

2008-2010

avec Patrizia De Capitani et Serge Stolf, organisation de séminaires de recherche sur le Moyen Âge et la Renaissance

2007

« Machiavel ou l’art de gouverner à Florence », organisation de la conférence de Jean-Louis Fournel, 12 février.

 

Activité pédagogique

2020-2021   Responsable par intérim de l’Agrégation externe et de l’Agrégation interne

2011-2018   Co-responsable de la licence LLCE italien

2011-2014   Membre du jury de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)

2010-2011   Membre du jury du Certificat de Compétences en Langues de l’Enseignement Supérieur (CLES)

2009-2018   Enseignante référente auprès des étudiants de première année LLCER italien

2008-2018   Responsable de la première année de la LLCE d’italien

2005-2010   Membre du jury de l’École Normale Supérieure de Lyon

2005-2009   Membre du jury du CAPES externe d’italien

2004-2005   Responsable de la première année LEA italien

   Responsable de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)

2003-2004   Responsable de la première année du DEUG LLCE italien

Ouvrages et traductions scientifiques
  • Les âges de la vie dans la pensée politique florentine (ca 1480-1532), Genève, Droz, 2015 « Cahiers d’Humanisme et de Renaissance », 125/20.

Comptes rendus dans :

American Historical Review, vol. 122, juin 2017, no 3, p. 935-396 (par Diane Owen Hughes).

– Renaissance Quartely, vol. lxix, 2016, no 2, p. 697-698 (par Dale V. Kent).

– Transalpina, no 18, 2015, p. 206-209 (par Hélène Soldini).

– Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance. Travaux et documents, t. lxxviii, 2016, 424-428 (par Élise Leclerc).

  •  L’édifice des sermons savonaroliens : rhétorique et politique à Florence à la fin du xve siècle, à paraître chez Droz en 2022. 
  • Franco Sacchetti, Les Trois cents nouvelles, traduit de l’italien par Laurent Baggioni, Ismène Cotensin, Frank Labrasca, Élise Leclerc, Pascaline Nicou, Cécile Terreaux-Scotto, sous la direction de Sylvain Trousselard, harmonisation Laurent Baggioni, Ismène Cotensin, Cécile Terreaux-Scotto et Sylvain Trousselard, Paris, Classiques Garnier, « Textes littéraires du Moyen Âge » (contrat signé).
  • en cours d’harmonisation : les Ricordi de Giovanni Morelli, traduction collective co-dirigée avec Élise Leclerc et Serge Stolf.
Direction d’ouvrages et de revues

En préparation pour 2023 :

– avec Élise Leclerc et Serge Stolf, direction du numéro 37/2023 des Cahiers d’études italiennes, sur le thème de la catastrophe.

– avec Fabrice Quero et Jean-Marc Rivière, direction du numéro 44/2023 des Cahiers d’études romanes sur Faire mémoire : pratique et poétique de l’événement. Espagne, France, Italie. xve-xviie siècles.

– avec Anne Cayuela, direction d’un numéro thématique de la revue ILCEA, [En ligne], 45/2022 : Femme(s) et sorcellerie en Espagne et en Italie à l’époque moderne, https://journals.openedition.org/ilcea/14170.

  • avec Patrizia De Capitani, Actualité de l’Humanisme. Mélanges offerts à Serge Stolf, Paris, Classiques Garnier, 2020, « Rencontres ».
  • avec Patrizia De Capitani, Élise Leclerc et Serge Stolf, direction d’un numéro thématique des Cahiers d’études italiennes, [En ligne], 31/2020 : Les Italiens en Europe (2). Circulations artistiques, littéraires et savantes (xve-xviiie siècles), https://journals.openedition.org/cei/7092.
  • avec Jean-Marc Rivière, numéro thématique des Cahiers d’études italiennes, [En ligne], 29/2019 : L’art de la prédication au xve siècle : efficacité rhétorique et figurative, https://journals.openedition.org/cei/5580.
  • avec Patrizia De Capitani, Élise Leclerc et Serge Stolf, direction d’un numéro thématique des Cahiers d’études italiennes, [En ligne], 27/2018 : Les Italiens en Europe. Perceptions, représentations, échanges littéraires et culturels (xive-xvie siècle), https://journals.openedition.org/cei/4247.
  • avec Alice Carette, Raúl González Arévalo et Rafael Maria Girón-Pascual, Italie et Espagne entre Empire, cités et États. Constructions d’histoires communes (xve-xvie siècles), Rome, Viella, 2017.

