photo

TADDEI Ilaria Professeur

Pr, Histoire médiévale

- ilaria.taddei@univ-grenoble-alpes.fr

Après un double parcours universitaire –suisse et italien– et un doctorat européen à l’Institut Universitaire de Florence, Ilaria Taddei enseigne, depuis 1999, à l’Université de Grenoble. Ancien membre de l’École française de Rome, elle est Maître de conférences HDR en histoire médiévale. Spécialiste d’histoire sociale, culturelle et politique de l’Italie des derniers siècles du Moyen Âge (XIIIe-XVe siècle), ses principaux travaux ont successivement porté sur l’enfance et la jeunesse, la notion d’âge, les jeux et leur organisation, les pratiques vestimentaires, les confréries de jeunes et d’artisans, et les rituels. Elle est l’auteur de l’ouvrage Fanciulli e giovani. Crescere a Firenze nel Rinascimento (Florence, 2001) et, avec Franco Franceschi, elle a publié Le città italiane nel Medioevo, XII-XIV secolo, (Bologne, 2012). Ses recherches actuelles relèvent d’une histoire plus politique qui concerne tout autant les pratiques de gouvernement que l’idéologie florentine ; les échanges diplomatiques, en partant de la formalisation de la lettre d’instruction ; les représentations du pouvoir et les rituels de l’élection aux principales magistratures urbaines ; la cité humaniste et ses discours ; le transfert des savoirs et des idées entre France et Italie. Sur ces thématiques elle a codirigé plusieurs ouvrages collectifs, dont Le destin des rituels. Faire corps dans l’espace urbain (Rome, 2008) et Circulation des idées et des pratiques politiques. France et Italie (XIIIe-XVIe siècle), (Rome, 2014). Le mémoire inédit de son Habilitation à diriger des recherches, soutenue en décembre 2014 à l’Université de Paris Sorbonne, est consacré à La prudence à l’œuvre dans la Florence de la fin du Moyen Âge. Concepts, représentations et usages.

After dual university studies – in Switzerland and Italy – and a European PhD at the European University Institute in Florence, Ilaria Taddei has been teaching at the Université de Grenoble since 1999. An alumna of the École française de Rome, she is a lecturer with research supervision accreditation (HDR) in mediaeval history. Specialising in the social, cultural and political history of Italy in the latter centuries of the Middle Ages (13th-15th century), her main research strands have looked particularly at childhood and youth, the notion of age, games and their organisation, dress codes, fellowships between youth and craftspeople and rituals. She is author of the work Fanciulli e giovani. Crescere a Firenze nel Rinascimento (Florence, 2001) and, jointly with Franco Franceschi, she has also published Le città italiane nel Medioevo, XII-XIV secolo, (Bologna, 2012). Her current research concerns a more political history, delving as much into government practices as Florentine ideology ; diplomatic exchanges, on the basis of the drafting of the letter of instruction ; representations of power and rituals of election in the main urban judiciaries ; the humanist city and its strands of discourse ; the transfer of knowledge and ideas between France and Italy. She has jointly supervised a number of collective works on these themes, among them Le destin des rituels. Faire corps dans l’espace urbain (Rome, 2008) and Circulation des idées et des pratiques politiques. France et Italie (XIIIe-XVIe siècle), (Rome, 2014). The new dissertation for her HDR, defended in December 2014 at the Université de Paris Sorbonne, is entitled La prudence à l’œuvre dans la Florence de la fin du Moyen Âge. Concepts, représentations et usages.

Dopo un duplice percorso universitario –in Svizzera e in Italia – e un dottorato europeo conseguito presso l’Istituto Universitario di Firenze, dal 1999 Ilaria Taddei insegna all’Université de Grenoble. Ex membro dell’École française di Roma, è professore associato HDR di storia medievale. Specialista di storia sociale, culturale e politica dell’Italia degli ultimi secoli del Medio Evo (XIII-XV secolo), i suoi lavori principali hanno come tema l’infanzia e la giovinezza, il concetto di età, i giochi e la loro organizzazione, le consuetudini nell’abbigliamento, le confraternite di giovani e artigiani e i rituali. E’ autrice dell’opera Fanciulli e giovani. Crescere a Firenze nel Rinascimento (Florence, 2001) e, in collaborazione con Franco Franceschi, ha pubblicato Le città italiane nel Medioevo, XII-XIV secolo, (Bologna, 2012). Le sue ricerche attuali sono incentrate su una storia più politica che riguarda sia le pratiche di governo che l’ideologia fiorentina, gli scambi diplomatici partendo dalla formalizzazione della lettera d’istruzione, le rappresentazioni del potere e i rituali dell’elezione alle principali magistrature urbane, la città umanista e i suoi discorsi, lo scambio di conoscenze e di idee tra Francia e Italia. Su questi temi ha diretto varie opere collettive, tra cui Le destin des rituels. Faire corps dans l’espace urbain, (Roma, 2008) e Circulation des idées et des pratiques politiques. France et Italie (XIIIe-XVIe siècle), (Roma, 2014). La tesi inedita della sua Abilitazione a dirigere le ricerche, sostenuta nel dicembre 2014 all’Université de Paris Sorbonne è dedicata a La prudence à l’œuvre dans la Florence de la fin du Moyen Âge. Concepts, représentations et usages.

Titres et diplômes

1993 : Université de Florence, « Laurea » en Lettres et Philosophie (110/110 « con lode »), I ribaldi in Toscana: ruoli e rituali. Azzardo e baratteria nelle città tardo-medievali, sous la direction du professeur Jean-Claude Maire Vigueur.

1999 : Doctorat en Histoire & Civilisation de l’Institut Universitaire Européen Fanciulli e giovani. Crescere a Firenze nel Rinascimento) soutenue le 15 janvier 1999, à Florence, sous la direction de Jean-Claude Maire Vigueur et d’Olwen Hufton (Mention très honorable avec les félicitations du jury, à l’unanimité).

