Journées d'étude : Les étrangers en Italie à la fin du XVIIIe siècle

Salle B1, bât. ARSH, le 29/11/2018

Le cas de l’Italie à la fin du XVIIIe siècle permet d’interroger la mise en place de procédures plus contraignantes pour identifier et contrôler les étrangers. Dans le contexte de survivance tardive de l’Ancien Régime tandis que la Révolution fait rage en France, puis de recomposition de la carte politique italienne marquée notamment par la chute de la République de Venise (mai 1797) et l’avènement de la République romaine (février 1798), les émigrés affluent et les idées révolutionnaires se répandent. Comment, dès lors, les régimes anciens ou nouveaux de la péninsule ajustèrent-ils leur politique de surveillance et de fichage des étrangers ? C’est cette question brûlante d’actualité qui sera abordée à travers une série de recherches en cours.

Télécharger le programme

Séminaire du 29 novembre 2018