Comptes rendus dans

Renaissance Quartely, lxxiii, 2019, no 4, p. 1389-1391 (par John Condren).

Archivio Storico Italiano, clxxvii, 2019, no 1, p. 192-193 (par Nicoletta Bazzano).

Chapitres d’ouvrages, articles dans des revues internationales à comité de lecture et introductions

En préparation

– novembre 2022 : entrée « Padre / Figlio » pour le Lessico Sacchettiano, sous la direction de Laurent Baggioni, Sylvain Trousselard et Michelangelo Zaccarello, à paraître chez Longo (Ravenne).

– « Les mots pour le dire : de la strige à la “strega” » dans Femme(s) et sorcellerie en Europe du xve au xviiie siècles, ILCEA, 45/2022, en préparation.

  • avec Anne Cayuela, « Introduction », Femme(s) et sorcellerie en Espagne et en Italie à l’époque moderne, Anne Cayuela, Cécile Terreaux-Scotto (dir.), ILCEA, 45/20
  • « Prédication et nouvelle : quelques observations sur les récits fictifs dans les sermons de Bernardin de Sienne » dans Actualité de l’Humanisme. Hommage à Serge Stolf, Patrizia De Capitani, Cécile Terreaux-Scotto (dir.), Paris, Garnier, 2020, p 189-203.
  • « La famille dans les Trecento novelle: liens fictionnels et ancrage historique » dans En traduisant les Trecento novelle de Franco Sacchetti : de la langue à l’histoire, Laurent Baggioni et Sylvain Trousselard (dir.), Paris, Garnier, 2020, p. 85-106.
  • « “Uno cappello di sangue” : formes du martyre chez Savonarole » dans Martyr et martyre dans la Chrétienté de l’Europe occidentale, du Moyen Âge jusqu’au début du xviie siècle, Isabelle Fernandes (dir.), Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2020, p. 125-143.
  • « L’efficacité rhétorique de Savonarole : l’exemple du premier sermon sur Amos et Zacharie », Cahiers d’études italiennes. L’art de la prédication au xve siècle : efficacité rhétorique et figurative, Jean-Marc Rivière, Cécile Terreaux-Scotto (dir.), [En ligne], 29/2019, https://journals.openedition.org/cei/6138.
  • « Introduction », Cahiers d’études italiennes. L’art de la prédication au xve siècle : efficacité rhétorique et figurative, Jean-Marc Rivière, Cécile Terreaux-Scotto (dir.), [En ligne], 29/2019, https://journals.openedition.org/cei/5592.
  • avec Patrizia De Capitani, Élise Leclerc, Serge Stolf et Gilles Bertrand, « Présentation» dans Cahiers d’études italiennes, [En ligne], 27/2018 : Les Italiens en Europe. Perceptions, représentations, échanges littéraires et culturels (xive-xvie siècle), p. 1-8, https://journals.openedition.org/cei/4271.
  • « Les enfants dans les Ricordi de Giovanni Morelli, de la réalité à l’idéal » dans Enfances italiennes 2. L’éducation, la lecture, le spectacle, Yannick Gouchan (dir.), Italies, 22/2018, p. 13-34, https://journals.openedition.org/italies/6033.
  • avec Alice Carette, « Introduction générale » dans Italie et Espagne entre Empire, cités et États. Constructions d’histoires communes (xve-xvie siècles), Alice Carette, Raúl González Arévalo, Rafael Maria Girón-Pascual, Cécile Terreaux-Scotto (dir.), Rome, Viella, 2017, p. 11-18.
  • Introduction à la deuxième partie de l’ouvrage Italie et Espagne entre Empire, cités et États. Constructions d’histoires communes (xve-xvie siècles), Alice Carette, Raúl González Arévalo, Rafael Maria Girón-Pascual, Cécile Terreaux-Scotto (dir.), Rome, Viella, 2017 : « Vers la professionnalisation de la diplomatie», p. 127-129 ; « De la suprématie militaire espagnole à la construction d’une image impériale », p. 185-189.
  • « Isabelle la Catholique dans la Relazione di Spagna de Guicciardini et le Prince de Machiavel » dans Italie et Espagne entre Empire, cités et États. Constructions d’histoires communes (xve-xvie siècles), Alice Carette, Raúl González Arévalo, Rafael Maria Girón-Pascual, Cécile Terreaux-Scotto (dir.), Rome, Viella, 2017, p. 355-376.