1999 : Qualification aux fonctions de Maître de Conférences, Section n° 21 et Section n° 14 (Langues et littératures romanes : Italien).

2007 (1er septembre) : nomination au titre de membre de l’École française de Rome.

2013 : Habilitation scientifique nationale (Italie) au titre de professeur associé.

2014 : Habilitation à diriger des recherches, « De la jeunesse à la prudence. Société, politique et culture dans l’Italie médiévale (XIIIe-XVe siècle) », Université de Paris IV.

2015 : Qualification aux fonctions de Professeur des Université, Section n° 21.

2015 : Promotion à la hors classe de MCF par le CNU

2018 : Élection aux fonctions de Professeur des Universités

Expériences professionnelles

Responsabilités administratives
  • Vice-présidente de la Commission de Spécialistes (sections 20-21-22) de Grenoble 2 (2002-2004).
  • Vice-présidente du Comité de sélection de spécialistes d’Histoire et d’Histoire de l’Art (section 21ème), Grenoble 2, (2004-2006).
  • Membre du Comité de sélection de spécialistes d’Histoire et d’Histoire de l’Art (section 21ème), Grenoble 2, (2009-2011).
  • Membre externe du Comité de Spécialistes (section 21) de l’Université de Savoie (2013).
  • Membre de la commission de réorientation de l’UFR (2001-2004).
  • Membre du Comité de recrutement pour un poste de chargé(é) de communication aux Presses de l’UGA (4 septembre 2017).
  • Coresponsable de l’année de licence d’histoire L1 (2009 -2016).
  • Présidente de jury de délibération du baccalauréat professionnel, Grenoble (juin-juillet 2015).
  • Membre du Conseil d’UFR, depuis 2014.
  • Responsable Erasmus du département d’Histoire (2015-2017)
  • Membre du Conseil de la Recherche de l’UGA, (2016-2018).
  • Membre du CAC (restreint, plénier, doublement paritaire), (2016-2018).
  • Responsable de la mobilité internationale de l’UFR ARSH, (2017-2018).
  • Membre suppléant du Conseil de l’École doctorale SHPT, (2016-2018). En 2016 et 2017 j’ai participé à l’ensemble des réunions, ainsi qu’à la commission déléguée à l’octroi des contrats doctoraux.
  • Membre du Comité Éditorial d’UGA Éditions, depuis 2017.

 

Responsabilités scientifiques
1. Au sein de l’université d’appartenance
  • Membre du Comité de direction du CRHIPA (EA 599), (2002- 2015).
  • Membre du comité de lecture des Cahiers du CHRIPA, Voyage et Représentations réciproques, dans Cahiers du CHRIPA, 15 (2009).
  • Membre de direction de la collection « Italie plurielle », (Ellug), UGA Éditions, depuis janvier 2014. Dans ce cadre, j’ai proposé cinq ouvrages, je me suis occupée de revoir les traductions en français et j’ai participé à la promotion de la collection.
  • Membre du Comité éditorial d’UGA Éditions.
  • Depuis le 1er septembre 2018, directrice du LUHCIE.
2. Au niveau national
  • Membre de la revue « Laboratoire italien » (2001- 2003).
  • Rapporteur pour la revue « Histoire urbaine ».
  • Rapporteur pour les Presses Universitaires de la Méditerranée
  •  Membre du Conseil scientifique CEDRE (Centre européen des études républicaines), PSL (Paris Sciences et Lettres) Research University Paris, depuis novembre 2016.
  • Membre de la Commission de recrutement de l’École française de Rome (2015- 2017).
3. Au niveau international
  • Membre du comité de rédaction de la collection « Italian History and Culture Studies », Georgetown University (2011-2014).
  • Membre du jury du Calendimaggio (Assise, 7-9 mai 2009).
  • Rapporteur pour la Revue « Reti Medievali ».
  • Depuis le 1er septembre 2018 membre du Comité international de l’EAHU (European Association for Urban History).

 

VI. Prix
  • Prix de l’Université de Lausanne pour le livre Fête, jeunesse et pouvoirs. L’Abbaye des Nobles Enfants de Lausanne, 1991.
  • Prix pour le meilleur livre d’histoire médiévale (F. Franceschi et I. Taddei, Le città italiane nel Medioevo (XII-XIV secolo), Bologne, il Mulino, 2012) attribué par l’association « Italia medievale », remis à Milan à la librairie Feltrinelli le 30 novembre 2013. Cet ouvrage a été adopté comme livre de référence de nombreux enseignements d’histoire médiévale dans les universités italiennes.

 

 

Activité scientifique

Participation à des équipes de recherche

Participation depuis 2003 au programme « Histoire et historiographie de l’Italie XIIe-XIXe siècle », piloté par l’EHESS-UMR Centre Norbert Elias (CNRS) de Marseille en collaboration avec l’Université d’Avignon et le CIRILLIS de l’Université de Bordeaux (2 volumes, l’un paru en 2004, Une histoire politique de la Toscane. Pouvoir, territoire, ressources, XIVe-XIXe siècle ; le second paru en 2009, La politique par correspondance. Les usages politiques de la lettre en Italie, XIVe-XVIIIe siècle). Un troisième volume est en préparation sur Histoire d’Italies, XIIe-XIXe siècle. Pratiques et expériences territoriales.

Participation à plusieurs programmes de recherche sur les rituels et la culture de la violence, organisés par la Georgetown University en collaboration avec la « Society of Renaissance Studies ». Depuis 2011, membre comité de rédaction de la collection « Italian History and Culture Studies », Georgetown University.

Participation depuis 2005 à plusieurs programmes de recherche organisés par l’École française de Rome sur les thèmes des rituels urbains, les lois somptuaires, l’enfance et la circulation des idées et des pratiques politiques entre France et Italie.

