Amphi MSH-Alpes, le 13/03/2019

On lit fréquemment que les françaises auraient été influencées par Beauvoir via les américaines, qui auraient compris en premier l’importance du Deuxième sexe. Mais cette vulgate est erronée. Le deuxième sexe a fortement marqué les intellectuelles et militantes françaises, depuis sa sortie très médiatisée en 1949 jusqu’à la deuxième vague des années 1970 et 1980. En 1965, un premier clivage divise les pro et les anti beauvoiriennes. Ce clivage rejoue de nouveau en 1975 avec plus de violence. Télécharger l’affiche  

Organisation : Ilaria Taddei

En savoir plus
FRANCE - CIRCA 1944:  Paris, Simone De Beauvoir At The Deux Magots, Saint-Germain-Des-Pres  (Photo by Robert DOISNEAU/Gamma-Rapho/Getty Images)

Salle des conseils - Maison des Langues et des Cultures, le 11/02/2019

La littérature italienne du XIXe siècle, la milanaise en particulier, a été marquée par ces deux grandes figures, l’une individuelle, l’autre collective : Alessandro Manzoni et la Scapigliatura. Le premier a donné à l’Italie le genre littéraire de la modernité, le roman, l’autre, constituée par un petit groupe de romanciers et de poètes révoltés, a été le premier mouvement italien d’avant-garde, presque un demi-siècle avant le Futurisme de Marinetti. Les Scapigliati voyaient en Manzoni l’incarnation de l’establishment religieux et littéraire, du conformisme idéologique qu’ils voulaient détruire, mais en réalité Manzoni, au nom d’un catholicisme renouvelé, était aussi un pourfendeur de classes dominantes corrompues qui n’avaient de chrétien que le nom. Dans les deux interventions de cette journée, portant sur des réalités historiques éloignées dans le temps mais sur des écrivains presque contemporains, c’est donc toujours le rapport entre éthique, littérature et pouvoir qui sera interrogé. Télécharger le programme

Organisation : Enzo Neppi

En savoir plus
Conférence du 11 février 2019