  • « Girolamo Savonarola : politique et religion » dans Eretici, dissidenti, inquisitori. Per un dizionario storico mediterraneo, Luca Al Sabbagh, Daniele Santarelli, Domizia Weber (dir.), Rome, Aracne editrice, 2016, vol. 1, p. 25-32.
  • « Il realismo politico nelle prediche di Girolamo Savonarola (1494-1498) » dans Il realismo politico. Figure, concetti, prospettive di ricerca, Alessandro Campi, Stefano De Luca (dir.), Perugia, Rubbettino Editore, 2015, p. 407-422.
  • « Les fanciulle dans les sermons de Savonarole », dans Langages. Politique. Histoire. Avec Jean-Claude Zancarini, Romain Descendre, Jean-Louis Fournel (dir.), Lyon, ENS Editions, 2015, p. 47-56.
  • « Giovani », entrée dans Enciclopedia machiavelliana, Giorgio Inglese, Gennaro Sasso (dir.), Rome, Treccani, 2014.
  • « Le tragique des guerres d’Italie dans les sermons de Savonarole et de ses émules », Cahiers d’études italiennes. Filigrana. Idées et formes du tragique dans la société et la culture italiennes de l’Humanisme à la fin de l’époque moderne, Patrizia De Capitani (dir.), 19/2014, p. 83-109, https://journals.openedition.org/cei/2125.
  • «La désobéissance de Savonarole au pape Alexandre VI : une contestation religieuse pour un projet politique » dans Papes et Papauté : respect et contestation d’une autorité bifrons, Agnès Morini (dir.), Saint-Etienne, P.U.S.E., « Voix d’ailleurs. Études italiennes », 2013, e-book, https://play.google.com/store/books/details?id=pSARAgAAQBAJ.
  • « Des vieillards modèles aux jeunes héros dans la Florence républicaine », Cahiers d’études italiennes. Filigrana. Héros et modèles, Serge Stolf (dir.), 15/2012, p. 135-168, https://journals.openedition.org/cei/1033.
  • « L’éducation du prince dans le Tractatus de liberorum educatione », Cahiers d’études italiennes. Filigrana. Enea Silvio Piccolomini-Pie II, Homme de lettres, homme d’Église, Serge Stolf (dir.), 13/2011, p. 103-128, https://journals.openedition.org/cei/79.
  • « “La fortune amie des jeunes gens”: l’esquisse d’un nouvel ordre des générations dans les “Ghiribizzi à Soderini” » dans Machiavelli senza i Medici: 1498-1512. Scrittura del potere / potere della scrittura (Atti del convegno di Losanna 18-20 novembre 2004), Jean-Jacques Marchand (dir.), Rome, Salerno Editrice, 2006, p. 417-438.
  • « Histoire de la famille et histoire de la cité chez Francesco Guicciardini » dans Storiografia repubblicana fiorentina (1494-1570), Jean-Jacques Marchand, Jean-Claude Zancarini (dir.), Florence, Franco Cesati Editore, 2003, p. 51-70.
  • « La place des enfants dans la réforme savonarolienne de la cité » dans Savonarole : enjeux, débats, questions (Actes du Colloque International, Paris, 25-26-27 janvier 1996), Anna Fontes, Jean-Louis Fournel, Michel Plaisance (dir.), Paris, Université de la Sorbonne Nouvelle, 1998, p. 81-103.
  • « Benvenuto Cellini, sculpteur de mots et conteur d’images : la Vita, manifeste à la gloire de l’art », Cahiers d’études italiennes. Filigrana. Texte et image dans la culture italienne (Moyen Âge, Renaissance, époque contemporaine), Barbara Aiosa-Poirier, Patrizia De Capitani (dir.), 12/2011, p. 95-123, https://journals.openedition.org/cei/594.
  • « Les nouvelles dans la Vita de Benvenuto Cellini : la construction d’un roman personnel », Cahiers d’études italiennes. Filigrana. Nouvelle et roman : les dynamiques d’une interaction du Moyen Âge au Romantisme (Italie, France, Allemagne), Patrizia De Capitani (dir.), 10/2010, p. 129-155, https://journals.openedition.org/cei/173.
  • « “Mon dire est un faire” : l’art de persuader dans les sermons politiques de Savonarole », Cahiers d’études italiennes. Filigrana. La persuasion, 2/2005, p. 89-117, https://journals.openedition.org/cei/254.
  • « “Vous êtes des enfants de cent ans”. Âge réel et âge métaphorique dans les sermons politiques de Savonarole », Il Pensiero politico, XXXVI, 1/2003, p. 3-25.