Participation à l’organisation de la journée d’étude, « Pouvoir et clientèles : état des débats en histoire et sciences sociales » (mars 2002), Marseille, E.H.E.S.S.

Participation depuis 2016 au comité de pilotage du programme quinquennal de l’École française de Rome (2017-2021), « Administrer l’étranger. Mobilités, diplomaties et hospitalité, Italie – Europe (XIVe-mi XIXe siècle) ». Ce programme international qui, avec l’appui de l’Institut Historique Allemand (Paris) et de la Casa de Velázquez (Madrid) engage un riche réseau d’une dizaine d’universités italiennes et espagnoles coordonné par trois universités françaises (Université Grenoble Alpes ; Université Paris-Est Créteil Val de Marne ; Université Paris Panthéon-Sorbonne).

Depuis 2016 pilotage avec Estelle Doudet, professeur de littérature médiévale (UGA, Litt&Arts), du programme international consacré aux théories et aux pratiques de la communication publique et à la figure de l’orateur aux XIVe-XVIe siècles. Ce programme triennal, soutenu par l’Université Grenoble Alpes et l’IUF, avec le concours du Centre Roland-Mousnier de Paris-Sorbonne et du CNRS, s’intéresse, à l’échelle de l’Europe, au renouveau de la rhétorique et de l’action oratoire au temps de l’humanisme, au développement de pratiques professionnelles et non-professionnelles de la parole publique, appuyée par des media comme le théâtre et l’imprimerie.

Coordination de journées d’études et colloques

Organisation avec Pierrette Paravy du colloque international, « Les lieux de sociabilité religieuse à la fin du Moyen Age. Entre permanence et renouvellement (Arc alpin occidental, Italie)», 2002 (19-20 avril), Université Pierre Mendès, Grenoble II, CRHIPA.

Participation à l’organisation des journées d’études : « Faire corps. Rituels publics et espace urbain », 2002-2003 ; Université Pierre Mendes France, Grenoble II, CRHIPA et IEP : « Corps, groupes, métiers, et professions », 2003 (31 janvier); « Faire corps dans la ville autour du religieux », 13-14 novembre 2003 ; « Le politique : construire le corps symbolique », 28 mars 2003.

Participation à l’organisation du colloque international : « Faire corps. Le destin des rituels dans l’espace urbain, France-Italie XIIIe-XXIe siècle », Rome, École française de Rome, 20-21 janvier 2005.

Organisation avec Giuliano Milani (Université de Roma-La Sapienza) et Anne Lemonde Université de Grenoble II) d’une journée internationale d’études « Circulations des modèles et des pratiques politiques » dans le cadre du Master Franco-Italien à Grenoble en novembre 2008 avec la collaboration du CRHIPA, et de deux journées à Rome en avril 2009, auprès des trois institutions sollicitées : l’École française de Rome, l’Université « Roma-La Sapienza » et l’Università degli Studi « Roma Tre ».

Organisation avec Anne Lemonde et Laurence Rivière de la journée d’étude en l’honneur de Pierrette Paravy, Université Pierre Mendes France, 9 juin 2009, « Vitalité et rayonnement d’une rencontre ».

Organisation des interventions de Giuliano Milani (Université de Roma-La Sapienza) dans le cadre du MIFI et du – Master HRECI : « Introduction à l’ouvrage de Giovanni Tabacco, Egemonie sociali e strutture del potere Turin, Einaudi, 2000 (1974) », 21 janvier 2010 ; « Les Angevins dans l’Italie des communes : un nouveau modèle politique ? » ; « L’histoire politique des communes italiennes », 22 janvier 2010.

Organisation de la conférence de Fabrizio Federici, Francesco Gualdi (1574-1657). Un collectionneur entre Italie et France en voyage à travers les siècles (Antiquité, Moyen Âge, époque moderne), 21 octobre 2015.

Dans le cadre du séminaire de recherche à l’ENS Lyon Les Renaissances européennes : savoir et savoir-faire, dirigé par Olivier Christin, organisation et présentation avec Naïma Ghermani de la journée « Le Printemps de la Renaissance » avec les interventions de Marc Bormand, conservateur en chef des sculptures du Louvre et commissaire de l’exposition, et l’architecte de l’exposition, Michel Antonpietri.

Organisation de la conférence d’Élisabeth Crouzet-Pavan, professeur d’histoire médiévale à l’Université Paris-Sorbonne, Des migrants dans Venise: à propos des turbans de Carpaccio…, 16 mars 2016.

Organisation de la conférence de Fabrizio Federici, Francesco Gualdi (1574-1657). Un collectionneur entre Italie et France en voyage à travers les siècles (Antiquité, Moyen Âge, époque moderne), 21 octobre 2015, (Conférences du CRHIPA).

Dans le cadre du séminaire de recherche à l’ENS Lyon Les Renaissances européennes : savoir et savoir-faire, dirigé par Olivier Christin, organisation et présentation avec Naïma Ghermani de la journée « Le Printemps de la Renaissance » avec les interventions de Marc Bormand, conservateur en chef des sculptures du Louvre et commissaire de l’exposition, et l’architecte de l’exposition, Michel Antonpietri.

Organisation de la conférence d’Élisabeth Crouzet-Pavan, professeur d’histoire médiévale à l’Université Paris-Sorbonne, Des migrants dans Venise : à propos des turbans de Carpaccio…, 16 mars 2016, (Conférences du LUHCIE).

Organisation de la conférence de Jean Baptiste Delzant, maître de conférences en histoire médiévale à l’Université d’Aix-Marseille, Les palais communaux d’Italie (xiie-xve siècle). Exercices et représentations du pouvoir collégial, 19 octobre 2016, (Conférences du LUHCIE).

Organisation avec Estelle Doudet (Professeur de littérature médiévale UGA, Litt&Arts), de la Journée d’études internationale, Orateurs européens à l’âge de l’humanisme, 16 janvier 2017 (UGA). Cette première journée d’études constitue la première étape du programme triennal consacré aux théories et aux pratiques de la communication publique et à la figure de l’orateur aux XIVe-XVIe siècles.

