Conférences : Les matrones citoyennes, entre statut social, droits et devoirs

Maison des langues et des cultures, salle Jacques Cartier, le 08/11/2022

14h-16h

Pr.ssa Francesca Rohr Vio, Università Ca’ Foscari, Venise

Cette conférence aborde une question complexe qui a été largement discutée par les critiques modernes, à savoir le statut des femmes romaines en tant que citoyennes. En l’absence d’une réflexion sur le statut juridique des matrones dans la documentation antique, le sujet sera étudié à travers deux points de vue fondamentaux pour la reconstitution du rôle des femmes dans la société romaine : l’identité féminine et l’appartenance des femmes à la communauté romaine. À travers les sources historiographiques, l’identité attribuée aux matrones par les hommes et l’identité que les femmes se reconnaissaient, et qui ne coïncidaient pas toujours, seront analysées et, dans cette perspective, le code de valeurs élaboré et acquis par les femmes sera interrogé également par rapport à l’ethos aristocratique masculin. Les droits et devoirs attribués aux femmes dans la communauté seront définis à travers différents épisodes ; ces droits et devoirs déterminent le sentiment d’appartenance des matrones à la Res publica. L’identité et l’appartenance définissent le rôle social de la composante féminine de la société et délimitent la forme particulière de « citoyenneté » accordée aux femmes romaines. En termes de perspective temporelle, la conférence traitera de l’époque républicaine sur toute sa durée, dans le but d’étudier les processus dans leur évolution.

 

Il contributo affronta una questione ampiamente discussa dalla critica moderna e complessa, ovvero la condizione di cittadine delle donne romane. In assenza di una riflessione sullo status giuridico delle matrone nella documentazione antica, si indagherà il tema mediante due indicatori, fondamentali per ricostruire il ruolo delle donne nella società romana : l’identità femminile e l’appartenenza delle donne alla comunità romana. Attraverso le fonti storiografiche, si analizzerà l’identità attribuita alle matrone dagli uomini e l’identità che le donne riconoscevano a sé stesse, non sempre coincidente e, in questa prospettiva,  si rifletterà sul codice valoriale elaborato e acquisito dalle donne anche in rapporto all’etica aristocratica maschile. Si definiranno i diritti e i doveri attribuiti alle donne nella comunità attraverso episodi diversi ; tali diritti e doveri determinano il senso di appartenenza delle matrone alla Res publica. Identità e appartenenza definiscono il ruolo sociale della componente femminile della società e delineano la particolare forma di ‘cittadinanza’ riconosciuta alle donne romane. In termini di prospettiva temporale, il contributo tratta dell’età repubblicana e tardo repubblicana, con l’obiettivo di indagare i processi nella loro evoluzione.

 

Organisation : Isabelle Cogitore (Litt&Arts) et Clément Chillet (LUHCIE)