 

 Articles parus dans une revue sans comité de lecture
  • « Lecture de la Favola de Machiavel», Cahiers pédagogiques du département d’italien. Spécial concours 2013, Laurent Scotto d’Ardino (dir.), p. 11-13.
  • « Fortune et vertu dans la Vita de Benvenuto Cellini : le triomphe de l’artiste créateur », Cahiers pédagogiques du département d’italien. Spécial concours 2010, Laurent Scotto d’Ardino (dir.), p. 19-31.
  • « Tradizione e innovazione nei trattati di Savonarola, Machiavelli e Guicciardini », Cahiers pédagogiques du département d’italien. Spécial concours 2008, Laurent Scotto d’Ardino (dir.), p. 35-43.
  • « Commentaire dirigé du chapitre II,2 du Trattato sul governo di Firenze (Savonarola) », Cahiers pédagogiques du département d’italien. Spécial concours 2007, Laurent Scotto d’Ardino (dir.), p. 3-13.

 

Comptes rendus

En préparation

– Michele Lodone, I segni della fine. Storia di un predicatore nell’Italia del Rinascimento, Rome, Viella, 2021, 282 p., dans Revue d’histoire ecclésiastique, 2022.

  • Stefano Colavecchia, Alberico Gentili e l’Europa. Storia ed eredità di un esule italiano nella prima età moderna, Macerata, eum edizioni università di macerata, 2018, 225 p., dans Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance. Travaux et documents, LXXXIII-3, 2021, p. 548-550.
  • Luca Ferraro, Nel laboratorio di Alessandro Tassoni : lo studio del Furioso e la pratica della postilla, Florence, Franco Cesati editore, 2018, 263 p., dans Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance. Travaux et documents, LXXXI, 2019, p. 210-213.
  • Anton Francesco Doni, I Marmi, edizione critica e commento a cura di Carlo Alberto Girotto e Giovanna Rizzarelli, Florence, Leo S. Olschki, 2017, 2 vol., 374 p., dans Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance. Travaux et documents, LXXX, 2018, p. 665-667.
  • Jean-Marc Rivière, L’expérience de l’autre. Les premières missions diplomatiques de Machiavel, Vettori et Guicciardini, Aix-Marseille Université, Presses Universitaires de Provence, 2018, collection « Textuelles. Écritures du voyage », 264 p., dans Enfances italiennes 2. L’éducation, la lecture, le spectacle, Yannick Gouchan (dir.), Italies, 22/2018, https://journals.openedition.org/italies/6586.
  • Raffaele Ruggiero, Baldassare Castiglione diplomatico. La missione del cortegiano, Florence, Leo S. Olschki, 2017, 166 p., dans Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance. Travaux et documents, LXXX, 2018, n° 2, p. 428-430.