Organisation avec Gilles Bertrand de la journée d’étude internationale « Administrer l’étranger. Mobilités, diplomaties et hospitalité, Italie – Europe (XIVe-mi XIXe siècle) ». Cette journée d’études s’inscrit au seuil du programme quinquennal 2017-2021 de l’Ecole française de Rome, 27 janvier 2017.

Organisation de la conférence de Pascal Vuillemin, maître de conférences en histoire médiévale à l’Université de Savoie Mont-Blanc, Venise et les Ottomans au XVe siècle, 8 février 2017, (Conférences du LUHCIE).

Organisation avec Naïma Ghermani du colloque international Hospitalité de l’étranger XIVe-XVIIe siècle : entre charité, contrôle et utilité sociale. Italie Europe, École française de Rome, (30 novembre-1er décembre 2017).

 

Activité pédagogique

1. Suisse
  • 1985-1990 : Enseignement de langue et littérature italienne au Collège Champittet (niveau baccalauréat « maturité fédérale »).
  • 1988-1989 : Assistante du professeur Giovanni Papini, Université de Lausanne, Section d’Italien (Philologie italienne).
  • 1988-1990 : Assistante du professeur Agostino Paravicini Bagliani, Section d’Histoire médiévale.
2. Italie
  • Septembre 1996-janvier 1997 : Assistante de recherche du professeur Olwen Hufton, Institut Universitaire Européen de Florence.
  • Janvier-mai 1998 : « Director Reading » d’Histoire de la Renaissance auprès de l’Université de Stanford (USA) à Florence.
  • Juin-septembre 1998 : Assistante de recherche du professeur Olwen Hufton, Merton College, (Oxford).
3. France
  • 1er septembre 1999 : Maître de conférences stagiaire à l’Université Pierre Mendès-France, Grenoble 2.
  • À partir du 1er septembre 2001 Maître de conférences titulaire.
  • À partir de 2014 Maître de conférences HDR
  • À partir de 2015 Maître de conférences HDR, Hors classe.
Ouvrages

1) Fête, jeunesse et pouvoirs. L’Abbaye des Nobles Enfants de Lausanne, Lausanne, 1991, Université de Lausanne, (Cahiers d’histoire médiévale, n°. 5), 218 p.

2) Fanciulli e giovani. Crescere a Firenze nel Rinascimento, Florence, Olschki, 2001, 370 p.

3) Avec Franco Franceschi, Les villes d’Italie du milieu du XIIe au milieu du XIVe siècle. Économies, sociétés, pouvoirs, cultures, Paris, Bréal, 2005, 223 p.

4) Avec Franco Franceschi, Le città italiane nel Medioevo, XII-XIV secolo, Il Mulino, Bologne, 2012, 334 p.

5) La prudence à l’œuvre dans la Florence de la fin du Moyen Âge. Concepts, représentations et usages, sous presse chez Garnier.

Direction d’ouvrages

1) Direction avec Sandro Landi, Le peuple. Formation d’un sujet politique, Laboratoire italien, 1 (2001).

2) Direction avec Pierrette Paravy, Les lieux de sociabilité religieuse à la fin du Moyen Age.», Actes des journées d’étude (19-20 avril 2002), Université de Grenoble 2, CRHIPA-CESAM, Grenoble, (« Les cahiers du CRHIPA », n°. 9, 2006), 213 p.

3) Direction avec Gilles Bertrand, Le destin des rituels. Faire corps dans l’espace urbain, Italie-France-Allemagne. Il destino dei rituali. « Faire corps » nello spazio urbano, Italia-Francia-Germania, Rome, École française de Rome, 2008, 550 p.

4) Direction avec Laurence Ciavaldini Rivière et Anne Lemonde, Entre France et Italie. Vitalité et rayonnement d’une rencontre, Mélanges offerts à Pierrette Paravy, Grenoble, PUG, 2009, 317 p.

5) Direction avec Anne Lemonde, Circulation des idées et des pratiques politiques. France et Italie (XIIIe-XVIe siècle), Rome, École Française de Rome, 2014.

Articles parus dans des revues internationales à comité de lecture

1) « I ribaldi-barattieri nella Toscana tardo-medievale: ruoli e rituali urbani », Ricerche storiche, XXVI (1996), p. 26-58.

2) « Gioco d’azzardo, ribaldi e baratteria nelle città della Toscana tardo-medievale (XIII-XIV secc.) », Quaderni storici, XCII (1996), p. 335-362.

3) « Associazioni giovanili fra tardo medioevo e prima età moderna: metamorfosi di una forma tradizionale e specificità del caso fiorentino », Annali di storia moderna e contemporanea, 3 (1997), p. 225-241.

4) « L’encadrement des jeunes à Florence au XVe siècle »,Histoire urbaine, 3 (2001), p. 119-132.

5) « Solidarietà, assistenza e pace sociale nella Firenze del Quattrocento. L’esempio delle societates puerorum, adulescentium et iuvenum e delle confraternite di mestiere », Rivista di Storia della Chiesa in Italia , LVII (2003), p. 343-363.

6) « La notion d’âge dans la Florence des XIVe et XVe siècles », Mélanges de l’École française de Rome, Moyen Âge, 118-1, 2006, p. 149-159. (10.1400/56736)

7) « Entre système politique et culture dans la Florence des Albizzi (1382-1434). Une convergence nouvelle », Rivista Internazionale di Diritto Comune, 18 (2007), p. 283-298.

8) « Au cœur de la ville : les confréries de jeunesse florentines (XVe siècle). Dynamiques spatiales, dynamiques sociales », Mélanges de l’École française de Rome, Moyen Âge, 123 (2011), É. Crouzet-Pavan, M. Folin et J.-C. Maire Vigueur (dir.), Confraternite e città in Italia fra tardo Medioevo e prima età moderna (secoli XIV-XVI), p. 39-48.

9) « Età fisica, età sociale. Le frontiere dell’infanzia nella società fiorentina alla fine del Medioevo », Mélanges de l’École française de Rome, Italie et Méditerranée, 123/2 (2011), Il posto dei bambini. Infanzia e mondo degli adulti tra medioevo ed età contemporanea p. 1-6.

10) « La législation somptuaire dans l’Italie médiévale. Le cas florentin (fin XIIIe-début XVIe siècle) », Mélanges de l’École française de Rome – Antiquité [En ligne], 128-1 | 2016.

11) « Jouer dans la cité des humanistes. Les confréries de jeunesse à Florence au XVe siècle », dans F. Aceto et V. Kopp, Jeux éducatifs et savoirs ludiques dans l’Europe médiévale/Educative Games and Ludic Knowledge in Medieval Europe, Ludica,, 21-22, 125-126, p. 126-134.

 Articles parus dans des revues nationales

1) « Domenico Buonvicini e i fanciulli », Valdinievole. Studi storici, 1(2000), p. 59-72.

2) « Il linguaggio dell’insulto. Palii e altri rituali di derisione (secoli XIII-XIV) », Annali Aretini, 13 (2005) [2006], Atti del convegno internazionale (Arezzo, 21-22 maggio 2004), Simboli e rituali nelle città toscane tra Medioevo e prima Età moderna, p. 65-77.

Articles parus dans des ouvrages collectifs

1) «Per la salute dell’anima e del corpo. Gli artigiani e le loro confraternite », dans F. Franceschi e G. Fossi (dir.), Arti fiorentine. La grande storia dell’artigianato, II, Il Quattrocento, Florence, Giunti, 1999, p. 128-147.

2) « Le système politique florentin au XVe siècle », dans J. Boutier, S. Landi, O. Rouchon (dir.), Florence et la Toscane XIVe-XIXe siècles. Les dynamiques d’un État italien, Rennes, PUR, 2004, p. 39-63 [version italienne ajournée et amplifiée : « Il sistema politico fiorentino (XIV-XV secolo) » dans J. Boutier, S. Landi, O. Rouchon (dir.), Firenze e la Toscana. Genesi e trasformazioni di uno stato (XIV-XIX secolo), Florence, Mandragora, 2010, p. 31-53].

3) « L’idéal de paix dans les confréries de jeunesse à Florence au XVe siècle », dans R.M. Dessì (dir.), Prêcher la paix et discipliner la société. Italie, France, Angleterre (XIIIe-XVe siècle), Turnhout, Brepols, 2005, p. 431-446.

4) « Jeunes et associations de jeunesse. Approches historiennes et regards historiographiques », dans B. Andenmatten, C. Chène, M. Ostorero et E. Pibiri (dir.), Mémoires de cours. Études offertes à Agostino Paravicini Bagliani par ses collègues et élèves de l’Université de Lausanne, Lausanne, Université de Lausanne, 2008 (Cahiers Lausannois d’histoire médiévale 48), p. 127-140.

5) « Confraternite e giovani », dans M. Gazzini (dir.), Studi confraternali. Orientamenti, problemi, testimonianze, Florence, University Press, 2009, distribué aussi online Reti medievali E-book www.retimedievali.it, 12 (2009), p. 79-93.

6) « La dynamique de l’échange diplomatique à partir de la lettre d’instruction (Florence, XIVe-XVe siècle) », dans J. Boutier, S. Landi, O. Rouchon (dir.), La politique par correspondance. Usages politiques de la lettre en Italie, XIV-XVIIIe siècles, Rennes, PUR, 2009, p. 81-108.

7) « Il leone, la corona e lo stendardo, l’investitura della Signoria fiorentina (sec.XIV-XV) », dans M. Fantoni (dir.), I gesti del potere, Florence, Le Cariti Ed., 2011, p. 45-59.

8) « Fanciulli senza porpore. Le fogge della moda maschile e la condanna del lusso a Firenze fra XIV e XV secolo», dans D. Balestracci, A. Barlucchi, F. Franceschi, P. Nanni, G. Piccinni et A. Zorzi (dir.), Uomini, Paesaggi, Storie. Studi di Storia medievale per Giovanni Cherubini, Sienne, Salvietti & Barabuffi Editori, 2012, p. 1071-1087.

9) « Recalling the Affront. Rituals of War in Italy in the Age of the Communes», dans S. Cohn Jr. et F. Ricciardelli (dir.), The Culture of Violence in Renaissance Italy, Florence, Le Lettere, 2012, p. 81-97.

10) « Between rules and ritual : the election of the Signoria in Florence in the fourteenth and fifteenth centuries », dans S. Cohn Jr., M. Fantoni, F. Franceschi et F. Ricciardelli (dir.), Symbols and Rituals in Late Medieval and Early Modern Italy, Turnhout, Brepols, 2013, p. 43-64.

11) « Florence au XVe siècle : ‘Une nouvelle Athènes sur l’Arno’, dans M.-C. Ferriès, M.P. Castiglioni et F. Létoublon (dir.), Forgerons, élites et voyageurs d’Homère à nos jours.
Hommages en mémoire d’Isabelle Ratinaud-Lachkar, Grenoble, PUG, 2013, p. 341-362.

12) « La Toscane, terre d’élection du vituperium. Une note », dans S. Diacciati et L. Tanzini (dir.), Società e poteri nell’Italia medievale. Studi degli allievi per Jean-Claude Maire Vigueur, Rome, Viella, 2014, p. 81-93.

13) Entre humanisme et politique : La cité du lys dans les discours d’investiture de la Seigneurie florentine au Quattrocento, dans É. Crouzet-Pavan, D. Crouzet et P. Desan (dir.), Cités humanistes, cités politiques (1400-1600), Paris, PUPS, 2014, p. 31-46.