  • Italian Renaissance Diplomacy. A Sourcebook, Monica Azzolini, Isabella Lazzarini (ed.), Durham University-Toronto, Institute of Medieval and Early Modern Studies, Pontifical Institute of Mediaeval Studies, 2017, 300 p., dans Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance. Travaux et documents, LXXIX, 2017, n° 3, p. 683-686.
  • Luca d’Antonio degli Albizzi, Francesco Soderini, Legazione alla corte di Francia, 31 agosto 1501-10 luglio 1502, Emanuele Cutinelli-Rendina, Denis Fachard (éd.), Turin, Nino Aragno Editore, 2015, 632 p., dans Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance. Travaux et documents, LXXIX, 2017, p. 274-277.
  • After Civic Humanism: Learning and Politics in Renaissance Italy, Nicholas Scott Baker, Brian Jeffrey Maxson (dir.), Toronto, Center for Reformation and Renaissance Studies, 2015, 297 p., dans Bibliothèque d’Humanisme et de Renaissance, Travaux et documents, LXXVIII, 2016, p. 219-222.
  • Anna Bellavitis. Identité, mariage, mobilité sociale. Citoyennes et citoyens à Venise au xvie siècle, Rome, École Française de Rome (CEF 282), 2001, 419 p., dans Laboratoire italien, La foule en Italie (xixe-xxe siècles), 4-2003, p. 195-196.
  • Roberto Bizzocchi. In famiglia. Storie di interessi e affetti nell’Italia moderna, Rome, Bari, Laterza, 2001, 215 p., dans Laboratoire italien. La République en exil (xve-xvie siècles), 3-2002, p. 190-191.

 

Manuels pédagogiques
  • Orsù ! Grammaire pratique de l’italien, Paris, Ellipses, 2016.
  • en collaboration avec Laurent Scotto d’Ardino, Manuel de version italienne. Licence master concours, Paris, Ellipses, 2008.

 

Traductions
  • Emilio Salgari, Les aventuriers du ciel, traduit de l’italien par Ismène Cotensin-Gourrier, Cécile Terreaux-Scotto, Paris, Michel Lafon, 2019.
  • Traduction de l’article : Daniela Dalla Valle, « La mort du Cid » dans Un autre dix-septième siècle. Mélanges en l’honneur de Jean Serroy, Christine Noille-Clauzade, Bernard Roukhomovsky (dir.), Paris, Honoré Champion, 2013, « Lumières classiques », p. 111-120.
  • Collaboration à la traduction des Guides Gallimard, Bologne et Naples, Paris, Éditions Nouveaux-Loisirs, 1995.
  • Raffaelle Nigro, Contes de Noël, traduit de l’italien par le séminaire de traduction de l’École Normale Supérieure de Fontenay-Saint Cloud, s. l., La Cécilia, 1990.