14)  « La permanence du Quod omnes tangit dans les sources florentines de la fin du Moyen Âge (XIVe-XVe siècle) », dans G. Castelnuovo et S. Victor (dir.), L’Histoire à la source : acter, compter, enregistrer (Catalogne, Savoie, Italie, XIIe– XVe siècle), Mélanges offerts à Christian Guilleré, Université de Savoie, p. 389-399.

15) « Une tribune pour la cité. Le palais de la Seigneurie et sa loggia au temps de l’humanisme », dans M. Bormand, B. Paolozzi, M. Preti et P. Sénéchal (dir.), Vivre avec les statues. La sculpture à Florence au XVe siècle et ses fonctions dans l’espace urbain, Actes du colloque, Paris, INHA, Auditorium du Louvre (6-7 décembre 2013), Paris, Musée du Louvre et Officina Libraria, 2016, p. 121-135.

Conférences internationales à comité de lecture et actes publiés

1) « Attività spettacolari delle confraternite giovanili nel Quattrocento fiorentino », dans P. Andrioli, G. A. Camerino, G. Rizzo, P. Viti (dir.), Teatro, scena, rappresentazione dal Quattrocento al Settecento, (Atti del Convegno internazionale di studi, Lecce, 15-17 maggio 1997), Lecce, Congedo Editore, 2000, p. 73-84.

2) « Pueritia, Adolescenza and Giovinezza : images and conceptions of youth in Florentine society during the Renaissance », dans K. Eisenbichler (dir.), The Premodern Teenager. Youth in society 1150-1650, Toronto, Centre for Reformation and Renaissance Studies, 2002, p. 15-26.

3) « Une sociabilité bien ordonnée. Les societates puerorum, adulescentium et juvenum à Florence au XVe siècle », dans P. Paravy et I. Taddei (dir.), Les lieux de sociabilité religieuse à la fin du Moyen Âge», Actes des journées d’étude (19-20 avril 2002), Université de Grenoble II, CRHIPA-CESAM, Grenoble, (« Les cahiers du CRHIPA 9, 2006), p. 23-35.

4) « Les rituels de dérision entre les villes toscanes (XIIIe– XIVe siècles) », dans É. Crouzet-Pavan et J. Verger (dir.), La dérision au Moyen Âge. De la pratique sociale au rituel politique, (Actes du colloque, Paris-Sorbonne, 29 novembre 2013), Paris, PUPS, 2007, p. 175-189.

5) « S’habiller selon l’âge. Les lois somptuaires florentines à la fin du Moyen Âge », dans Le Corps et sa parure. The Body and Its Adornment, Actes du colloque international (16-18 mars 2003), Lausanne, Genève, Florence, SISMEL, 2007, p. 329-351.

6) Le rituel et ses approches, dans G. Bertrand et I. Taddei (dir.), Le destin des rituels. Faire corps dans l’espace urbain, Italie-France-Allemagne. Il destino dei rituali. « Faire corps » nello spazio urbano, Italia-Francia-Germania, Rome, École française de Rome, 2008, p. 1-11.

7) « Du secret à la place publique. L’entrée en charge de la Seigneurie à Florence (XIVe-XVe siècles) », dans G. Bertrand et I. Taddei (dir.), Le destin des rituels. Faire corps dans l’espace urbain, Italie-France-Allemagne. Il destino dei rituali. « Faire corps » nello spazio urbano, Italia-Francia-Germania, Rome, École française de Rome, 2008, p. 116-141.

8) La reine des vertus. La prudence à l’œuvre dans la Florence de la fin du Moyen Âge, dans L. Ciavaldini Rivière, A. Lemonde, Ilaria Taddei (dir.), Entre France et Italie. Vitalité et rayonnement d’une rencontre, Mélanges offerts à Pierrette Paravy, Grenoble, PUG, 2009, p. 185-197.

9) Il futuro della città. Le societates puerorum, adulescentium et iuvenum a Firenze e il loro progetto sociale (XV secolo), dans S. Pastore, A. Prosperi, N. Terpstra (dir.) Brotherhood and Boundaries. Fraternità e barriere, Actes du Colloque international, (Pise 26-27 septembre 2008), Pise, Scuola Normale Superiore, 2012, p. 459-471.

10) « Fedeli servidori et divotissimi figliuoli fiorentini dei Reali di Francia » : parenté et libertas dans le langage diplomatique (fin XIVe-début XVe siècle) », dans Circulation des idées et des pratiques politiques. France et Italie (XIIIe-XVIe siècle), Études réunies par A. Lemonde et I. Taddei, Rome, École Française de Rome, 2014, p. 357-374.

11) Avec A. Lemonde, « Introduction », dans Circulation des idées et des pratiques politiques. France et Italie (XIIIe-XVIe siècle), Études réunies par A. Lemonde et I. Taddei, Rome, École Française de Rome, 2014, p. 1-12.

12) « I giovani alla fine del Medioevo: rappresentazione e modelli di comportamento », dans I giovani alla fine del Medioevo: rappresentazione e modelli di comportamento, dans I giovani nel medioevo. Ideali e pratiche di vita, Actes du colloque international, Ascoli Piceno, Istituto Superiore di Studi Medievali « Cecco d’Ascoli », (30 novembre-1er décembre 2012), Rome, Istituto Storico per il Medio Evo, p. 9-23.

Comptes rendus

Nadia Pollini, La mort du Prince. Rituels funéraires de la Maison de Savoie, (1343-1451), Lausanne, 1994, 286 p., « Studi Medievali », XXXV (1994), p. 973-975.

Richard Wunderli, The drummer of Niklashausen, Bloomington & Indianapolis, 1992, 156 p., Studi Medievali, XXXVI (1995), p. 578-580.

Ottavia Niccoli, Il seme della violenza. Putti, fanciulli e mammoli nell’Italia tra Cinque e Seicento, Rome- Bari, 210 p., Italian History and Culture, II (1996), p. 123-128.

Giovanni Ciappelli, Carnevale e Quaresima. Comportamenti sociali e cultura a Firenze nel Rinascimento, Roma, 1997, 372 p., Annali di storia moderna e contemporanea, 4 (1998), p. 624-631.

Matthias Wirz, « Muerent les moignes! ». La révolte de Payerne (1420), Lausanne, 1997, 336 p., Studi Medievali, XXXIX (1998), p. 507-509.

Eva Maier, Trente ans avec le diable. Une nouvelle chasse aux sorciers sur la Riviera lémanique (1477-1484), Lausanne, 1996, 461 p. ; Laurence Pfister, L’enfer sur terre. Sorcellerie à Dommartin (1498), Lausanne, 1997, 325 p., Studi Medievali.

D. Boisseuil, Le thermalisme in Toscane à la fin du Moyen Âge : les bains siennois de la fin du XIIIe siècle au début du XVIe siècle, Rome, École Française de Rome, 2002, 533 p., Revue historique, 637 (2006/1), p.181-182.

S. Tognetti, Da Figline a Firenze. Ascesa economica e politica della famiglia Serristori (secoli XIV-XVI), Florence, Opus Libri, 2003, 233 p., Revue historique, 637 (2006/1), p. 182-188.

Lorenzo Tanzini, Alle origini della Toscana moderna. Firenze e gli statuti delle comunità soggette tra XIV e XVI secolo, Florence, Olschki, 2007, 224 p. ; Lorenzo Tanzini, Il governo delle leggi. Norme e pratiche delle istituzioni a Firenze dalla fine del Duecento all’inizio del Quattrocento, Florence, Edifir, 2007, 319 p., dans la Revue historique, 653 (2010/1), p. 183-187.

Patrizia Meli, Sergio Tognetti, Il principe e il mercante nella Toscana del Quattrocento. Il Magnifico Signore di Piombino Jacopo III Appiani e le aziende Maschiani di Pisa, con un saggio di Lorenzo Fabbri, Florence, Olschki, 2006 (Archivi di Santa Maria del Fiore, Studi e Testi, 2), XII, 205 p., Revue historique, 653 (2010/1), p. 181-183.

Travaux à paraître
  • La prudence à l’œuvre dans la Florence de la fin du Moyen Âge. Concepts, représentations et usages, en cours de publication chez Garnier (2018).
  • « La République florentine à la fin du Moyen Âge. Entre mythe et pratique politique », dans Modernités républicaines, Actes du colloque inaugural du Centre européen des études républicaines (CEDRE), Éditions Le Bord de l’eau (2018).
  • « Former à l’humanisme ? Les modèles éducatifs dans l’Italie du Quattrocento », dans L’Humanisme à l’épreuve de l’Europe (XVe-XVIe siècle), Champ Vallon (2018).
  • « Jeunes, ludiéquestres et pouvoirs dans l’Italie de la fin du Moyen Âge (XIIIe-XVe siècle) », dans Jeunesse et tournois, Presses Universitaires de Provence (2019).
  • « I Domenicani e i movimenti confraternali (1350-1550), dans I domenicani nelle città dell’Italia centrale (secoli XIII-XIX), « Memorie Domenicane » (2019).
  • « Conflits et pouvoirs dans l’Italie communale (XIIe-XIVe siècle) », dans Histoires d’Italie. Pratiques et expériences territoriales, École française de Rome (2019).
  •  «Au cœur de la cité de l’humanisme : discours et empreintes du pouvoir », dans P. De Capitani et C. Terreaux-Scotto, Mélanges offerts à Serge Stolf, Paris, Garnier, 2019.

 

Travaux de vulgarisation
  • 1) « Si giocavano anche la camicia », Medioevo, 6 (1997), p. 83-87.
  • 2) « La fiera del disonore », Medioevo, 11(1997), p. 24-31.
  • 3) « L’infanzia : nati ieri », Medioevo, 15(1998), p. 16-21.
  • 4) « Scuola e lavoro : si parte dall’abicì », Medioevo, 15(1998), p. 83-87.
  • 5) « Nel segno della solidarietà », Medioevo, 96 (2005), p. 28-35.
  • 6) « A scuola di virtù », Medioevo, 96 (2005), p. 36-40.
  • 7) Bibliographie pour le manuel destiné aux établissements d’enseignement secondaire : Il libro delle risorse per Elementi di Storia dal XIV al XVII secolo, A. Camera R. Fabietti dir., Bologna, Zanichelli, 1977, p. 275-284.
  • 8) « Abbayes (sodalizi) », dans Dizionario storico della Svizzera, Fondation du Dictionnaire Historique de la Suisse, en format digital sur le site www.dhs.ch
  • 9) « Charivari », dans Dizionario storico della Svizzera, Fondation du Dictionnaire Historique de la Suisse, en format digital sur le site dhs.ch
  • 10) « Les lois somptuaires dans l’Italie médiévale», Revue du Projet, 58 (juin 2016).
  • 11) « Cité », dans Christin, S. Souilié et F. Worms, Les 100 mots de la République, Que sais-je, Paris, Puf. 2017, p. 25-27.
  • 12) « Florence », dans Christin, S. Souilié et F. Worms, Les 100 mots de la République, Que sais-je, Paris, Puf. 2017, p. 55-57.
  • 13) « Les lois de l’hospitalité », avec Naïma Ghermani, dans L’Histoire, (à paraître).