 

Recording

projet porté avec Jean-Marc Rivière, membre du CAER de l’Université Aix-Marseille

Descriptif 

À l’automne 2019, j’ai lancé avec Jean-Marc Rivière (études italiennes, Aix-Marseille Université) et Fabrice Quero (spécialiste du Siècle d’Or, Université de Montpellier), un programme de recherche centré sur le passage de l’oralité à l’écriture. Ce programme associe également Ilaria Taddei, professeure d’histoire médiévale à l’Université Grenoble Alpes et Estelle Doudet, professeure de littérature française (xive-xvie siècle) à l’Université de Lausanne. Nos premières réflexions ont abouti à déplacer notre idée initiale puisque nous sommes passés de l’efficacité de la parole à son enregistrement et, plus largement, à la conservation des données. C’est pourquoi notre projet, initialement intitulé « La parole efficace à l’époque moderne : traces, élaboration et transmission » porte désormais le nom de « Recording ». Il est en effet apparu très vite que la question de la préservation de l’efficacité dans le passage de l’oral à l’écrit pose le problème du rapport au temps et à la mémoire. Or, poser les questions de la sélection, de la conservation et de l’exploitation de la parole, et plus largement de la mémoire privée et collective, c’est finalement aussi croiser la problématique de l’enregistrement des mégadonnées – les Big Data. L’idée nous est donc venue d’élaborer, à travers l’édition d’un corpus numérique, un outil suffisamment ouvert pour être utile aux chercheurs dans leurs recherches lexicales et thématiques.

Mais d’un point de vue méthodologique, un corpus ne peut être probant que s’il est susceptible de faire émerger une typologie cohérente de textes pour chaque ère géographique que nous envisageons d’explorer. Ce qui est valable pour l’Italie (où se trouvent de nombreux documents transcrits, en particulier à Florence) ne l’est pas forcément pour l’Espagne, où la transcription de textes est très rare.

À partir d’une réflexion sur la parole-action et la parole-événement, nous avons donc commencé par centrer les travaux d’ouverture de ce programme de recherche sur la fabrique de l’événement, à la fois dans les représentations qui en sont données, et dans l’acte même de son enregistrement qui en construit la mémoire. Les résultats de cette rencontre pluridisciplinaire qui s’est déroulée à Montpellier les 17 et 18 novembre 2021 sous le titre « Faire mémoire : pratiques et poétiques de l’événement. Espagne, France, Italie – xve-xviie siècles » seront publiés dans les Cahiers d’études romanes en septembre 2023 sous notre direction.

Co-direction du programme : Ateliers Morelli : traduction et étude des Ricordi.

J’ai initié en novembre 2014 un projet de traduction que je co-dirige avec Élise Leclerc et Serge Stolf. Il s’agit de l’Atelier Morelli : traduction française et étude des Ricordi (1371-1444).

Ce programme (dont on peut trouver une présentation en ligne : http://morelli.hypotheses.org, ISSN 2496-6886) a effectivement démarré en janvier 2015 et a réuni, en plus des trois co-porteurs du projet, un groupe de cinq traducteurs (Maxime Castro, CPGE, Nancy ; Jean-Claude Zancarini, ENS, Lyon ; Noémie Castagné et Ismène Cotensin, Université Lyon 3 et Laurent Baggioni, Université de la Sorbonne Nouvelle) au cours de quatorze séminaires, dont le dernier a eu lieu le 25 janvier 2019. Chaque séance de l’Atelier a permis la traduction de plusieurs pages (30 000 signes environ). Le texte, travaillé en amont par un traducteur, mais aussi par deux relecteurs, était présenté à l’ensemble des membres de l’Atelier, de façon à ce que les points restés en suspens ou présentant des difficultés d’interprétation soient résolus de façon collective.

La discussion collective a préparé le terrain à la phase d’harmonisation qu’Élise Leclerc, Serge Stolf et moi-même avons démarrée à l’été 2019 et que nous espérons finir en 2024, pour une publication bilingue et annotée.

 

Collaboration à la traduction des Trecento Novelle de Franco Sacchetti

sous la direction de Sylvain Trousselard, Labex Comod, à paraître chez Garnier (Classiques).

Page personnelle sur academia.edu