 

 

Programmes internationaux
  • Pilotage avec Gilles Bertrand du programme international le « Destin des rituels », associant l’Université de Grenoble II, l’Institut d’études politiques de Grenoble (IEP) et l’École française de Rome : quatre journées d’études et un colloque à École française de Rome : « Faire corps. Rituels publics et espace urbain » (2002-2003) ; « Corps, groupes, métiers, et professions », (31 janvier 2003) ; « Faire corps dans la ville autour du religieux » (13-14 novembre 2003) ; « Le politique : construire le corps symbolique » (28 mars 2003) ; « Faire corps. Le destin des rituels dans l’espace urbain, France-Italie XIIIe-XXIe siècle », Rome, EFR (20-21 janvier 2005).
  • Participation depuis 2016 au comité de pilotage du programme quinquennal de l’École française de Rome (2017-2021), « Administrer l’étranger. Mobilités, diplomaties et hospitalité, Italie – Europe (XIVe-mi XIXe siècle) ». Ce programme international, avec l’appui de l’Institut Historique Allemand (Paris) et de la Casa de Velázquez (Madrid), engage un riche réseau d’une dizaine d’universités italiennes et espagnoles coordonné par trois universités françaises (Université Grenoble Alpes ; Université Paris-Est Créteil Val de Marne ; Université Paris Panthéon-Sorbonne).
  • Co-pilotage depuis 2016 du programme international consacré aux théories et aux pratiques de la communication publique et à la figure de l’orateur aux XIVe-XVIe siècles. Ce programme triennal, soutenu par l’Université Grenoble Alpes et l’IUF, avec le concours du Centre Roland-Mousnier de Paris-Sorbonne et du CNRS, s’intéresse, à l’échelle de l’Europe, au renouveau de la rhétorique et des pratiques oratoires au temps de l’humanisme.

 

Journées d’études et colloques internationaux
  • Co-organisation de la journée d’étude, Pouvoir et clientèles : état des débats en histoire et sciences sociales, (mars 2002), Marseille, E.H.E.S.S.
  • Organisation avec Pierrette Paravy du colloque international, « Les lieux de sociabilité religieuse à la fin du Moyen Age. Entre permanence et renouvellement (Arc alpin occidental, Italie)», 2002 (19-20 avril), Université Pierre Mendès, Grenoble II, CRHIPA.
  • Co-organisation d’une journée internationale d’études « Circulations des modèles et des pratiques politiques » (Université Grenoble II), novembre 2008, et de deux journées à Rome en avril 2009, auprès des trois institutions sollicitées : l’École française de Rome, l’Université « Roma-La Sapienza » et l’Università degli Studi « Roma Tre ».
  • Coorganisation de la journée d’étude internationale en l’honneur de Pierrette Paravy, Université Pierre Mendes France, 9 juin 2009, « Vitalité et rayonnement d’une rencontre ».
  • Dans le cadre du séminaire de recherche à l’ENS Lyon Les Renaissances européennes : savoir et savoir-faire, dirigé par Olivier Christin, organisation et présentation avec Naïma Ghermani de la journée « Le Printemps de la Renaissance » avec les interventions de Marc Bormand, conservateur en chef des sculptures du Louvre et commissaire de l’exposition, et l’architecte de l’exposition, Michel Antonpietri.
  • Co-organisation de la journée d’études internationale, Orateurs européens à l’âge de l’humanisme, 16 janvier 2017 (UGA).
  • Co-organisation « Administrer l’étranger. Mobilités, diplomaties et hospitalité, Italie – Europe (XIVe-mi XIXe siècle) », UGA (LUHCIE). Cette journée d’études s’inscrit au sein du programme quinquennal 2017-2021 de l’École française de Rome, 27 janvier 2017.
  • Co-organisation du colloque international « Hospitalité de l’étranger XIVe-XVIIe siècle : entre charité, contrôle et utilité sociale. Italie Europe », École française de Rome, (30 novembre-1er décembre 2017).
  • Co-organisation de la journée d’études Orateurs à l’âge de l’humanisme, avec Estelle Doudet, Marie Bouhaik-Gironès et Clémence Revest, Rome, École française de Rome, 11 juillet 2018.
Conférences et séminaires de recherche
  • Organisation des interventions de Giuliano Milani (Université de Roma-La Sapienza) dans le cadre du MIFI : « Introduction à l’ouvrage de Giovanni Tabacco, Egemonie sociali e strutture del potere Turin, Einaudi, 2000 (1974) » (21 janvier 2010) ; « Les Angevins dans l’Italie des communes : un nouveau modèle politique ? » ; « L’histoire politique des communes italiennes » (22 janvier 2010).
  • Organisation de la conférence de Fabrizio Federici, Francesco Gualdi (1574-1657). Un collectionneur entre Italie et France en voyage à travers les siècles (Antiquité, Moyen Âge, époque moderne), 21 octobre 2015, (Conférences du CRHIPA).
  • Organisation de la conférence d’Élisabeth Crouzet-Pavan, professeur d’histoire médiévale à l’Université Paris-Sorbonne, Des migrants dans Venise : à propos des turbans de Carpaccio…, 16 mars 2016, (Conférences du LUHCIE).
  • Organisation de la conférence de Jean Baptiste Delzant, maître de conférences en histoire médiévale à l’Université d’Aix-Marseille, Les palais communaux d’Italie (xiie-xve siècle). Exercices et représentations du pouvoir collégial, 19 octobre 2016, (Conférences du LUHCIE).
  • Organisation de la conférence de Pascal Vuillemin, maître de conférences en histoire médiévale à l’Université de Savoie Mont-Blanc, Venise et les Ottomans au XVe siècle, 8 février 2017, (Conférences du LUHCIE).
  • Co-organisation de la conférence de Paola Ventrone (Università Cattolica del Sacro Cuore di Milano), Teatro, politica e società a Firenze nel Rinascimento, (Conférences du LUHCIE et de Litt&Arts), 18 janvier 2018.
  • Organisation de la conférence de Marta Materni (Marie Curie Fellow UGA), Les archives communales italiennes. Institutions et vie quotidienne, (Conférences du LUHCIE), 8 mars 2018.
  • Organisation de la conférence de Cécile Troadec (EFR), Rome au XVe siècle : croissance économique et mobilité sociale, (Conférences du LUHCIE), 21 mars 2018.